Accueil » Actualités » L’après « Charlie »

L’après « Charlie »

Les Pays Membres et les citoyens doivent choisir entre une Union Européenne plus intégrée et sa disparition !

Le débat politique français quant aux suites à donner aux évènements tragiques de ce début d’année demeure pour l’instant consensuel, reflétant la pression populaire qui exige le dépassement par les élus de leurs intérêts partisans et querelles politiciennes. Le discours de Manuel Valls à l’Assemblée Nationale a été accueilli avec une belle unanimité. Son contenu, assorti de précautions oratoires visant à éviter les pièges d’une réaction épidermique et irréfléchie, propose néanmoins – conformément aux attentes – des pistes de réflexions, notamment dans le domaine de la sécurité dans son acception la plus large.
Par ailleurs, dans le reste du monde, mais plus particulièrement dans les pays membres de l’UE, des réflexions parallèles ont été entreprises en vue de compléter, le cas échéant, les divers arsenaux administratifs et législatifs nécessaires à une lutte plus efficace contre le fléau du terrorisme. Le thème est également repris, quoique plus en sourdine, au niveau de l’Union par le Conseil, le Parlement et la Commission. Il serait souhaitable que le Président Juncker, galvanise les eurodéputés en support d’un projet politique traitant de cette matière.
En l’absence d’une coordination et réflexion communes préalables entre Pays Membres, cette réaction, parfois fébrile, contient les germes d’un processus qui pourrait conduire à l’implosion de l’Union. En effet, chaque pays, sous la pression de sa propre opinion publique, risque de recommander l’adoption de mesures qui, pour être efficaces, pourraient enfreindre la législation européenne existante : par exemple les contrôles aux frontières (libre circulation) ou l’exercice de libertés fondamentales. Cette tendance sera d’autant plus grande que, sous prétexte d’« Union Nationale », chaque gouvernement sera tenté de faire des concessions aux partis eurosceptiques qui y verront une opportunité de valider et renforcer la crédibilité de leurs thèses populistes.
Avant de décider dans la précipitation, chacun pour soi, des mesures que la situation exige, ne convient-il pas d’examiner si le dossier « guerre contre le terrorisme » ne répond pas à toutes les conditions de « subsidiarité » pour en faire un sujet à traiter prioritairement au niveau de l’Union ? Il doit, en effet, être évident que, tant sur le plan de l’efficacité opérationnelle que des coûts de mise en œuvre, aucun des Pays Membres ne pourra mobiliser seul les moyens nécessaires. Cela conduirait immanquablement à un gaspillage financier et une perte de temps significative – donc dangereuse – engendrés par un système basé sur une « coopération intergouvernementale » qui serait sans objet au sein d’un processus intégré.
S’il convient d’éviter les défauts du « Patriot Act », promulgué aux Etats-Unis dans l’urgence après le 11 septembre 2001, cela ne doit pas empêcher de reconnaître les points forts de l’arsenal anti-terroriste américain, avant tout en matière de coordination des agences fédérales concernées : en particulier l’existence du FBI qui a juridiction sur l’ensemble du territoire, dès qu’il s’agit d’actes « transfrontaliers » que ce soit entre « Etats de l’Union » ou impliquant des pays étrangers. Il serait évidemment absurde de vouloir traiter ces questions entre 51 Etats « souverains » dans un espace ou la libre circulation prévaut ; il en va de même pour l’Union Européenne à 29. Ce même raisonnement doit s’appliquer à la surveillance d’Internet et des réseaux sociaux, prévoyant le développement d’armes « cybernétiques » appropriées et un cadre réglementaire unifié.
La création d’un « FBI » européen engendrerait clairement un transfert de souveraineté vers l’Union plus important encore que celui qui a présidé à la création de l’Euro. En effet, il impliquerait le développement considérable de l’appareil judiciaire existant y compris une décentralisation de son implantation, la création éventuelle d’un système carcéral européen (possible solution à l’isolement des terroristes radicalisés) et une législation commune pour éviter l’arbitrage judiciaire entre Pays Membres. Au-delà, il faut envisager par souci de cohérence, une fédéralisation de la politique d’immigration, du contrôle des frontières extérieures de l’Union et une refonte de son cadre budgétaire afin de la doter des ressources propres nécessaires à assumer ses nouvelles responsabilités. Les circonstances offrent une fenêtre d’opportunité où les citoyens pourraient accepter des contraintes que, dans un contexte plus serein, ils auraient tendance à rejeter.
Il faut donc s’attacher à tout prix à amplifier et exploiter le mouvement de solidarité qui s’est manifesté ces derniers jours. C’est la question dont devra se saisir prioritairement le prochain Conseil Européen. A défaut d’apporter une réponse unanime et d’entamer le processus de modification des Traités qui en découle, c’est celui du déclin de l’Union et son implosion à terme qui sera irrémédiablement engagé.
Bruxelles, le 14 janvier 2012

