Accueil » Actualités » Nos Entretiens » La PAC vue du PPE

La PAC vue du PPE

Sauvons l’Europe a rencontré Rares-Lucian Niculescu, député européen (groupe PPE) et vice-président de la commission AGRI du Parlement européen pour recueillir sa vision de la PAC.

Rencontre avec Rares-Lucian Niculescu
envoyé par sauvonsleurope. – L’info internationale vidéo.

Que pensez- vous de la politique agricole commune (PAC) ?

Je dirais dès le début que la politique agricole commune est peut-être la plus importante de toutes les politiques de l’Union européenne, et je dis ça pour deux raisons : parce que tout d’abord, l’Europe ne peut pas se permettre de renoncer à son indépendance alimentaire, ce qui est évident pour tout le monde, pour les consommateurs, pour les agriculteurs, et la deuxième raison, c’est parce que nous avons, par la politique agricole commune, la chance de pouvoir garder notre mode de vie européen, qui est tellement différent du mode de vie des autres coins du monde. Et je pense aussi aux nouveaux pays de l’Est qui ont beaucoup d’agriculteurs, par exemple chez nous en Roumanie, où 40 % des citoyens travaillent dans l’agriculture, donc ils ont réellement besoin de cette politique.

Je ne pourrais pas dire que la politique agricole commune est parfaite, surtout qu’elle se confronte maintenant à de nouveaux défis comme le changement climatique ou la crise économique, par exemple, mais ce qui est certain est que la politique agricole commune est perfectible, et nous allons analyser tout cela dans le cadre du débat sur l’avenir de la PAC qui commencera bientôt au Parlement européen.

Quel avenir pour la PAC ?

On doit partir de l’idée que, dans les débats sur l’avenir de la PAC, on doit écouter tous les points de vue. Pas seulement les agriculteurs, qui doivent avoir la chance de communiquer leur point de vue, mais aussi les consommateurs, l’industrie alimentaire et les citoyens, pourquoi pas. C’est une politique trop importante pour l’Europe pour essayer d’écouter seulement le point de vue de certaines catégories sociales. Je pense que la PAC doit être réformée, parce que, je l’ai déjà dit, nous nous confrontons à de nouveaux défis, qui sont très important, et aussi parce qu’à cause de la diversité de l’Europe à 27 on ne peut pas comparer la politique agricole commune de l’Europe à 15 avec la nouvelle politique agricole dont a besoin l’Europe à 27. Il y a beaucoup de diversité. Les Etats de l’Est ont des problèmes différents des Etats de l’Ouest, donc il faut essayer de trouver une formule commune pour tout le monde.

Quel est le sentiment des roumains pour l’Europe aujourd’hui ?

La Roumanie est très attachée à l’Union européenne et aux sentiments européens, d’ailleurs la Roumanie a toujours fait partie de l’Europe bien avant de faire partie de l’Union européenne. Et aussi, les Roumains regardent maintenant comme une chance le fait d’appartenir à l’Union européenne. Nous avons le sentiment que l’Europe va nous aider beaucoup pour les défis qui sont devant nous. C’est aussi valable pour le domaine de l’agriculture. Nous avons beaucoup de problèmes que nous espérons pouvoir dépasser à l’aide de la politique agricole commune.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Dimanche, ayons de la mémoire !

Ce mercredi 19 avril à Autun, Sauvons l’Europe participait au meeting de ...