Accueil » Actualités » Du rififi chez les socialistes européens ? Bras d’honneur à Bratislava

Du rififi chez les socialistes européens ? Bras d’honneur à Bratislava

Le Premier Ministre slovaque, Robert FICO, se retrouve actuellement au cœur d’une polémique en raison des propos peu orthodoxes – à défaut d’être européens – qu’il a tenus à l’encontre des réfugiés. M. FICO est actuellement membre du SMER (parti social-démocrate slovaque) et, par conséquent, du Parti Socialiste européen (PSE), appartenance qui suscite quelques soucis en termes de cohérence, voire de bon sens tout court.

Ainsi, la Slovaquie, emmenée par son Premier ministre, a décidé de porter plainte auprès de la Cour de justice de l’UE en attaquant le système de répartition de migrants adopté par les dirigeants européens fin septembre 2015. Grand prince, M. FICO a réfuté ces quotas de façon « ouverte » (nous ne sommes plus à un oxymore près). En effet, sont les bienvenus ceux de confession chrétienne, conformément aux racines de l’Europe (mais si, souvenez-vous de la Constitution européenne), les musulmans étant trop complexes à intégrer : « Nous ne pouvons pas facilement tolérer que 300 ou 400 000 musulmans viennent, qu’ils commencent à construire des mosquées », d’après M. FICO. La Slovaquie étant déjà incapable d’intégrer les Roms, elle ne va pas s’amuser à essayer d’accueillir d’autres personnes « avec des traditions différentes » à défaut de se voir elle aussi contaminée par ce mal contemporain : la diversité.

Le PSE menace de suspendre M. FICO, voire d’exclure le SMER de ce regroupement de partis, si ce brave homme ne renonce pas à poursuivre le Conseil européen quant à sa décision de répartir les réfugiés actuellement en Italie et en Grèce. Cette décision est d’autant plus cruciale à prendre que la Slovaquie est censée assurer la présidence tournante de l’Union européenne à partir du 1er juillet 2016.

A défaut de suspension, le chef de l’exécutif slovaque a simplement été mis « sous observation » par le PSE vendredi 9 octobre. Si la suspension avait été la sanction maximale qui aurait pu être prise par la présidence du PSE, des mesures plus radicales auraient été amplement méritées. La suspension slovaque aurait également permis d’accroître la pression sur le Parti Populaire européen (PPE), majoritaire au sein du Parlement européen, pour agir plus fermement contre le Premier Ministre hongrois, Viktor Orban, dont la triste réputation n’est plus à faire. La solidarité, valeur fondatrice de l’Union européenne et plus que malmenée ces derniers temps, ne saurait être davantage fragilisée par un parti qui se dit progressiste ! Outre la suspension, seul le Congrès du PSE peut opter à un stade ultérieur pour l’exclusion d’un de ses membres… A quand le franchissement du premier pas, par respect pour les citoyens qui ont confiance en l’Union européenne ?

 

Solen

  Solen Menguy

. .

Gerard Vernier

Gérard Vernier

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Demaison

    Triste de voir des dirigeants européens qui se disent sociaux-démocrates défendre des idées portées par les extrêmes-droites européennes. Le concept de race supérieure est partagé bien au-delà d’elles. Ce qu’on entend au niveau de classes populaires sympathisantes de gauches plus ou moins dures serait donc porté aussi par les élites de certains pays. Nos beaux et bons discours généreux sont bien fragiles.
    Pour le principe, l’exclusion serait nécessaire car on ne peut pas transiger avec des gens comme ça. Cependant, le PSE aura-t’il toujours la même assise au niveau des institutions ?

  • Les ex-pays du bloc soviétique, sont les premiers à réclamer la solidarité, avec comme corollaire des aides substantielles, la plupart du temps très mal dépensées, en projets de prestige inutiles et souvent ne créant pas la moindre place de travail.

    Et maintenant, qu’il faudrait être solidaire avec des réfugiés, ces mêmes pays piétinent les principes humanistes sur quoi a été fondée la Communauté Européenne.

    En 1956 j’ai été réfugié et bien accueilli en Autriche et malgré cela, ce n’était pas une partie de plaisir, bien loin de ça. En me souvenant de cette époque j’ai aidé à l’accueil des réfugiés Tchécoslovaques et ensuite des Balkans.

    Je pense donc que les pays ayant largement profité de la manne européenne devraient comprendre qu’ils ont aussi un devoir de solidarité et s’ils ne veulent pas assumer, ils devront être conséquent avec eux-même et quitter le navire.