Paul N. Goldschmidt

Directeur, Commission Européenne (e.r.) ; Membre du Comité d’Orientation de l’Institut Thomas More.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Henri Tanson

    Moi, Barack Obama, je propose qu’au lieu de centraliser la défense des pays de l’Union contre le terrorisme, à Bruxelles, ce soient les USA, experts dans le domaine, de prendre en main votre protection anti-terroriste…. Euh…..

    Ce ne serait que raison puisque l’UE a fait allégeance à l’Otan. Ce terrorisme en France n’existerait pas si Hollande ne s’était pas laissé entraîné (poussé par Obama) à s’impliquer dans des guerres au Mali, en Syrie, en Irak, en Lybie…. La solution, c’est de confier la gestion du monde à la CIA et Obama, le modèle des modèles en matière de démocratie, de liberté et de propagateurs de paix à travers le Monde…….

    Euh, vous avez compris, je PLAISANTE !
    C’est à la France de prendre ses responsabilité et de suivre la seule politique qui vaille contre cette tentation de chaos, c’est de toujours et par tous les moyens, rechercher la paix et d’arrêter de provoquer des hystériques fanatisés par des irresponsables qui ont le front de se placer en tête d’une manifestation populaire parisienne!… Dommage, il manquait les Américains.

  • Carpentier

    Il faut que l’Europe se réveille de son angélisme.

    Nous devons nous mobiliser pour éradiquer toutes ces formes de terrorisme, mais aussi pour éviter le déclin de notre culture et de nos valeurs humanistes.

    • Bellenger Pierre

      Cher ami
      Pendant que vous rêvez de votre passé, des pays émergents préparent ce que nous sommes incapables de faire, tellement nous sommes sentimentalisés, et devenus incapables de réfléchir. Nous sommes enlisés dans un archaïsme béat, et faisons le lit du terrorisme en plus.
      Très cordialement.

      • Philbone

        Et qu’est-ce donc que ces « merveilleux » pays émergents préparent, que nous, affreux pays occidentaux, sommes incapables de faire, cher ami ? Si vous écrivez un commentaire, soyez au moins explicite… Merci.

      • Philbone

        Qu’est ce que ces « merveilleux » pays émergents préparent, que nous autres, « affreux » pays occidentaux, serions, d’après vous, incapables de faire ? Si vous écrivez des commentaires, soyez au moins explicite…. Merci.

  • Bellenger Pierre

    Chers amis de Sauvons l’Europe,
    Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain. Ce dont notre Europe est malade, c’est d’avoir détruit le système économique que de Gaulle avait rétabli en 1944 ; il nous avait donné les 30 glorieuses. La Pensée-Unique que nous avons mis en place à la suite, est incompatible avec la Démocratie. Voilà pourquoi l’Europe ne se fait pas. J’oublie de rappeler que vous êtes payés pour maintenir en place cette absurdité, et que vous faites ce boulot pour gagner votre croûte.
    Très cordialement.

