Accueil » L’association

L’association

Logo SLE 2010-2

 

Sauvons l’Europe est une association pro-européenne et progressiste qui s’engage dans la construction d’une Europe à vocation sociale et soucieuse du développement humain, espace démocratique et des droits de l’Homme, acteur écologique dans le concert mondial.

Sauvons l’Europe mobilise la société civile pour une Europe démocratique et solidaire.

Notre philosophie

Pour atteindre ses objectifs, Sauvons l’Europe a rédigé des prises de positions, organisé des conférences et des banquets européens, participé à des manifestations, mobilisé la société civile pour une Europe solidaire avec la campagne « Qui va payer ? », lancé des pétitions dont « Plus d’Europe à la télé, c’est moins de populisme dans les urnes », fait adopter par le Parlement européen une déclaration écrite en faveur d’un Erasmus Euromed et un amendement contre la désertion fiscale des multinationales par le Sénat.

En 2010, nous avons établi 30 propositions europrogressistes, puis, dans le cadre des élections européennes de 2014, Sauvons l’Europe a défendu un pacte europrogressiste. Les mesures politiques que nous promouvons permettront une amélioration dans le fonctionnement de l’Europe, dans la vie des Européens et le renforcement de la place de l’Europe dans le monde.

Ce projet s’inscrit dans l’objectif de l’émergence d’une coalition europrogressiste portant un projet politique fort s’appuyant sur la société civile et les forces syndicales. Nous en sommes en effet convaincu que sauver l’Europe, c’est contribuer à la construction de toujours plus de solidarité entre les peuples. C’est refuser que l’Union européenne se présente comme un espace mercantile où la régulation n’aurait pas sa place. L’Union européenne doit être un levier indispensable pour plus de justice, de solidarité, d’écologie, d’ouverture, de liberté. Sauvons l’Europe participe à la bataille contre les populismes et milite pour le respect de la personne humaine.

Notre ambition

  • Inventer un nouveau projet européen pour éviter que l’Union européenne ne se dissolve dans une grande zone de libre échange
  • Changer le champ de pertinence des politiques : arrêter de raisonner à l’échelle nationale sur des questions de dimension internationale
  • Se défaire d’une conception technocratique de l’Union européenne au profit d’un discours simple et pédagogique
  • Rassembler tous les citoyens autour d’un objectif : construire notre destin européen

 

Au commencement…

Le mouvement Sauvons l’Europe est né en juin 2005 à la suite du rejet par une majorité d’électeurs français du projet de Traité établissant une Constitution pour l’Europe le 29 mai 2005.

Il trouve son origine dans un appel de Joël Roman et de Jean-Pierre Mignard publié dans le Nouvel Observateur. Cet appel a recueilli 5 000 signatures individuelles.

Parmi les premiers signataires, on trouve principalement des responsables politiques (Élisabeth Guigou, Daniel Cohn-Bendit, Olivier Duhamel, Harlem Désir,…), syndicaux, associatifs, intellectuels de la gauche pro-européenne.

Sauvons l’Europe est une association pro-européenne et progressiste qui s’engage dans la construction d’une Europe à vocation sociale et soucieuse du développement humain, espace démocratique et des droits de l’Homme, acteur écologique dans le concert mondial.

Notre association compte de plusieurs milliers de soutiens de militants associatifs, syndicalistes et politiques. L’animation est assurée par une équipe jeune, dynamique et multiculturelle.

Notre philosophie

Nous souhaitons européaniser la pensée politique, c’est à dire associer la dimension européenne à chacun des débats publics. Il s’agit de contribuer à la construction de toujours plus de solidarité entre les peuples en dépassant les clivages nationaux pour une coopération assumée au plan social comme au plan politique et une reconnaissance de notre interdépendance réelle.

Nous refusons que l’Union européenne se présente comme un espace mercantile où la régulation n’aurait pas sa place. L’Union européenne est un levier indispensable dans la mondialisation. Dans un monde qui semble s’abandonner au capitalisme financier débridé, nous avons plus que jamais besoin d’une Europe forte, régulatrice, protectrice. Elle doit être un pôle de stabilité pour ses membres et dans le monde.

