Accueil » Actualités » Ce que Paris conseille, l’Europe le médite. Ce que Paris commence, l’Europe le continue

Ce que Paris conseille, l’Europe le médite. Ce que Paris commence, l’Europe le continue

« Ce que Paris conseille, l’Europe le médite. Ce que Paris commence, l’Europe le continue » (Victor Hugo)

Cette citation de Victor Hugo, je la fais mienne: « ce que Paris conseille, l’Europe le médite. Ce que Paris commence, l’Europe le continue ». Comme vous le savez, nous défendons notre socle de valeurs communes, qui sont l’humanisme, les libertés, la démocratie, la croissance, la paix, la solidarité. Aussi, avons nous la volonté de construire tous ensemble une Europe politique, humaniste et citoyenne.

Puisque notre engagement en faveur de la cause européenne nous le demande, nous nous devons de faire progresser le débat pour des institutions communautaires plus transparentes, plus efficaces et plus proches des citoyens. Face à la crise, quels remèdes, quelles prescriptions pour une proche sortie de crise? Face au déficit de confiance de nos concitoyens en la « perle », ils se tournent massivement en direction du « coq »!!!!!!

Quel constat face à la crise? Face à la crise, notre avenir nous oblige à un changement de notre système de valeurs et à un autre mode de développement. La crise que nous traversons justifie notre engagement européen. Du fait de l’interdépendance de nos économies, nos politiques ne sont efficaces qu’à condition d’être coordonnées à l’échelle européenne.

Quelles réponses face à la crise? Demain, nous devons construire un marché financier européen sain et mettre en place un dispositif commun de traitement des crises. Il nous faut renforcer la gouvernance de l’Eurogroupe pour inventer un efficace gouvernement économique européen.

Les Démocrates défendent l’Euro. C’est l’Euro qui nous sert de bouclier anti-crise. L’intégration monétaire nous protège. Cette monnaie sert de valeur de test pour la solidarité européenne. L’Euro nous protège contre les mouvements de change désordonnés qui auraient provoqué la faillite de nombreuses PME et des pertes d’emploi considérables.

Libérer la croissance des TPE et des PME. Il faut réconcilier les Européens avec l’entreprise, et développer en eux la fibre entrepreneuriale. Nous devons encourager l’autofinacement des entreprises, le développement du capital risque et la création d’un emprunt populaire pour orienter l’épargne populaire vers le financement des PME.

L’Europe est victime d’une crise de confiance sans précédent. Or, nous ne poursuivrons durablement l’odyssée qu’en nous appuyant sur une adhésion des peuples. Pour retrouver la confiance populaire, il faut inventer un nouveau contrat social européen, avec des mesures impactantes, comme le service civil européen, la création d’une matière « Europe » à l’école, la reconnaissance du 9 Mai, journée de l’Europe, comme jour férié commun à tous les pays de l’Union. Portons l’idée que les élections européennes seront organisées le même jour dans le cadre de listes européennes avec des programmes élaborés en commun par des partis politiques européens.

En guise de conclusion, l’Europe doit trouver un souffle nouveau, qui lui donnera un « supplément d’âme. L’Histoire nous le dira.

Pierre-Franck HERBINET, Modem, JEF France

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Clause Molière : Commission européenne pas d’accord !

« Ce n’est pas par un repli sur soi que l’on peut régler ...