Accueil » Actualités » And, what had to happen finally happened

And, what had to happen finally happened

Et ce qui devait arriver finalement arriva.

Mais « Out c’est Out »

Sauvons l’Europe regrette profondément le choix du Royaume-Uni. En s’appuyant sur l’article 50 du traité de Lisbonne, un grand pays d’Europe quitte le navire.

Nous avons déjà de nombreuses fois, fait le constat que les campagnes électorales ne parlaient jamais de l’Europe quand les gouvernants interrogeaient les citoyens et les peuples, mais de politiques intérieures. Il y a toujours eu deux perdants : l’Europe et les questions de politique intérieure qui, non réglées, alimentaient les extrémistes de droite et de gauche.

Le choix des électeurs Britanniques doit être respecté.

Il va provoquer de nombreuses difficultés non seulement pour ce pays mais aussi pour tous ceux qui sont engagés avec lui sur le plan commercial et plus encore pour l’Europe elle-même. Sa position va se fragiliser.

C’est maintenant dans l’histoire. Le Général de Gaulle après avoir barré la route de l’entrée du Royaume-Uni dans la CEE, cède et peu après, Mme Thatcher lance « I want my money back ». Le chancelier Schmidt la compare à un « rhinocéros » et Mitterrand lui dira « Ah Madame il n’y a pas que vous qui soyez pauvre ».

Un pied dedans un pied dehors, aujourd’hui les dirigeants du Royaume-Uni utilisent les mêmes méthodes que n’importe quel lobbyiste, corporatiste et nationaliste. Ils joignent ainsi leurs voix à tous les extrêmes conservateurs et populistes qui nuisent au développement d’une Europe fière de son histoire et entreprenante pour l’avenir de la paix et de ses enfants.

Mais nous sommes aussi responsables. Nous cédons, parce qu’au fond nous faisons les mêmes demandes à l’Europe ! A chaque fois que nos gouvernants, nos élus, les partenaires institutionnels, sociaux, utilisent l’Europe comme repoussoir et source de tous nos maux, à chaque fois ils calquent la même démarche qui va conduire les Britanniques dans de nombreuses difficultés. Il est fort à craindre que les droits sociaux qui ont pour origine la législation européenne, soient revus très nettement à la baisse. Nos élu-e- ont assez parlé, contrairement à ce qu’affirme Mme Morin Chartier, dont nous reconnaissons la forte mobilisation pour l’Europe.

Aujourd’hui le Parlement doit à la fois renforcer ses pouvoirs et partager ses pouvoirs. Les élu-e-s ne font pas tous seuls la démocratie. De nombreux citoyens mobilisés individuellement ou collectivement ne savent plus où et comment agir ! Comment faire valoir leurs expériences, partager leurs savoirs. Il faut investir sans avoir de moyens pour fonctionner. Il faut consommer !

La caricature étant que la banque centrale vient de penser aux chèques « hélicoptères » pour que nous puissions mieux consommer individuellement.

L’impact économique négatif du Brexit va se rajouter à la situation économique mondiale et provoquer, comme nous l’espérons à Sauvons l’Europe, la relance d’un modèle économique qui soit un nouveau modèle de développement. Une autre manière de vivre ensemble.

L’Union européenne doit impérativement redonner des perspectives d’avenir à ses citoyens pour, comme le précisent les Traités européens, le plein emploi et le progrès social dans le cadre d’un développement durable. Un projet européen doit donner les moyens aux pays qui le veulent d’aller plus loin dans une coopération et une solidarité qui les renforcent face aux défis du 21e siècle : mutations technologiques, changement climatique, poids des émergents, migrations, développement durable…

Sauvons l’Europe…c’est construire la Nouvelle Europe. Ne pas en avoir peur. Nous sommes victimes de nous considérer nous-mêmes comme des victimes, des vaincus.

Pour faire un rapprochement pédagogique et sportif, ceux qui ont gagné le Bouclier de Brennus, au rugby vendredi soir, étaient 14 contre 15.

Ils ont mis le collectif et le cœur en avant. Ils avaient à gagner, les autres avaient déjà gagné ! Construire la Nouvelle Europe se fera avec le cœur, le collectif et l’innovation sociale.

France Joubert – Sauvons l’Europe Poitiers

À propos Sauvons lEurope

Sauvons l’Europe, association pro-européenne et progressiste qui s’engage pour une Europe démocratique et solidaire
  • jlcatalan

    l’Union Européenne doit effectivement représenter du tangible pour les citoyens.
    C’est l’occasion de balayer devant sa porte.
    C’est aussi l’occasion pour vous, Sauvons l’Europe, qui n’avaient de cesse que de promouvoir les divers PS et leur idéologie.
    Sauvez donc l’Europe!

  • Jacques Roullier

    Hola ! Hola ! Rien n’est encore fait, le referéndum n’est que consultatif, la decisión appartient au Parlement britanique.
    Et déjà des voix se sont élevées contre le Brexit. rien n’est joué. Une majorité obtenue par seulement 37% des électeurs n’est pas une valeur absolue.

x

A lire aussi

CCRen12

De la présidence Maltaise à la présidence Estonienne

Depuis le 1er juillet la présidence semestrielle de l’Union européenne est assurée ...