    Peut-être que cela permettra de revenir au fondamentaux posé par les Pères de l’Europe, la solidarité entre nations et ethnies, l’entraide et la tolérance et l’amour du prochain, dans le sens « du bon samaritain ». Pour construire un futur à nos enfants et petits-enfants

    Cordialement. Guy

    • Koechlin

      Tout à fait d’accord.
      Malheureusement le « socialisme » à la mode russe ou « soviétique  » n’a pas consolidé les valeurs de l’Europe dans ces pays, au contraire.

      • moreau

        croyez-vous que la manière dont l’Europe occidentale, Allemagne, France … a été à la hauteur de ces valeurs vis-à-vis de la Grèce ?

        nous avons tous à balayer notre trottoir

  • jlcatalan

    Des socialistes qui revendiquent les racines judéo-chrétiennes de l’Europe.
    Je rigole.

  • Dominique Mareau

    Toutes les guerres sont provoquées ou alimentées, de près ou de loin, par les religions.

    Mêler la religion au problème de migration, c’est retomber dans le piège xénophobe qui empêche la paix, par définition.

    Les hommes font partie intégrante de la nature de cette planète. Ayant deux pattes, la migration est juste des plus naturelle.

  • Dominique Mareau

    Il faut absolument revoir les critères d’acceptation dans l’Europe et dresser la liste des préceptes avec lesquelles on devra former une Europe à deux vitesses.

    Dans le groupe serré, admettre les quelques 8 pays qui accepteront une laïcité sans concession, et une marche vers le fédéralisme. Il se dotera à terme d’un gouvernement politique, d’une harmonisation de la fiscalité et de règles sociales communes.

    Dans le groupe satellite, on trouvera des pays comme par exemple la Slovaquie, dirigée par ce Robert FICO qui ose le crime de la ségrégation religieuse.
    Dans ce groupe satellite on pourra proposer une entrée conditionnelle (mieux traiter les Kurdes) à la Turquie.

    Il n’y a que des avantages car tous ces contestataires devront quand même trouver plus d’avantages que de retourner chez Poutine…..

    Imaginons ce Robert FICO rejetant un enfant sous prétexte qu’il n’est pas cato ! Ce type en est encore à l’inquisition !!

    L’Europe doit clairement déclarer ses règles des droits de l’Homme dans une nouvelle loi stricte et sans concession, et ceux qui ne veulent pas la voter, nous quittent pour la zone satellite (en fait une sorte de purgatoire….mais des plus laïc). Il faudra se conformer à ces règles pour espérer rejoindre le vrai cœur de l’Europe.

    Alors on pourra me dire qu’il s’agit d’une sorte de ségrégation. Et bien non car cette allégeance se fait sur la belle idée de tolérance et de solidarité laïque.

    • Philbone

      @Dominique Mareau… Très bonne envolée… Le coeur sur la main, l’amour universel en bandoulière, etc… Parfait. Rien à redire. Non, non, vraiment. Un poil « chrétien-persuadé-d’avoir-raison-contre-la-(triste)-réalité-du-monde », peut-être ? Mais bon.

      Dans la lancée, je propose que tous les peuples de la planète — les Inuits, les Peulhs, les tribus amazoniennes, les Sri-Lankais, Uruguayiens et autres Samoyèdes –qui, comme chacun sait, vivent une vie absolument misérable, quittent leurs pays de souffrances , et viennent s’installer en masse dans cette Europe que vous prônez, si tolérante, si solidaire avec la misère du monde.

      Car c’est bien ça , les « principes fondateurs » de notre Union, n’est ce pas…..

      Et après ? — Bah… Après… on verra bien ce qui se passera.

  • Jean-Marie Parent

    Si tous les présidents des pays européens avaient des couilles comme Fico, le monde se porterait mieux.

    • Fichet

      Effectivement, ce ne sont pas les  » couilles » qui manquent à Robert Fico, mais quelques neurones en bon état.

    • Eric VASLIN

      Oui effectivement Jean-Marie Parent, il a des « couilles », d’ailleurs Hitler aussi avait des « couilles », « il a osé ». Quelques millions de morts plus tard, nous savons tous à quoi cela a servi.

      • Philbone

        @Eric Vaslin… Sous-entendrais tu que ce Fico aurait déclaré qu’il entendait assassiner en masse tous ces migrants qui « déferlent en rangs serrés » sur l’Europe ? Où ? Quand ?

        Les comparaisons douteuses avec les heures sombres de l’Histoire ne réhaussent généralement pas la qualité du débat. Il existe une coutume, sur internet, pour ceux qui sautent à pieds joints sur ce genre de comparaisons : ça s’appelle « les points Godwin ».

        T’en as gagné un. Bravo.

      • Philbone

        @Eric Vaslin — Et un petit « point Godwin », un !

      • Philbone

        Bravo les comparaisons douteuses… Et un petit « point Godwin », un !

      • Philbone

        Comparaison douteuse…. Et un petit « point Godwin », un !

      • Philbone

        Comparaison douteuse…..

