Accueil » Actualités » La Chine et l’Eurozone

La Chine et l’Eurozone

La Chine un jour dit à l’Eurozone :

Vous avez bien sujet d’accuser la conjoncture ;

Une notation pour vous est un pesant ozone.

La moindre agence qui d’aventure

Fait rider la face de l’euro

Vous oblige à baisser la dette :

Cependant que mon yuan, au dollar pareil,

Non content d’engranger les millions de l’oseille,

Brave l’effort de la tempête.

Tout vous est austérité ; tout me semble croissance.

Encor si vous passiez à côté du tangage

Dont je secoue le voisinage,

Vous n’auriez pas tant de défiance :

Je vous défendrais de l’orage :

Mais vous laissez dans la crise

Porte ouverte à toutes les brises.
La conjoncture envers vous me semble bien flibuste.

Votre compassion, lui répondit la Juste,

Part d’un bon naturel ; mais quittez ce souci.

Les brises me sont moins qu’à vous redoutables.

Je plie, et ne romps point. Vous avez jusqu’ici

Contre leurs coups épouvantables

Résisté sans courber le dos ;

Mais attendons la fin. Comme elle disait ces mots,

Du bout de l’horizon accourt avec furie

Le plus terrible des tracas

Qu’une monnaie eût porté, même en troïka.

Le yuan tient bon ; l’euro plie.

La crise redouble ses efforts

Et fait si bien qu’elle discrédite

Celle de qui la dette au ciel était en déficit

Et dont les pièces couchaient sur l’empire de l’or.

 

 

Gerard Vernier

  

     Gérard Vernier, ancien fonctionnaire à la Commission, enseignant à l’Université Libre de Bruxelles

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Union européenne des territoires : les élus locaux se mobilisent pour redonner son sens au projet européen

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union ...