  • •18 français ont été assassinés en 3 mois et demi, en comptant H Gourdel..Jean Cabu, aurait eu 77 ans le 13 janvier! Georges Wolinski avait 80 ans! On a nommé Jack Lang, à l’ Institut du monde Arabe, il a 75 ans! Bref, on a 5 millions de chômeurs en France, dont un bon tiers a plus de 50 ans! Au fait, pourquoi n’a t’ on pas nommé, un ou une Arabe, à l’ Institut du monde Arabe? Ce serait plus logique, qu’ un politicard, non? Dans l’ assassinat d’ Hervé Gourdel, la liberté d’expression n’était pas la cause, c’est les frappes la cause! Trop d’innocents civils sont tués!
    Il faut cesser les frappes aveugles!

    • Philbone

      Et pourquoi ne pas nommer un Chinois à la tête du Musée Guimet, et un Pygmée à la tête du Musée des Arts Premiers ? Votre commentaire fleure bon le communautarisme : les Arabes avec les Arabes, les Français avec les Français….

  • Après tant d’années il faut bien reconnaitre..hélas ,que l’Europe n’existe pas ou si peu ,principalement sur le plan politique ,malgré les « braves gens » siegeant dans ses institutions .. A quand des Etats Unis d’Europe et un président disposant de réels pouvoirs ,élu au suffrage universel direct? Va -t-on attendre que les extremistes nationaux siegeant déja à Bruxelles détruisent complètement ce qui a été jusque là si péniblement élaboré..?

    • Kuniecow

      La démocratie doit être pédagogie incessamment…FAIRE COMPRENDRE AU PEUPLE ?LES SCOLAIRES EN PREMIER la nécessité d’une Europe et d’un président …

    • Komrad

      L’élection d’un président au suffrage universel direct est une déformation Française de la démocratie représentative. Trés peu de pays de l’UE sont en mesure de l’accepter. Pour avancer en europe, il faut que tout le monde fasse un pas en avant au lieu de chercher à imposer son modèle.
      Sinon la démocratie n’est qu’un leurre et il faudra chercher à faire l’Europe contre le nationalisme de chacun.

  • Jean-ollivier

    Comme bien souvent, Paul Goldschmidt pose les bonnes questions, celles auxquelles il est difficile de répondre.

    1. Le plus facile : organiser une collaboration étroite des services de renseignements (ce doit être d’ailleurs plus ou moins déjà fait ou au moins en cours). De plus il n’y a pas trop besoin d’en rendre les détails publics.

    2. Le recours à la subsidiarité est un bel angle d’approche. Si on peut muscler l’espace Schengen par un FBI à la même emprise, les réticences des souverainistes faibliront peut-être. Les terroristes devraient en effet s’attaquer aux pays les plus fragiles, c’est-à-dire les moins renseignés.

    3. L’émergence d’un espace judiciaire, voire d’un espace carcéral, à l’échelle de Schengen paraît beaucoup plus difficile. L’expérience américaine (prisons de la CIA en Pologne, etc.) n’est pas concluante (litote).

    4. La mise en place d’un budget commun doit être plus « facile », car les enjeux budgétaires peuvent être rendus difficiles à lire.

  • Hi ! Henri Tanson et Pierre Bellanger, Mr Goldschmidt de l’Institut Thomas More, voit une solution pour nous , entrons directement à la CIA et faisons un Patriot Act européen . Voilà une idée qu’elle est bonne ! Nous voulons retrouver nos frontières , il nous propose plus de fédéralisme . Et une dictature avouée . N’est-ce pas le même qui nous proposait ce si joli plan : si les USA votaient la légalisation des exportations de gaz (ils l’ont fait) ça permettrait à l’UE de ne plus dépendre des importations de la Russie et la balance des paiements américaine deviendrait positive. Cher Monsieur, nous ne sommes ni CIA ni appointés lobbies US ni des banksters . Implosion du Système ? Mais la majorité d’entre nous la souhaite. D’ailleurs , renseignez-vous mieux, vous menez un combat d’arrière -garde et vous le savez, pourtant , pourquoi ? Garder la face ? Parce que vos amis américains souhaitent cette implosion. Nous ne sommes pas américains , nous sommes Français . Nous ne sommes pas UE, il n’y a pas de peuple UE, nous sommes Français . Nous vivons en Europe c’est tout. Gardez donc votre Patriot Act, votre FBI UE et votre dictature de la pensée . Pour les autres peuples sous le joug, tant pis, je vous les abandonne. Mais pas mon pays.

