Accueil » Actualités » Opinions » Elections européennes et sondage

Elections européennes et sondage

Ah les sondages et leur cortèges de commentaires (dont le mien) sur les tendances qu’ils dessinent… le dernier en date est tombé sur les élections européennes et les intentions de vote :

70,5% pour les parti « pro-européens » (UMP : 26% / PS : 23% / MoDem : 14,5% / Verts : 7%)

16% pour l’extrême-gauche (dont NPA : 9% / PdG + PC : 4% / Lutte Ourière : 3%)

13,5% pour l’extrême-droite (dont FN : 6% / Libertas : 5% / DLR : 2% / Ex-FN : 0,5%)

Un bon score des « pro-européens » ?

Bien sûr, le côté « pro-européen » de certains partis pourrait être mis en cause, mais ces partis-là acceptent le processus communautaire et ne rejettent pas « l’Europe néo-libéralo-impérialisto-esclavagiste de Bruxelles ».

On peut donc en conclure que le camp favorable à la construction européenne reste un acquis en France ? Mouais. C’est allé un peu vite en besogne. D’abord, parce que peu de leaders français ont un discours « européen » ou donnent une vision de l’Europe. Ensuite, parce que l’extrême-gauche progresse fortement. En effet, l’extrême-gauche avait réalisé 9,21% des voix en 2004. On a donc une grande progression.

L’extrême-droite, elle, baisse fortement : elle totalisait 20,22% des voix en 2004 (FN+MPF+CPNT+MNR+RPF), alors que sur ce sondage, elle ne représente que 13,5% des intentions de vote.Enfin, le camp « pro-européen » représentait 66,19% des voix contre 70,5% des voix pour le moment.

Quelle ligne de lecture va gagner ?

Méfions-nous, le temps de la campagne n’est pas encore arrivée et les sondages montrent surtout la tendance nationale du moment. En 2004, le PS avait fait une campagne abominable sur la peur sociale « avec l’Europe, on risque de perdre nos sibeaux services publics »… Cette fois, la ligne d’opposition au pouvoir en place est semble-t-il tenue par le MoDem qui était pourtant classé à droite en 2004. La droite baisse donc de 2.5 points.

Pour l’instant, la stratégie de campagne des extrémistes de taper sur le Traité de Lisbonne ne marche pas. Il faut dire qu’ils n’ont pas beaucoup de visibilité médiatique sur le sujet. L’actu des médias est plutôt centrée sur la crise économique telle qu’elle est ressentie par les Français. Quand le tempo de la campagne européenne sera réellement lancée, aurons-nous réellement un débat de projets sur la vision de l’Europe que veulent offrir les partis ? Ou aurons-nous un référendum sur le traité de Lisbonne commel e souhaite les Mélenchon-Lepen and co ?

Parce que les sondages peuvent dire le ressenti d’un moment, mais ils ne font pas campagne sur le terrain !

Fabien CAZENAVE

http://fabiencazenave.blogspirit.com

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Stand up for Europe crée the Activist

Stand up for Europe, réseau européen de militants proeuropéens, propose aujourd’hui un ...