Il nous faut donc doter l’Union européenne de deux éléments essentiels qui viendront s’ajouter aux deux autres bien en place : en plus de l’économique et du respect des droits de l’homme, une Europe politique qui associe plus étroitement le citoyen et une Europe qui a le pouvoir d’agir dans le champ social

 

Les grandes dates

 2005

  • 7 juillet 2005 : appel fondateur paru dans le Nouvel Observateur (voir l’article)
  • 1er et 2 octobre 2005 : journées fondatrices du mouvement à Rennes (présidence de Jean-Pierre MIGNARD, qui démissionne en novembre 2007, et de Joël ROMAN) (voir la revue de presse)
  • 26 novembre 2005 : AG de Sauvons l’Europe à Paris (Voir le communiqué)

2006

Structuration du mouvement

2007

  • 11 janvier 2007 : tribune « L’Europe doit être présente dans la campagne présidentielle » (voir l’article)
  • 10 mars 2007 : 2ème AG de Sauvons l’Europe à Grenoble (voir le compte-rendu)
  • 1er juin 2007 : tribune « Un traité simplifié, mais pour quoi faire ? » (voir l’article)
  • 27 septembre 2007 : adoption du manifeste de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  • 22 novembre 2007 : proposition de Sauvons l’Europe pour la présidence française de l’Union européenne (voir l’article)
  • 6 octobre 2007 : 1ère AG extraordinaire de Sauvons l’Europe à Paris en présence du ministre aux affaires européennes Jean-Pierre JOUYET

2008

  • 25 janvier 2008 : AG constitutive de Sauvons l’Europe – Collectif Ile-de-France (présidence de Fabien CHEVALIER) (voir l’article)
  • 21 juin 2008 : 2ème édition des États généraux de l’Europe (voir l’article)

2009

  • Janvier à juin 2009 : cycle « élections européennes » (avec Harlem DÉSIR, Marielle de SARNEZ, Pascal CANFIN et Pierre MOSCOVICI)  (voir l’article)
  • 20 janvier 2009 : 2ème AG de Sauvons l’Europe – Collectif Ile-de-France
  • 1er mai 2009 : tribune « pour une gauche vraiment européenne » (voir l’article)

2010

  • 6 janvier 2010 : 3ème AG de Sauvons l’Europe – Collectif Ile-de-France
  • 13 février 2010 : 2nde AG extraordinaire de Sauvons l’Europe relative à la dissolution de la structure nationale et mandatant le Collectif Ile-de-France pour lui succéder (voir le compte rendu)
  • 17 avril 2010 : 3ème édition des Etats généraux de l’Europe (voir l’article)
  • 9 juin 2010 : 1 an après les élections européennes, audition d’eurodéputés (voir l’article)
  • 22 septembre 2010 : AG extraordinaire de Sauvons l’Europe relative au vote des 30 propositions pour un europrogressisme (voir l’article)
  • 16 octobre 2010 : 1er Banquet européen à Bruxelles en présence notamment de Jean QUATREMER, journaliste (voir l’article)

2011

  • 21 janvier 2011 : 4ème AG de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  • 8 mars 2011 : initiative Averroès : pour un programme Erasmus méditerranéen (voir l’article)
  • 5 avril 2011 : dépôt d’une déclaration écrite au Parlement européen (voir l’article)
  • 9 mai 2011 : soirée de lancement de la plate-forme « Qui va payer ? » à Aubervilliers (voir l’article)
  • 15 septembre 2011 : adoption par le Parlement européen de la déclaration écrite initiée par Sauvons l’Europe sur la création de programmes « Erasmus » et « Leonardo da Vinci » euro-méditerranéens (voir l’article)
  • 14 novembre 2011 : tribune de Sauvons l’Europe pour un arc europrogressiste (voir l’article)

2012

  • 12 janvier 2012 : 5ème AG de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  • 1er mai 2012 :  appel de Sauvons l’Europe à voter François Hollande au second tour de l’élection présidentielle (voir l’article)
  • 9 juillet 2012 : 2nde AG extraordinaire de Sauvons l’Europe relative à l’adoption d’un engagement europrogressiste ainsi qu’à une révision des statuts modifiant notamment le nom officiel de l’association en Sauvons l’Europe – l’engagement europrogressiste (voir l’article)
  • 22 septembre 2012 : rencontre avec Angela MERKEL et François HOLLANDE à Ludwisbourg dans le cadre des 50 ans du Traité de l’Elysée (voir l’article)
  • 1er décembre 2012 : 2ème Banquet européen à Bruxelles avec notamment Ahmed LAAOUEJ, sénateur socialiste belge (voir l’article)

