Accueil » Actualités » Edito (page 2)

Edito

La Commission s’empare du semestre européen : enfin de la politique !

Le Semestre européen est une machine lourde et complexe qui vise à coordonner les politiques économiques des différents Etats membres. Adoptée en 2010 pour faire face à la crise, elle synthétise toutes les contradictions des institutions européennes. Tout le monde convient enfin qu’un grand marché sans aucune régulation est dangereux, mais comment faire. La Commission donne aux Etats membres un ...

Lire la suite...

Que reste t il de nos amours ?

A l’issue du weekend, la surprise ne sera pas venue d’outre Rhin, mais bien d’au delà des Alpes. Pour la seconde fois en Europe, après le Brexit, les partis hostiles à l’Europe sortent majoritaires en voix et en sièges. Voilà bien des années que notre mouvement assume qu’aujourd’hui le seul combat politique est bien celui de l’Europe contre les populismes ! ...

Lire la suite...

Lettre à nos amis socialistes

Un nouvel ADN social-progressiste « Porter l’avenir comme une transformation de notre présent », voilà le minimum auquel doivent prétendre les sociaux progressistes, la feuille de route de la force politique qu’il leur faudra construire. S’interroger sur l’organisation même d’une force politique à l’heure où Internet fragilise durablement nos systèmes démocratiques en imposant un choc de défiance permanent entre gouvernants et gouvernés, ...

Lire la suite...

« Brexit : où va-t-on ? » Débat le 15/03 à Paris

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine réunion de Sauvons l’Europe, en partenariat avec la Maison de l’Europe de Paris . Elle aura pour thème « Brexit : où va-t-on ? Hard Brexit ? Soft Brexit ? 2nd référendum ? ». Le 23 juin 2016, 51,9% des Britanniques ont choisi de quitter l’UE. A la suite du déclenchement de ...

Lire la suite...

Ainsi périssent les démocraties

L’un des débats majeurs dans les affaires européennes depuis des années, et pour nous depuis le référendum de 2005 sur la constitution européenne, est la mise sur pied d’une dimension démocratique au système de gouvernance européen. L’existence de députés européens dont personne ne comprend ce qu’ils font n’y suffit pas.  La présence de chefs de gouvernements qui négocient le bout ...

Lire la suite...

Allemagne : l’Europe comme Elixir de pouvoir éternel?

Angela Merkel et Martin Schulz semblaient avoir trouvé de concert dans le projet européen « un élixir de pouvoir sans fin ». Angela Merkel est chancelière depuis 12 ans et Martin Schulz élu européen depuis 1994. Il s’agit du projet européen, bombardé priorité n°1 d’un contrat de coalition qui prévoit que le prochain mandat de quatre ans de la chancelière soit placé ...

Lire la suite...

Le croc en jambe

Qui a dit que l’Europe était un sujet technique où la politique était seconde? Les derniers rebondissements de la vie de nos élus européens pourraient figurer avec honneur dans un épisode de Game of Thrones, l’écarlate en moins. Les institutions européennes sont entre deux eaux et ne parviennent pas à se définir ni chair ni poisson. La Commission est originellement ...

Lire la suite...

Une leçon allemande de social-démocratie

L’Allemagne, avec retard, voit poindre des difficultés similaires aux nôtres. Le plein emploi ne permet pas de résorber la pauvreté et l’extrême-droite fait son grand retour sur la scène politique, générant une forte instabilité. Le SPD social-démocrate allemand a enregistré avec 20% des voix ce qui passe Outre-Rhin pour une déroute électorale, et est très divisé sur la participation au ...

Lire la suite...

Le BarrosoGate : aucune leçon n’est tirée !

On se souvient que le président de la Commission précédente, M. Barroso, a rejoint la banque Goldman Sachs un an et demi après son mandat, ce qui soulevait des interrogations éthiques particulières après sa gestion de la dérégulation financière avant la crise de 2007, comme sur son rôle exact dans les relations futures avec les institutions et responsables européens. Nous ...

Lire la suite...

L’introuvable dialogue social européen

Il y a un an, un certain François Fillon avouait son amour de jeunesse pour Mme Tatcher et proposait que l’on bazarde les 35 heures au profit des 48 heures. Il aurait bien proposé que l’on supprime toute référence légale à un temps de travail et que l’on laisse les partenaires sociaux fixer librement les choses dans les entreprises, comme ...

Lire la suite...