Accueil » Actualités » Opinions (page 10)

Opinions

Une campagne sous l’influence des réseaux sociaux

A l’heure des réseaux sociaux, la campagne se déroule aussi sur internet ! Et, en 2014, contrairement à 2009, le web a suivi la campagne. Selon le Parlement européen, plus d’un million de tweets contenant le mot-clé officiel des élections, #EP2014, ont été publiés durant la semaine des élections (du 19 au 25 mai). D’autres hastags ont connu un fort ...

Lire la suite...

L’UE et le problème (non résolu) d’Henri IV

Approchent les discussions pour clôturer le budget 2015 de l’UE: le 4 septembre est la date limite de dépôt des amendements parlementaires, pour adoption le 26 novembre. Le scénario est habituel. Qui paye ? Combien ? Qui sera remboursé ? Durant la dernière campagne électorale européenne, certains, dont le conseiller général d’Aquitaine Patrick Beauvillard, ont soutenu l’introduction de vraies finances ...

Lire la suite...

Pour Jean-Sébastien Lefebvre, une campagne « exécrable et à côté de la plaque »

Correspondant à Bruxelles du site spécialisé Contexte.com, Jean-Sébastien Lefebvre est un fin connaisseur des questions européennes et un lecteur averti de la presse française. Pour lui, les journalistes français n’ont pas fait leur travail durant la campagne. Du point de vue médiatique, comment qualifieriez-vous cette campagne européenne ? Exécrable et à côté de la plaque. Elle n’a duré que deux ...

Lire la suite...

Un coup d’oeil outre-manche, vers le pays le plus eurosceptique

    Sauvons l’Europe entame sa rentrée avec une série de trois articles de Jean Comte sur la campagne des élections européennes, ailleurs. Voici le premier, qui porte l’un des pays les plus en pointe dans la construction européenne depuis l’origine, nous avons nommé la Grande-Bretagne.   Après avoir longuement traité de la France, il serait peut-être bon de dire ...

Lire la suite...

Le Parlement Européen en panne de démocratie !

Si le Parlement Européen (PE) avait voulu délibérément donner des arguments au Conseil Européen pour ne pas aller au-delà de « la prise en compte » du résultat des élections prévue par le Traité pour la désignation du Président de la Commission, il n’aurait pu mieux agir qu’en offrant le spectacle lamentable des négociations qui entoure la formations des « Groupes parlementaires » au ...

Lire la suite...

Après les élections européennes du dimanche 25 mai 2014

Alors que nous venons de fêter l’anniversaire du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, interrogeons-nous sur l’histoire contemporaine de notre continent. La mainmise d’un peuple sur l’autre est du passé dans l’Europe occidentale, les camps n’existent plus, la paix est présente depuis presque 70 ans mais, inquiétant revers de la médaille, les mots de liberté, justice et paix sont ...

Lire la suite...

Les difficiles relations de la Lettonie avec sa minorité russophone

Les démonstrations de force de Vladimir Poutine en Géorgie, en Crimée et aujourd’hui dans l’Est de l’Ukraine constituent une résurgence de la politique autoritaire et même d’expansion de la Russie. Autrefois immense empire, l’Union soviétique a éclaté en 1991 laissant l’indépendance à de nombreuses républiques. La place de la Russie est pourtant restée très importante dans ces territoires notamment avec ...

Lire la suite...

La bonne réponse au 25 mai 2014 : la Fédération Européenne

Un désamour de l’Europe s’est exprimé dans tous les pays. Électoralement, il apparaît comme une victoire du Front National en France et des partis semblables des autres pays d’Europe. Encore ne faut-il pas exagérer le phénomène : en France, plus de 50% d’abstentionnistes et un peu moins de 25% des votants choisissant le FN, cela fait à peu près 12% ...

Lire la suite...

Choqué ? Non. Indigné ? Non. Affligé ? Définitivement oui…

L’échec du Parti socialiste est flagrant, malgré un discours de campagne globalement bon. Les raisons sont multiples et la conclusion le soir du 25 mai sans surprise. La campagne a été tardive et réduite à la portion congrue. Les militants, très peu formés aux thématiques européennes, avaient une grande difficulté à pouvoir expliquer pourquoi le vote socialiste était nécessaire. De nombreux ...

Lire la suite...

Le Changement : c’est maintenant ? Souveraineté : vous avez dit souveraineté ?

Les urnes ont rendu leur verdict : l’Europe apparaît comme le grand perdant à un double titre: le premier découle du besoin incontestable de «  changer d’Europe », le second d’une conception passéiste de la souveraineté. Si le désir de changer d’Europe est unanime, que ce soit sur le plan de l’architecture institutionnelle et/ou celui des politiques communautaires, les modalités du changement ne font ...

Lire la suite...