2013

  • 15 janvier 2013 : Sauvons l’Europe est intervenu au Parlement européen lors de la réunion de l’assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée pour défendre un programme Erasmus Euromed  (voir l’article)
  • 23 janvier 2013 : 6ème AG de Sauvons l’Europe  (voir l’article)
  • 5 mars 2013 : lancement de la pétition « Plus d’Europe à la télé ! » avec Terra Nova, le Pacte civique et Europe créative, afin d’obtenir plus de débats et d’informations sur les questions européennes (voir l’article)
  • 3 juin 2013 : débat avec l’ancien Premier ministre Michel ROCARD sur le thème « Comment sortir de la crise au niveau européen ? » à l’invitation de Luc CARNOUVAS, sénateur-maire d’Alfortville (voir l’article)
  • 14 novembre 2013 : Sauvons l’Europe reçu à l’ambassade des Etats-Unis pour débattre du traité transatlantique, création du TTIP Paris Forum (voir l’article)
  • 7 octobre 2013 : Sauvons l’Europe propose un Six-Pack europrogressiste pour les élections européennes (voir l’article)

2014

  • 8 janvier 2014 : 7ème AG de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  • 21 janvier 2014 : Sauvons l’Europe participe à l’animation du débat organisé à Paris par Europe Écologie Les Verts et le Parti Vert européen entre les candidats à la primaire ouverte pour désigner leurs chefs de file à la présidence de la Commission européenne (voir l’article)
  • Janvier à mai 2014 : cycle « élections européennes » avec l’organisation de nombreuses réunions et la participation de candidats afin de promouvoir les propositions de Sauvons l’Europe et de souligner les enjeux de ces élections
  • 13 mai 2014 : remise des 12 000 signatures de la pétition « Plus d’Europe à la télé ! », soutenue par 13 organisations, à France Télévisions (voir l’article)
  • Juin 2014 : sortie de l’ouvrage « Sauvons l’Europe, un engagement pro-européen et progressiste » (voir l’article)
  • 3 juillet 2014 : suite au succès de la pétition « Plus d’Europe à la télé ! »,  Sauvons l’Europe est reçue à Matignon par le cabinet du Premier ministre (voir l’article)
  • 10 novembre 2014 : la nouvelle Commission européenne est saisie d’une question écrite posée par Sylvie GUILLAUME, vice-présidente du Parlement européen, sur la présence de ses membres dans les médias (voir l’article)

2015

  •  19 janvier 2015 : 8ème AG de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  •  13 février 2015 : Jean-Claude JUNCKER, président de la Commission européenne, répond à la question écrite relative à « Plus d’Europe à la télé ! » (voir l’article)
  • 18 juin 2015 : lancement de la pétition « Multinationales : non à la désertion fiscale ! » (voir l’article)
  • Novembre 2015 : un amendement à la loi de finances est déposé au Sénat par Marie-Noëlle LIENEMANN suite au succès de la pétition « Multinationales : non à la désertion fiscale ! » qui a réuni 19 200 signatures (voir l’article)
  • 23 novembre 2015 : l’amendement à la loi de finances contre l’évasion fiscale des multinationales est adopté par le Sénat (voir l’article) mais est finalement rejeté par l’Assemblée nationale (voir l’article)

2016

  • 20 janvier 2016 : 9ème AG de Sauvons l’Europe (voir l’article)
  • 12 septembre 2016 : dépôt d’une déclaration écrite au Parlement européen concernant le recrutement de José Manuel Barroso par Goldman Sachs (voir l’article)
  • 22 septembre 2016 : dépôt d’un amendement à la loi Egalité et citoyenneté par André GATTOLIN afin de permettre un décompte des temps de parole particulier aux questions européennes par le CSA (voir l’article), rejeté en séance (voir l’article)