Accueil » Actualités » Opinions (page 2)

Opinions

Un labyrinthe bruxellois ou parisien ?

On lit – et on entend – souvent que « Bruxelles » est la principale responsable de l’alourdissement et de la complexité de toutes sortes de règles relatives à l’activité économique. Les opérateurs eux-mêmes ont sont parfois persuadés. Le plus souvent, un examen même superficiel des textes permet de découvrir que les règlements/directives européens se limitent à fixer un cadre et des ...

Lire la suite...

Comment réformer l’Union européenne ou la quadrature du cercle !

Dans mon dernier article, écrit au lendemain du Referendum britannique, j’insistais sur la nécessité de distinguer entre les négociations d’un divorce « à l’amiable » d’une part et la réforme indispensable d’une Union à 27 de l’autre. Je postulais également qu’on se trouvait devant un choix binaire entre une architecture de bas vers le haut mettant la primauté sur la « souveraineté nationale » ...

Lire la suite...

La guerre de l’information russe : pour une réponse globale

La guerre de l’information russe : pour une réponse globale Nicolas Tenzer, Sciences Po – USPC La guerre de l’information est l’une des composantes de la guerre tout court. Elle combine ce qu’on appelle soft power et hard power et n’est pas limitée à la Russie. Moscou l’a toutefois développée avec une ampleur inégalée en termes de moyens financiers et humains et d’extension ...

Lire la suite...

Le Brexit ouvre une crise cathartique au sein du Labour Party

Les électeurs britanniques ont pris à revers leurs dirigeants politiques en votant jeudi 23 juin 2016 à hauteur de 52% en faveur du départ du Royaume Uni de l’Union Européenne. On pourra toujours dire que les référendums en Grande Bretagne n’ont juridiquement qu’une valeur indicative, que les arguments des différents animateurs de la campagne duLeave étaient volontairement mensongers, il n’en ...

Lire la suite...

Hommage d’Edmond Maire à Michel Rocard

Nous publions ici l’hommage qu’Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, a rendu à Michel Rocard Monsieur le Président de la République Vous avez souhaité qu’un syndicaliste prenne la parole pour l’hommage solennel que notre pays rend aujourd’hui à Michel Rocard. Votre initiative m’a touché. D’autant que depuis les vacances d’été des années 60, à l’occasion de rencontres familiales ...

Lire la suite...

Michel Rocard, itinéraire d’un Européen passionné

« Quel beau métier que d’être un homme sur la terre » disait Maxime Gorki. Un certain nombre se sont indéniablement démarqués en prenant leur fonction très au sérieux. Avec courage, ces hommes et ces femmes ont voulu unir les peuples et trouver des solutions là où il y avait un nid d’obstacles. Michel Rocard, tout au long de sa vie, s’est ...

Lire la suite...

Europe, stop or go ?

Le Royaume-Uni a sans doute commis une faute par rapport à ses propres intérêts. Envers l’Union européenne aussi. Mais le Royaume-Uni ne l’est pas et les nations qui le composent sont aujourd’hui à la recherche d’un avenir qui ne soit plus commun. Rien que cela suffit à dénoncer ce referendum absurde, mal préparé, soumis aux démagogies les plus viles, relayées ...

Lire la suite...

Delors sur Rocard : « Je regrette qu’il n’ait pas été président »

Jacques Delors, ancien président de la Commission européenne entre 1985 et 1995, notamment lorsque Michel Rocard était Premier ministre, salue le « rôle essentiel » qu’a joué ce dernier « dans ce combat des idées pour renouveler le socialisme français ». « Quand on évoque la tranche historique qui a vu le Parti socialiste revenir dans l’actualité et dans les gouvernements, on songe – et c’est ...

Lire la suite...

Non, M. Tusk, le problème, ce n’est pas l’euro-enthousiasme, mais les mensonges nationalistes

Le 30 mai, à la veille du référendum britannique, M. Tusk, Président du Conseil européen, a publié un discours surprenant lors d’une célébration anniversaire du PPE. Il semblait juste découvrir l’euroscepticisme et, ce qui est plus fort, tenir « l’euro-enthousiasme» pour cause en quelque sorte liée au vote britannique (alors imminent) en faveur de la sortie de l’UE. Les visions d’une ...

Lire la suite...

And, what had to happen finally happened

Et ce qui devait arriver finalement arriva. Mais « Out c’est Out » Sauvons l’Europe regrette profondément le choix du Royaume-Uni. En s’appuyant sur l’article 50 du traité de Lisbonne, un grand pays d’Europe quitte le navire. Nous avons déjà de nombreuses fois, fait le constat que les campagnes électorales ne parlaient jamais de l’Europe quand les gouvernants interrogeaient les citoyens et ...

Lire la suite...