Accueil » Actualités » Bienvenue à la Croatie

Bienvenue à la Croatie

 

Aujourd’hui, la Croatie va devenir officiellement membre de la grande famille de l’Union européenne. Ce faisant le 28e Etat membre sera accueilli comme il se doit. Avons-nous conscience de l’importance de cette nouvelle page de l’Histoire de l’Union européenne ?

10 ans se sont écoulés depuis que la Croatie a posé sa candidature d’adhésion. La Croatie est le second pays de l’ex-Yougoslavie de la zone des Balkans à rejoindre l’Union européenne. Le premier fut la Slovénie en 2004.

Peuplée d’environ 4 300 000 habitants, la Croatie est indépendante depuis 1991. Les organisations syndicales affiliées à la Confédération Européenne des Syndicats – CES- sont le SSSH/UATUC (Union des Syndicats Autonomes de Croatie) et NHS (Syndicat indépendant de Croatie)

La Croatie est une vieille nation et un jeune Etat européen. Sa démocratie voit le jour dans des conditions difficiles. En 1991, le difficile processus de démocratisation de l’ex-Yougoslavie est refusé par la classe dirigeante serbe et la Croatie fut amputée du quart de son territoire. Le pays partiellement occupé a contraint sa population à prendre les armes pour assurer sa liberté d’expression, notamment par les urnes. Après 15000 morts et des centaines de milliers de réfugiés, la Communauté internationale reconnaît en 1992 l’indépendance de la Croatie.

La Croatie a engagé un vaste programme de reconstruction et de développement économique, ce sont près de 1000 kms d’autoroutes qui ont été construites, près de 180000 logements reconstruits.

Le revenu moyen par habitant atteignait déjà en 2009, 64% de la moyenne européenne. Une des originalités de la Croatie sont ses 1200 îles, totalisant plus de 6200 kms de littoral, le 3e plus long de la Méditerranée. Elle est membre observateur de la francophonie depuis 2004 ainsi que de l’Union pour la Méditerranée. Elle est membre de l’OTAN depuis 2009.

Ivo Josipovic a été investi Président de la République, le 18 février 2010 pour une durée de cinq ans.

Le 1er juillet, Neven Mimica, Commissaire européen croate prendra sa place au sein de la Commission européenne, neuf représentants de la société civile croate siégeront comme Conseillers au Comité Economique et Social Européen – CESE – ce qui portera son nombre de membres de 344 à 353, idem pour le Comité des Régions. L’intégration de 12 parlementaires européens croate sera réalisée.

Le fait que soit officiellement arrimée la Croatie à l’Union européenne ne peut que conforter sa démocratie et permettre ainsi de poursuivre la dynamique des libertés dans des domaines tels que la justice, la lutte contre le crime organisé, la corruption et la protection des minorités.

La Croatie va devoir poursuivre l’adaptation de sa législation en matière de développement rural, de politique sociale, d’égalité des chances et de renforcement de sa capacité administrative.

Des interrogations justifiées se sont fait jour : Pourquoi encore élargir l’Union européenne ?

Rappelons-nous qu’une négociation d’adhésion à l’Union européenne repose que quatre critères à égalité d’importance, fixé en 1993 lors d’un Conseil européen à Copenhague, renforcer en 1995 :

Au niveau politique : Des institutions stables garantissant la démocratie, l’Etat de droit, les droits de l’Homme, les respects des minorités et leur protection,
Au niveau économique : Une économie de marché viable ainsi que la capacité de faire face à la pression concurrentielle et aux forces du marché intérieur de l’Union,
Des obligations découlant de l’adhésion, de souscrire aux objectifs de l’Union politique, économique et monétaire,
L’adoption de l’intégralité de la législation européenne et son application effective grâce à des structures judiciaires et administratives appropriées.

Bienvenu donc au peuple croate tout entier. Prenez votre place dans la famille européenne. Merci de nous faire partager votre culture, vos joyaux patrimoniaux, votre langue…Faites nous encore mieux vivre « L’Unité dans la diversité ».

Jean-Pierre Bobichon.
Ancien fonctionnaire européen

 

 

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Entièrement d’accord pour souhaiter la bienvenue à nos amis Croates et à leur jeune démocratie. Mais au regard de ce qui se passe en Hongrie et même en Grèce…, il est malheureusement difficile de penser que l’Union Européenne nous protège totalement des dérives autocratiques, de la mise à mal de droits de l’homme, voire des dictatures, ou encore de Diktats bruxellois adoptés en petits comités parfois à l’encontre de la volonté des peuples… Ne croyez-vous pas?
    Vive l’Europe unie, malgré ces réserves. Il faut impérativement parvenir enfin à une Europe politique!

    Cordialement,

    Jacques-François MARTIN

  • PABION

    Compte tenu de l’état actuel de l’UE et des énormes problèmes de la zone euro, je ne pense pas que l’entrée d’un nouveau membre soit une bonne chose. C’était déjà très complexe à 27 notamment pour les décisions nécessitant l’unanimité des membres, cela ne va pas s’arranger à 28!!!
    Pour accepter un nouveau membre, Il faudrait non seulement consulter la population du pays voulant entrer, mais également celles des populations de l’UE. Mais aujourd’hui la démocratie est confisquée par des technocrates européens!
    De quelle capacité font-ils preuve vis à vis du totalitarisme hongrois actuel?
    Dans combien de mois nous fera t-on état des finances publiques de la Croatie, puis de ses banques et des milliards d’euros, à mettre pour les soutenir?
    Mettre de l’ordre dans la maison Europe me paraît être la mission principale des eurocrates.
    Cordialement

  • John Szemerey

    Congratulations to Croatia that it has successfully passed complex negotiations to enter the European Union, and that it is now a full member of the EU.
    Croatia was always one of the more civilised countries of the Balkans, and its place is rightfully in the EU.

    It makes a nonsense of the European Union to say that the EU is now large enough, and no further countries should be allowed to enter. Either the EU is or will be a genuine united Europe or it is a fake.

    If the EU is not working as well as it might, we should modify the EU and not close the doors to other European countries.

    I look forward to the day when the European Union will represent all countries of Europe, from the Atlantic to the Urals. Europe will then be able to speak with one voice in the world and work to help other countries and other regions become free, democratic and stable.

x

A lire aussi

Macron peut-il faire bouger l’Europe ?

Emmanuel Macron peut-il réussir à réformer l’Union européenne et la zone euro ? ...