  • Pingback: Un think tank pro-européen voit dans le drame de Charlie Hebdo, « une opportunité »… | Nouvelles du Front()

  • Solution pour le terrorisme intérieur ? Il vous souvient qu’en novembre dernier, Mr Hollande nous découvrit ce que nous savions déjà : « nous – qu’il parle pour lui-avons eu ce choix terrible entre un dictateur et un groupe terroriste  » (sic) et il nous annonce qu’il finance et arme l’EI puisque l’Asl n’était composée que de généraux sans Armée et qui se sont joints à l’EI. Il fait donc semblant de combattre l’EI qu’il rejette vers la Syrie avec ses potes US. Je ne parle pas des centaines de milliers de morts et de personnes déplacées . Son ministre des AE nous dit « ils font du bon boulot là-bas  » (sic ) il veut dire contre les Syriens, les Chrétiens et les chiites. 1- j’appelle ça du terrorisme et de l’apologie du terrorisme. 2- j’appelle ça complicite de crimes de guerre 3- j’appelle ça « épuration ethnique « . Ah ! Que nous sommes fiers d’avoir à notre tête des humanistes si americanophiles et si europathes. Réfléchissons sur le plan américain . Obama va proposer la partition de la Syrie. Bachar reste président et conserve la partie accès mer. Les USA établissent un protectorat sur les positions de l’EI (gaz et pétrole ). Hollande a qq jours pour renverser la donne et abattre Bachar et le tout tomberait dans l’escarcelle US. Les interets de la France ? Aucun. Nos soldats se font trouer la peau pourquoi ? Pour rien (les USA, c’est Rien ). Notre Armée et notre police sont décimés (rigueur budgétaire oblige) et sous-équipes pendant que les terroristes islamistes sont armés, entraînés et financés avec nos impôts . Il faudrait de poser une question : des gosses de chez nous (pas forcement islamistes )sont partis en Syrie sur la foi du matraquage des médias : Bachar gaze son peuple. Il est maintenant avéré que c’était une opération US/Saoudis/turque.
    Qd ils reviennent rapatriés par des parents affoles on les poursuit. Mais qui est le 1er coupable ? Le 1er d’entre nous ? Ou des gosses qui ont subi un lavage de cerveau. ? Par islamiste, j’entends « fondamentaliste ». Je n’entends pas « musulman ». Pour les autres, repris de justice pour l’essentiel , le souci est que nous les avons fabriqués aussi, Malek Bouti parlait hier corruption des élus : élection contre avantages et zones de non-droit (fort nombreuses ) où règnent les dealers et la charia. Ils arrosent avec œcuménisme, le parti importe peu. Contre le terrorisme , faisons déjà le ménage .

  • Salvatore Annunziata

    Un FBI à la sauce européenne à la seule condition que soit sous le contrôle d’autorités démocratiquement choisies. Voila pourquoi je vous propose de lancer une campagne en faveur de la constitution d’une assemblée constituante à niveau de 29 pays de l’UE qui puisse établir une charte constitutionnelle à proposer au suffrage universel aux ressortissant des 29 pays de l’UE.

  • Nicolas V

    Faites ce que vous voudrez en Italie, Salvatore. Ici, nous sommes en France .

    • Salvatore Annunziata

      ???

      Mais vous voulez sauver l’Europe ou la faire péter ?

      • Sauvons l’Europe

        Lui, la faire péter 🙂
        Nous sommes d’accord, le caractère démocratique des autorités est essentiel. J’ajouterai en outre que démocratique ou non, un exécutif doit être tenu raisonnablement à l’écart des questions de justice.

  • Jean Marie Lacambre

    Il faut certainement une Europe de la protection des personnes et des biens mais avant de sauter, dans l’émotion causée par des actes d’une barbarie extrême, sur des réponses curatives qui n’auront qu’un effet limité, ne faut-il pas s’interroger sur le terreau qui produit ces jeunes terroristes issus de nos banlieues et de nos écoles publiques ?
    Les politiques d’austérité conduites dans toute l’Europe ainsi que l’accroissement des inégalités entre les plus riches de plus en plus riches et les plus pauvres de plus en plus pauvres alimentent les phénomènes de rejets et de replis communautaristes.
    Il est urgent de changer de cap pour que le terreau des haines s’assèche.
    La commission européenne a aujourd’hui une terrible responsabilité devant l’histoire des peuples et pour que les attentats de Paris ne soient le premier avertissement de drames d’une autre importance.

