Accueil » Actualités » Frassoni: Les primaires vertes sont un combat contre l’europessimisme !

Frassoni: Les primaires vertes sont un combat contre l’europessimisme !

Pour rappel, un débat a lieu ce soir à Paris à 20h entre José Bové, Monica Frassoni, Rebecca Harms et Ska Keller, tous candidats à la primaire ouverte des écologistes européens.Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan, 75002, Paris. Nous publions ici un entretien entre Henri Lastenouse et Monica Frassoni, coprésidente du groupe des Verts/Alliance Libre Européenne.

 

Henri Lastenouse: Sauvons l’Europe prépare 2014 au travers d’un Six Pack Europrogressiste visant à mettre les conservateurs européens dans l’opposition à Bruxelles. Mais pour vous, où se situe l’enjeu principal des prochaines élections européennes ?

Monica Frassoni: Le Parlement européen risque d’être dans les mains de forces anti-européennes, voir peu démocratiques…qui auront été élues par moins de 30% des citoyens !! .

Donc, au moment même, où les nouveaux pouvoirs du Parlement Européen en feront un instrument puissant de démocratisation de l’Europe, c’est le suffrage universel qui risque de condamner cette ambition démocratique.

Nous avons déjà connu cette situation en 2005. L’exercice vraiment novateur et ouvert de la « constituante » qui avait produit le projet de constitution européenne a été condamné par les citoyens lors des référundum français, néerlandais et danois.

Comment a évolué le débat européen depuis les élections de 2009 ?

Les positions se sont encore radicalisées depuis 2009.

Les partisans d’une Europe fédérale sortent plus convaincus que jamais après 5 ans de crises financières et de « mal gouvernance » européenne.

Leurs adversaires ont vu dans la crise de l’Euro la confirmation de leurs critiques Pour eux, la sortie de l’Euro est plus que jamais d’actualité.

Au milieu, les conformistes sortent satisfaits du « statut quo » qui a si bien su résister à la crise…

Mais soyez réaliste, plus que tout, ce qui fait bouger l’Europe – Hélas- c’est l’argent, les médias et les recettes faciles…

 Quels sont les objectifs de ces primaires vertes ?

Il s’agit de combattre la dépression anti européenne. Elles constituent également un nouveau type d’expérience démocratique. Face à un « euroscepticisme devenu « très médiatique », nous faisons confiance à la pédagogie. Il est urgent de clarifier les enjeux des prochaines élections au plus vite, sinon, il n’y aura pas de dynamique en faveur d’un projet européen fort.

Pour nous, ce projet s’articule autour du Green New Deal et de la reconversion écologique de nos sociétés. Autour de ces choix énergétiques s’articulent les priorités en matière d’investissements, de soutien publique, de politique de l’emploi de la santé et de l’éducation.

Faites vous confiance à Martin Schulz pour diriger l’Europe ?

Ce que Martin Schulz a négocié comme accord sur le budget européen est nul. C’est le produit de la grande coalition CDU/SPD. Tout cela émascule la capacité du Parlement Européen à se battre – Par ailleurs, Martin Schulz ne se bat jamais contre son agenda personnel. Certes, il est pro européen mais socialiste, pas fédéraliste.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Vers un revenu agricole garanti ?

Sauvons l’Europe travaille depuis longtemps sur le revenu universel, devenu au cours ...