Accueil » Actualités » Erasmus Euromed : Notre engagement pour le printemps Arabe adopté par le Parlement européen
logo-averroes

Erasmus Euromed : Notre engagement pour le printemps Arabe adopté par le Parlement européen

Pourquoi avons nous mobilisé le Parlement Européen en faveur d’un programme Erasmus/Léonardo à initier avant fin 2011 ? Cette Mobilisation de députés européens au long des couloirs de Strasbourg est bien loin de l’exaltation des combats révolutionnaires. De même, le succès que représente 389 signatures en faveur d’un Eramus/Leonardo Euromed n’équivaudra jamais la chute de Tripoli….Alors pourquoi avons nous déployé autant d’énergie à faire réussir WD15 ?

Nul ne s’attendait à la lame de liberté qui a déferlé sur les pays du Sud méditerranéen. La jeunesse de ces pays est déjà entrée dans l’Histoire par sa mobilisation et son courage. Elle doit y rester en gagnant la bataille de la démocratie et de la prospérité économique. Pour ce nouveau défi, un rôle fondamental sera joué par les étudiants et les jeunes professionnels.

Les étudiants, car ils exerceront demain des responsabilités dans les postes publics et privés à tous les échelons de la société ; les jeunes professionnels, car ils seront en première ligne de la lutte contre le chômage.

Dans ce domaine, les programmes de mobilité ‘Erasmus’ – pour les étudiants – et ‘Leonardo da Vinci’ – pour la formation professionnelle – constituent des réussites majeures de la construction européenne. Erasmus Mundus a déjà exploré les voies fécondes du partage des savoirs hors de l’Union.

Mais cela est aujourd’hui insuffisant, tout comme les quelques dizaines de bourses supplémentaires envisagées par la Commission européenne dans le cadre de la nouvelle politique de voisinage. Les carences sont encore plus fortes dans le domaine de la formation professionnelle.

Il est désormais indispensable de franchir une nouvelle étape et de partager à une autre échelle les compétences et les savoirs afin de favoriser – au Sud… comme au Nord ! – un débat démocratique sain et un développement économique commun.

Nous l’écrivions dès le mois de mars dernier dans notre tribune publiée dans libe.fr : « Les peuples qui viennent de gagner seuls leur liberté et leur dignité n’ont certainement pas fait la révolution chez eux pour venir vivre chez nous ! » Il était donc primordial de créer des conditions dignes et favorables à la promotion de la libre circulation des étudiants dans le respect de l’altérité et de la réciprocité. C’est désormais au programme de l’Union européenne.

 

Henri Lastenouse – Mounia Harkati –Arthur Colin

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Bellenger Pierre

    A l’heure où s’établit le constat de faillite de la Pensée-Unique, alias le Monétarisme, il est bon de se souvenir que ce système économique s’est mis en place grâce aux énarques et autres grandes écoles, où les étudiants étaient formatés à ce seul système économique. N’avait-il pas comme slogan « Modernité et Boinheur pour tous ». C’est l’inverse qui se produit. Ce système économique qui se voulait être l’antipode du collectivisme, a les mêmes tares d’excessivité. Malgré tous les efforts de replâtrage des tenants du système, il s’effondre comme le mur de Berlin. Il est donc bon de se demander sous quel système économique seront formés les étudiants bénéficiaires de ces subventions Erasmus et Léonardo.

    Des pays arabes viennent de se défaire de gouvernements incapables. Hélas ils l’ont fait courageusement, mais sans savoir quoi mettre à la place. Derrière eux, une mafia financière aspire à prendre la place. La démocratie n’est qu’un système politique ; mariée à un système économique absurde, nous venons de démontrer qu’elle se délite et n’est plus qu’une illusion. La Belgique n’a plus de gouvernement depuis un an, ce qui prouve que le système politique n’est plus qu’une ombre sans pouvoir réel, et que c’est la finance qui a le pouvoir réel.

    Il est donc urgent de se demander avec quelle organisation de vie en société nous voulons vivre ? Il est plus qu’urgent que le Politique retrouve sa finalité prioritaire et que la Finance redevienne un outil de fonctionnement sous le contrôle du Politique. La démocratie retrouvera alors sa bonne santé.

  • Martina Latina

    On ne peut qu’encourager une telle initiative : elle doit contribuer à implanter la démocratie sur les territoires où germèrent ses graines millénaires et révolutionnaires.

    Car, voilà trois mille ans, d’est en ouest sur le littoral méridional de la Méditerranée, parallèlement à l’essor eur-opéen – c’est-à-dire d’une assez « Vaste-Vue » pour qu’enfin l’enlèvement d’Europe se réalise en synergie, les moyens de communication nautiques et alphabétiques, d’origine phénicienne et de diffusion fulgurante, fondèrent la liberté solidaire.

    Il est temps que cette énergie fructifie sur tous ses sols, par le dialogue et le droit, par la culture et par l’ouverture, par la formation comme par l’invention.

  • Pingback: Averroès, « Erasmus Euromed » « "De près, de loin", le blog personnel de Jean-Louis Bianco()

  • LEBRUN Michel

    ouh! la! la!, merci de ne pas s’ emballer joyeusement sur le dit Printemps Arabe. J’ esperais, avec mes 25 années Professionelles à participer à l’ essor industrie et Politique du Monde Arabe dont 16 années à vivre et travailler dans le Monde Arabe ,dans l’ ordre, Algérie, Tunisie, Maroc, Syrie, Liban, Irak, assister a l’ éclosion d’ une démocratie, en Tunisie et en Irak Pays et habitants que j’ aprèciais particulièrement pour leur marche vers la modernité , certes leurs dirigeants n’ étaient pas des hommes de grande vertu démocratique mais ils formaient des Cadres qui eux étaient dans la bonne voie.
    Que les Américains n’ aient rien compris en IRAK, d’ accord, mais que le gouvernement et la Présidence Française aient aidé les Islamistes à prendre le pouvoir en Tunisie, cela j’ ai du mal à l’ avaler. Comment peut – on etre aussi nunuche, vraiment c’ est grave docteur.
    Un pouvoir laique se défait trop facilement, mais dans une une Théocratie le Pouvoir réligieux obscurantiste ne se défait jamais.
    Pauvres Irakiens, Pauvres Tunisiens, cependant si j’ en ai le pouvoir, je soutiendrais vos peuples à gagner la démocratie, mais ils vous faudra refaire votre révolution. Désolé, Michel LEBRUN.

    • Sauvons l’Europe

      Pour être francs, nous avons pensé dès le départ que la transition démocratique serait compliquée. L’Europe a mis un siècle pour apprivoiser la démocratie, gageons le que sud de la méditerranée est parti pour un cycle de 20 ans. Nous aidons comme nous pouvons…

  • catherine v

    une initiative essentielle dont la lourde charge serait d’indiquer un chemin de démocratie et de pluralisme aux jeunes de l’Euro méditerranée. Un constat aussi peut être qui est qu’il faut donner aux gens qu’on souhaite aider les armes conceptuelles pour mener le changement; la démocratie n’est pas une solution magique, c’est un jardin qui peut fleurir sur un terrain de développement et de justice: la tâche est immense!!

x

A lire aussi

francois_fillon_a_lassemblee_nationale_2007

Fillon, un genre de Trump bien peigné ?

Le rapprochement entre François Fillon et Donald Trump peut sembler incongru. L’ancien ...