Accueil » Actualités (page 94)

Actualités

Vive l’Europe fédérale !

Après le référendum en Irlande, une fois de plus, outre ceux qui disent «Je suis pour l’Europe, mais … », on a eu droit aux concerts d’applaudissements des éternels opposants, les nationalistes de droite et de gauche, ceux qui veulent une autre Europe. Cette autre Europe, pour les uns c’est l’Europe des nations qui est à l’origine des tranchées de ...

Lire la suite...

A quand les « trente glorieuses » pour l’Europe ?

L’échec du référendum en Irlande, après celui organisé en France et aux Pays-bas en 2005, n’est pas une condamnation du projet européen en tant que tel, ni de son organisation institutionnelle forcément compliquée, mais il est clairement une critique de son mauvais fonctionnement vis à vis des citoyens et de l’incapacité des dirigeants européens à apporter une réponse à la ...

Lire la suite...

Affaire de priorité

L’Europe vient de perdre l’une de ses âmes en la personne de Bronislaw Geremek. Le journal du soir de France 3 n’en a pas dit un mot hier. En revanche, je sais tout ou à peu près du défilé sur les Champs-Elysées. Sur une autre chaîne, j’ai croisé Jean-Louis Debré qui disait que « ça a changé, parce qu’autrefois le député ...

Lire la suite...

Rebondir après le non irlandais

LE NON IRLANDAIS est un sérieux avertissement. Pourquoi le contester ? Il est révélateur du malaise des opinions publiques bien au-delà de l’Irlande. La mondialisation et les mouvements migratoires inquiètent les citoyens. On peut résumer ainsi leur état d’esprit : tout fout le camp ! A qui la faute ? Dans la plupart des pays membres, ni le gouvernement ni ...

Lire la suite...

Que faire après les résultats du référendum irlandais?

L’Union syndicale* s’est d’emblée inscrite en faveur d’un approfondissement d’une construction communautaire qui implique davantage les citoyens européens. C’est pourquoi, elle ne peut qu’être interpellée par le NON irlandais, survenant après celui de la France et des Pays Bas en 2005.   Bien que ces NON ne traduisent pas forcement une hostilité à l’idée même de construction européenne, ils témoignent, ...

Lire la suite...

Directive « retour » : les idées conservatrices triomphent en Europe

Grâce la procédure de co-décision, le Parlement s’est prononcé aujourd’hui sur la directive « retour » en adoptant le texte à 369 voix pour, 197 contre et 106 abstentions. Le Parlement européen avait pourtant là une occasion unique de rejeter un directive préparée par les Etats membres qui instaurait certes le cadre d’une politique européenne d’immigration mais une politique préoccupante ...

Lire la suite...

La CES et la directive « retour »

La Confédération européenne des syndicats (CES) a adressé une lettre aux membres du Parlement européen avant le vote du 18 juin sur la proposition de directive « retour ». S’il est adopté, ce texte réglementera les procédures et les conditions dans lesquelles les ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier en Europe peuvent être renvoyés dans leur pays d’origine ou ...

Lire la suite...

Décidément, Jean-Pierre Bobichon délie les langues !

Avant de le regretter, je pense qu’il convient de se demander pourquoi l’Irlande est réticente au contenu européen. Ce que dit M. Bobichon peut emporter l’adhésion du plus grand nombre, si on pouvait constater qu’il en est ainsi dans les faits. Est-il raisonnable de vouloir FAIRE L’EUROPE à 27 ? Poser la question ne signifie pas que les pays nouveaux ...

Lire la suite...

Cher Jean-Pierre Bobichon,

Le « non » irlandais qui vient s’ajouter aux « non » des Français et des Néerlandais souligne que nous sommes dans une situation d’autant plus grave que parmi les 27 états membres un certain nombre n e sont pas de chauds partisans d’une Europe forte et solidaire. Nous payons là le résultat des élargissements mal menés et beaucoup trop hâtifs. Il n’aurait fallu ...

Lire la suite...

Passer de l’Europe abstraite à l’Europe concrète

Le peuple irlandais s’est prononcé majoritairement contre la ratification du nouveau projet de Traité dit de Lisbonne par voie référendaire, obligatoire au regard de sa Constitution. Dont acte. Ainsi donc l’actuel projet de Traité dit, simplifié, connaît le même sort que celui issue de la Convention. Il faut souligner que l’Irlande n’avait pas engagé un processus de ratification à propos ...

Lire la suite...