  • Villarmé Georges

    Oui, halte à l’Europe du chacun pour soi.
    Non, la solution ne réside pas dans une NSA Européenne.
    Au lieu de s’attaquer aux libertés individuelles au nom d’une improbable meilleure sécurité : ÉDUQUONS.
    Nous avons pris tant de retard, les coupes budgétaires creusent le fossé. Il faut tout mettre en œuvre pour remonter la pente et il faudra beaucoup de patience avant d’avoir des résultats. Sans une école de la réussite pour tous, pas d’accès à la culture, pas d’accès à la tolérance. Au lieu de renflouer les Banques, utilisons tous ces milliards pour donner espoir à toute la jeunesse de nos pays, pour aider aussi les pays où les peuples ont du mal à survivre.
    La stratégie ne peut être que de s’attaquer aux sources des problèmes.
    La stratégie ne peut être que mondiale.
    Alors commençons par une stratégie européenne généreuse et digne de son histoire.

  • JP Richert

    Indispensable et urgent de, non seulement sauver l’Europe, mais de la faire progresser et ce ci dans tous les domaines.

  • Voilà les bonnes intentions auxquelles il m’arrivait d’adhérer : « Éduquons ». Mais le Système est fait pour lâcher ds la nature le maximum d’illettrés donc sans emploi et ne sachant pas compter ou les doses et le price (les meilleurs).
    Le But  » sauver l’Europe « . Quelle Europe ? L’Europe de Svoboda, l’Europe de Pravy Sector ? L’Europe de Soros ex -collaborateur des nazis – (je ne risque rien, son interview est claire sur ce point  » si ce n’avait êtes moi, c’eût été un autre « . Il ns raconte lui-même comment il a fait Maidan. L’Europe est fasciste. Non, feux, l’UE est fasciste. Je tombais ds le piège de l’amalgame UE/Europe que vous étalez sous nos pas. Remember : Victoria Nulland : Fuck The UE … Défilant aux côtés d’Hollande
    Mais les Riczins qui ont monté l’UE avec leurs agents Frenchies , n’en ont plus besoin. Ça sent les licenciements . Lol !
    Bien cordialement

    • Kleiô

      Soros collaborateur des nazis, alors qu’il est juif? N’est ce pas stupide?

  • Kleiô

    La déclaration Schumann aura bientôt 65 ans. Elle aura assuré la paix à l’intérieur de ce qui est maintenant l’Union Européenne, notamment par la réconciliation franco-allemande, qui est quelque chose de majeur. Mais clairement tout reste à faire pour les conflits extérieurs, parmi lesquels je range tant les conflits interétatiques que les actes terroristes actuels, résultant d’une guerre avec le fondamentalisme islamiste, menaçant tous les pays européens.

    Quelques réflexions me viennent à l’esprit, naives car je suis parfaitement incompétent pour les problèmes de sécurité. Une intervention militaire peut très bien être menée par une coalition internationale, les exemples ne manquent pas depuis 100 ans. Mais une défense militaire européenne reste à construire. (On ne peut que regretter le rejet en 1954 de la Communauté Européenne de Défense, un regret que j’exprime d’autant plus volontiers qu’à l’époque j’y étais hostile, comme bien d’autres, dont Pierre Mendès France!)

    Par contre une intervention policière me semble devoir reposer sur une organisation essentiellement nationale. Je vois mal comment les interventions faites à Dammartin et à la Porte de Vincennes auraient pu être menées par une « police européenne »

    Le dernier chapitre nécessitant une collaboration européenne accrue, c’est l’échange de renseignements. J’ai l’intuition que ce qui précède reste vrai. Je vois mal une DGSI européenne, allant au delà de l’échange de renseignements entre services nationaux. Je ne crois donc pas à un FBI européen, à la rigueur à un CBI (« Confederate » Bureau of Investigation!)