      • Philbone

        Comparaison plus que douteuse…..

    • Sauvons l’Europe

      Commentaire de Philbone mangé par la technique (on ne peut pas répondre sur une réponse):
      @Eric Vaslin… Sous-entendrais tu que ce Fico aurait déclaré qu’il entendait assassiner en masse tous ces migrants qui « déferlent en rangs serrés » sur l’Europe ? Où ? Quand ?

      Les comparaisons douteuses avec les heures sombres de l’Histoire ne réhaussent généralement pas la qualité du débat. Il existe une coutume, sur internet, pour ceux qui sautent à pieds joints sur ce genre de comparaisons : ça s’appelle « les points Godwin ».

      T’en as gagné un. Bravo.

    • Philbone

      @Sauvons l’Europe

      Merci mes SAUVonsl’EURopeS , d’avoir extirpé ma réponse des limbes où la technique l’avait mangée…

      En principe, les admins d’un blog peuvent paramétrer le nombre de sous-, sous-sous et sous-sous-sous messages que l’espace de commentaires peut admettre.

      Il faut aller dans « settings », puis « reading » (ou « comments settings »).

      J’anime moi-même un blog [sur toutes les « actions d’éclat » innovantes, progressistes et impertinentes], et je l’ai paramétré pour aller jusqu’à 7 (!) réponses de réponses de réponses ! !

      Bien à vous. Votre site est super.

    • Sauvons l’Europe

      Merci du conseil technique, et merci du compliment ! Il se trouve que l’option est activée, jusqu’à 5 niveaux de commentaires imbriqués. Mais ça ne fonctionne pas, pour une raison que nous ne sommes pas parvenus à identifier pour l’instant. Un jour peut être, ou via un plugin de commentaires ad hoc…

    • Philbone

      Ben zut alors….. 🙁

      Mais du coup, là, en descendant le fil des commentaires ci-dessus, je vois en fait que la disposition actuelle des réponses sur une seule incrémentation… ne nuit pas à la compréhension des posts successifs.

      Encore faudrait-il que les Sauvonsleuroponautes puissent être au courant de la ‘combine’ ! 🙂

      Serait-il possible, dans les tréfonds de la mise en page des commentaires, d’insérer –juste en dessous de  » 24 Commentaires  », par exemple– , un NOTA qui dirait :  »Pour répondre à une réponse, cliquez directement sur le bouton  » (Répondre)  » du post de tête sous lequel vous écrivez » ???

      Bien à vous.

  • Jean-ollivier

    Suspendre M Fico, ou le SMER, ou les deux, mettrait en péril l’équilibre du Parlement européen. Il ne me semble pas qu’il y ait d’autre raison à cette « mise en observation » (litote) du PSE, qui se révèle bien hospitalier. Le même raisonnement (un bien grand mot) doit s’appliquer à M. Orban et au PPE.

    • Sauvons l’Europe

      Bonne remarque. Pourquoi pas une approche commune qui préserve l’équilibre?

  • Fichet

    Ce qui est inquiétant, c’est la réaction de rejet de la majorité de citoyens des pays sous influence de l’ex union soviétique. ( les responsables politiques n’en sont que l’expression ) . Un diagnostique aussi pertinent que possible est nécessaire avant toute réaction ou mesure .
    Interrogations :
    Pays ayant retrouvé trop récemment leur fierté nationale après de multiples invasions.? ( nazis, Russes…)
    Économie encore trop fragile ?
    Niveau de vie inférieur au niveau moyen des pays européens ( sentiment qu’on va vous prendre votre minimum pour le donner aux autres – cf la monté du F.N dans le calaisis ) ?
    Poids d’une religion nationaliste , oublieuse de son message de fraternité universelle ?
    ou autres à formuler.

    • Philbone

      @Fichet — Il n’y a pas que dans les pays ex-communistes que les peuples se rebellent contre cet « afflux » de migrants.

      Dans l’Allemagne dite « de l’Ouest » ‘si riche’, les gens, qui avaient généralement approuvé l’appel de Merkel à accueillir tous ceux qui voulaient bien venir, commencent à se dire que leur gouvernement a un peu ouvert la boite de Pandore.

      Merkel elle même opère depuis quelques semaines un rétropédalage en bonne et due forme sur ce sujet…..

  • Pingback: Point trop n’en faut pour Ponta: du boucan à Bucarest | Sauvons l'Europe()

  • Tout a fait d’accord avec toi @Dominique Mareau les guerres sont souvent alimentées par la religion. Ou certains vont s’en servir de prétexte alors qu’au fond ils veulent juste s’emparer des richesses et ressources d’un pays.

x

A lire aussi

Une Tête, Deux voix

Nous reproduisons ici la prise de position bilingue de nos amis des ...