Accueil » Actualités » Nos Entretiens » Interview de Fabien Chevalier par Italie-France

Interview de Fabien Chevalier par Italie-France

 

Fabien Chevalier, Président de Sauvons l’Europe, était interviewé vendredi 10 février par le site Italie-France.com sur les spécificités de nôtre association.

Pourriez-vous nous introduire votre Association ?

Sauvons l’Europe est une association pro-européenne et progressiste qui s’engage dans la construction d’une Europe à vocation sociale et soucieuse du développement humain, espace démocratique et des droits de l’Homme, acteur écologique dans le concert mondial.

Nous souhaitons européaniser la pensée politique, c’est à dire associer la dimension européenne à chacun des débats publics. Il s’agit de contribuer à la construction de toujours plus de solidarité entre les peuples en dépassant les clivages nationaux pour une coopération assumée au plan social comme au plan politique et une reconnaissance de notre interdépendance réelle.

Nous refusons que l’Union européenne se présente comme un espace mercantile où la régulation n’aurait pas sa place. L’Union européenne est un levier indispensable dans la mondialisation. Dans un monde qui semble s’abandonner au capitalisme financier débridé, nous avons plus que jamais besoin d’une Europe forte, régulatrice, protectrice. Elle doit être un pôle de stabilité pour ses membres et dans le monde.

Il nous faut donc doter l’Union européenne de deux éléments essentiels qui viendront s’ajouter aux deux autres bien en place : en plus de l’économique et du respect des droits de l’homme, une Europe politique qui associe plus étroitement le citoyen et une Europe qui a le pouvoir d’agir dans le champ social.

 

Quelle sont les manifestations/débats que vous organisez ?

A l’heure de la crise de la zone euro et du réveil de certains nationalismes, nous entamons, en partenariat avec la Maison de l’Europe de Paris, un cycle de tables-rondes autour de la question de l’identité européenne et du désir de « vivre ensemble ». L’occasion ainsi de s’interroger sur les différents contextes nationaux au sein desquels s’est forgée cette identité. Est-elle commune, multiple ou aussi plurielle que les 27 États de l’Union ?

 

Pourriez-vous citer quelques noms de personnalités qui participent ?

Nous avons débattu avec des personnalités politiques comme Pierre Moscovici ou Elisabeth Guigou, des syndicalistes comme Marcel Grignard, mais aussi des acteurs du monde culturel comme le cinéaste Lech Majewski.

 

 

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • HERBINET

    Et pourtant … [ Un jour, un destin ] L’amour, la crainte et la puissance s’effeuillent dans l’imaginaire populaire à l’aune de l’irrésistible ascension des serviteurs de la République. [ Une éloquence, un charisme ] La République des lettres écrit en lettres de verre l’enchantement du monde, le vertige des valeurs démocratiques, l’art de vivre durable et la foi dans le progrès.
    [Pierre-Franck HERBINET]

    [ Et pourtant … ]

    [ Duel à la plume ] En quête d’absolu, les grands commis suscitent la levée des boucliers. [ Lève-toi et marche ] Savoir être compétitif, c’est l’inverse de l’inspiration des anges, pouvoir être compétitif, c’est pouvoir s’imposer au détriment des concurrents.

    Au sein de la nouvelle géographie de l’économie mondiale, la compétitivité des entreprises s’effondrent. Encourager l’innovation, c’est investir dans les marchés européens pour la liberté et pour la loyauté des échanges internationaux.

    [ Haies de ronces et d’épines ] Dans l’art de la guerre politique, combattre tambour battant l’inanité des revendications eurosceptiques catalyse la fierté de notre européanité. Les tombes fleurissent, les véhicules rouillent, le silence pèse. Et pourtant … l’Histoire européenne passe. [ Coq, casque, palme, blé ] L’Histoire européenne ne fut que martyres, rendant inerte la nymphe pacifique au sein du cocon protecteur de la communauté de destins. Tel le papillon bleu aux ailes brodées d’Or, l’Europe des citoyens doit renaître de ses cendres.

    [ En mouvement sans déséquilibre ] L’équité intergénérationnelle – comptabilité générationnelle, éthique de la réciprocité – préserve la cohésion future des sociétés européennes.

    [ Et pourtant … ]

    [ Assis à l’ombre de la mort ] – Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise – Jean Monnet. Sans une totale coordination des Vingt-Sept, aucun [ acquis intégrateur ] supplémentaire n’est possible. L’interdépendance des Vingt-Sept atteint son apogée au sujet du sauvetage de l’euro, des flux financiers, de l’harmonisation des règles, de l’immigration et de la démographie, de la présence internationale et de la circulation des biens, des services et des personnes.

    Pendant que les BRICs – Brésil, Russie, Inde, Chine – rayonnent de l’Atlantique aux rives du Golfe, loin de tout romantisme, l’Union européenne poursuit les discussions autour de trois pierres philosophales – solidité financière, santé économique et confiance des marchés -.

    Et pourtant … l’Histoire européenne trépasse. [ Endosser les habits des Pères fondateurs ] Ne jamais s’interdire d’aimer ensemble [ la plus belle construction au service de la paix ] mais fût-ce sous couvert de tant d’aléas, la vieille Europe des temps modernes ne peut se bâtir à l’insu des populations européennes, sans une autorité centralisant les ressources, sans un devoir de solidarité, sans des budgets aux perspectives de croissance – indépendantes -, sans une préservation de l’indépendance de la Banque centrale européenne, mais avec une soif de prospérité et avec une faim de justice sans occulter une Commission européenne incarnant pleinement [ l’intérêt européen ].

    [ Pour autant, … ]

    [ Eclaircir la pellicule bleue aux étoiles d’Or ] Ecraser le disque dur d’antan. Déchirer la photo argentique. Mitrailler le millésime du troisième millénaire. Pour autant, … la nouvelle prise de vue équilibrera prospérité, justice sociale et durabilité environnementale. [ Les rêves du grand soir ] Les déséquilibres mondiaux creusent notre pierre tombale, les populistes primaires, xénophobes et eurosceptiques éteignent notre flamme fédéraliste, sifflent notre hymne et bafouent notre drapeau.

    Pour autant, … et si les rêves du grand soir devenaient réalité ?

    [ Les empereurs du troisième millénaire ] Si la reconnaissance de la légitimité politique et si la responsabilité politique stimulent le redémarrage de l’avenir européen, l’héritage des empereurs européens se diffuse par capillarité au sein du village global aux identités plurielles. Fût-elle affaiblie dans le concert des nations, l’Union européenne se souvient de son inlassable penseur, l’acception fédérale regrette son homérique empereur – Jean Monnet – [ Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé ].

    Pierre-Franck HERBINET est membre de la Société Civile Organisée en adéquation avec le réseau ETAL

x

A lire aussi

Aujourd’hui à nu, demain à poil ?

…ou la vie privée des Européens sur le net     Entretien ...