  • http://www.jerusalemplus.com/la-honteuse-manie-de-george-soros/

    @Kleio
    1ère alerte, je lis un article ds un journal israélien accusant Soros de préparer la mort d’Israel. On l’y accuse pêle-mêle d’avoir financé Occupy Wall Street, les Indignés, révolutions colorées etc…
    2- un lien me renvoie à une interview en anglais : (pas encore retrouvée ) où on évoque son rôle dans le vol des terres d’agriculteurs juifs remises aux nazis (il était pourtant fort jeune) . A la question: vs n’avez pas de remords ? Aucun regrets ? il répond « none » et si ce n’avait été moi, un autre l’eût fait à ma place  » (traduction assez fidèle).
    Qu’un monsieur de confession juive ait ce comportement , ça vous étonne mais il ne renie pas son passé. Qu’il soit antisiońniste n’a rien d’étonnant non plus. On peut être de confession juive et antisiońniste , ce n’est pas incompatible . En fait, sa guerre avec Israël semblait être un projet de taxes qui aurait diminuè de 25% les bénéfices de ses Fondations . Est-ce la bonne explication habillée de bons sentiments ? Ou un idéal ?.

  • http://www.europe-israel.org/2014/06/georges-soros-ce-juif-anti-sioniste-qui-finance-lislam-politique/

    @ Kleio suite : très éclectique , secte évangélique en Israël , Islam politique partout.

  • http://www.rense.com/general44/soros.htm

    Reste à retrouver son interview . Celle aussi, où il clamait avoir prépare Maidan depuis 2002, camps d’entraînement en Pologne et financement. Il semble avoir des interets très divergents des USA, il cherche la fin du $. Il milite pour une monnaie planétaire . C’est le Nouvel Ordre Mondial. Les USA le veulent aussi sous « leur » domination, lui, semble plutôt tourné vers la Chine (ms avec lui, on ne sait jamais). Il est en tout cas viscéralement anti-russe . Il est mondialiste (influence du père espérantiste , influence de Hoper, communiste) mais c’est un Capitaliste. Pour le moment, il prédit depuis 2010 fin €/UE et souhaite une Europe sous domination allemande mais ce n’est que du prédictif et ce ne sont que des vœux

  • http://www.petitions24.net/a/47012

    Le 20 décembre 2014, les plaintes contre Monsieur Fabius sont rejetées . Motif : le jugement reprend sa plaidoirie : il a agi dans le cadre de la diplomatie de son pays et des relations diplomatiques internationales. Il rejette donc la faute sur l’Etat. En gros, il n’a fait qu’obéir aux ordres. Quand il dit qu' »Al Nosra fait du bon boulot « , qu’avec la GB, il finance et arme Al Nosra, il obéit aux ordres.
    Quand ce qu’il finance, arme et entraîne ou co-entraîne revient chez nous, c’est le chaos.
    Voulu ou non

  • Au fait, je vous rappelle que lorsque je parlais de financement, armement et camps d’entraînement pour terroristes financés av nos impôts , on m’accusait de « complotisme « .
    Il y eut depuis : Mr hollande en novembre, le procès contre Mr Fabius , jugement de décembre , cerise sur le gâteau , une interview ahurissante de Mr Fabius sur RTL où il reconnaît le tout dont les camps d’entraînement et il en semble particulièrement fier.

  • Pingback: Europol, Eurojust, TREVI și în curând…euro-FBI, euro-sentințe și euro-pușcării, sau ce ne coace dl. Goldschmidt: | Lumea după Eufrosin()

  • Pingback: Europol, Eurojust, TREVI și în curând…euro-FBI, euro-sentințe și euro-pușcării, sau ce ne mai coace Goldschmidt |()

  • Pingback: La Grèce – La B.C.E. – l’Union Européenne Un nœud de contradictions ! | Sauvons l'Europe()

x

A lire aussi

La République en marche doit enfin parler de politique

Où va La République en marche (LRM), le mouvement d’Emmanuel Macron ? ...