Accueil » Actualités » L’avertissement d’Alain Juppé
©CTBTO
©CTBTO

L’avertissement d’Alain Juppé

Depuis quelques mois, Alain Juppé avait disparu de l’espace public national. Déçu sans doute du choix du coeur électoral de la droite, il réservait sa présence et son expression au fêtes d’associations de quartier bordelaises. Mais la pression autour de François Fillon est telle qu’Al1 JuP comme il s’intitule sur son blog (les communicants osent vraiment tout) vole à son secours. Un peu mollement, mais tout de même.

Intitulé « un choix de raison », le billet respire l’entrain. Il constate les dégâts des « affaires ». Les guillemets sont de lui; l’argumentaire sur le complot qui vise Fillon ne semble pas lui être parvenu. Il indique qu’il ne serait pas un plan B contre Fillon, dont il « pense qu’il ne changera pas d’avis ». Autant confirmer qu’il était prêt à y aller, mais que l’autre s’accroche déraisonnablement. Un rappel de la présomption d’innocence qui saute allègrement la moralité des faits déjà reconnus pour réduire la question à l’éventualité de la prison, une louche d’éléments de langage sur « c’est pas perdu les gars, on peut encore gagner ».

Mais surtout Alain Juppé, oubliant les candidats de la gauche et du centre, définit l’enjeu de l’élection par le pur second tour, et dans des termes qui méritent d’être cités in extenso :

Tout faire pour gagner afin d’éviter à la France la menace que constituent le Front National et son programme qui conjugue fanatisme anti-européen , démagogie populiste et alignement sur la diplomatie de Poutine. Menace d’une gravité extrême au moment même où la France doit retrouver sa crédibilité et reprendre l’initiative en Europe si nous ne voulons pas que nos pays soient réduits à la condition d’Etats vassaux des grandes puissances saisies par le démon du nationalisme.

Derrière le Front National et la fragilisation de la France, l’avertissement qu’adresse Alain Juppé est le risque que les pays européens soient réduits à la condition « d’Etats vassaux ».

Cet avertissement, il faut l’entendre. Donald Trump fait se lever un vent ancien dans les relations internationales. Il indique qu’il va se dégager méthodiquement de toutes les structures multilatérales pour ne plus faire que des accords individuels bon pour l’Amérique, c’est à dire fondés sur le simple rapport de forces. Et dans cette vision, il privilégiera tout ce qui peut conduire à un affaiblissement de l’Europe. Or cette dernière est à l’heure actuelle à peine capable de faire face à la menace russe de manière coordonnée. Les Européens doivent comprendre que dans les années qui viennent, l’union des forces sera critique pour ne pas être spectateurs ni victimes de règles transnationales décidées par plus résolus que nous.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • BreizhFed

    La France ne peut plus reprendre l’initiative en Europe. Elle a perdu toute crédibilité. La France, mauvais élève, a aussi joué un double jeu dont Juppé aura été un acteur. Ce sont ces souverainistes-étatistes-césaristes qui détruisent l’Europe.

    • Marco29

      Si.
      Macron est le seul qui s’engage à rester dans les clous des 3% de déficit public. Il compte obtenir en contrepartie de l’Allemagne un effort sur leurs investissements.
      Même Fillon, qui augmente de 2% les 2 principaux de TVA, s’en éloigne…
      Le déficit a été réduit par Hollande. Il a été bien plus sérieux que Sarkozy/Fillon avec les finances publiques.
      Et cela sans austérité drastique comme en Espagne, Portugal, Irlande etc.
      Il a progressivement réduit le DÉFICIT PUBLIC :
      2011 -5,1% du PIB
      2012 -4,8 %
      2013 -4,0%
      2014 -4,0 %
      2015 -3,5 %
      2016 -3,3 %
      2017 -2,7 % prévision (2,99 % sera très bien…)

      • Grégoire

        On ne sauve pas l’Europe en réduisant le déficit. Au contraire, cette logique néolibérale la détruit.

      • lol

        Macron… Hahaha, une vraie blague !

  • lol

    Il est encore en liberté ? Il devrait être en taule, avec Fillon.

  • DFD

    Je vote à gauche, mais quel dommage que à droite ce ne soit pas A. Juppé qui ait réussi á passer en tête. Parce que si nous devons avoir la droite en mai, mieux vaudrait que ce soit lui pltôt que ce malhonnête de Fillon qui se faisait passer pour M. Propre. !

    • lol

      Juppé est encore plus sale que Fillon. Vous avez la mémoire courte, il a été obligé de s’expatrier au Québec pour répandre sa propagande dans une université, après avoir été condamné en France. À quand un dossier criminel vierge pour les prétendants à des postes importants ?

      • Guy Le Moignier

        Le grand inquisiteur que vous êtes est-il aussi propre qu’il l’exige des autres?

      • DFD

        Juppé a surtout servi de fusible alors, et je n’ai pas la mémoire courte il a simplement payé pour Chirac en le protégeant en quelque sorte. Et il aurait été plus consensuel que ne le sera in Fillon

  • Marco29

    @Grégoire « On ne sauve pas l’Europe en réduisant le déficit. Au contraire, cette logique néolibérale la détruit. »
    Cela n’a rien de néolibéral, c’est de la bonne gestion c’est tout !
    Le déficit augmente chaque année notre dette publique et sur notre
    dette nous payons de lourds intérêts.
    Avec des taux faibles (dû à la gestion rigoureuse de Hollande et à la BCE) la charge de notre dette publique s’est élevée pour 2016 à 44,5 milliards d’euros.
    Je n’ose imaginé à combien ce chiffre s’envolerait avec MLP (et
    sans revenir au franc…).
    Sous Sarkozy la charge de la dette absorbait presque la totalité de
    l’IR !
    Mais l’essentiel de l’effort est fait. Il suffit de rester dans les clous et, si possible, réduire le déficit à 1 % d’ici à la fin du quinquennat.

    En procédant ainsi Macron sera crédible et pourra exiger des Allemands une relance des investissements, ce qui serait favorable à tous.

  • Marco29

    @lol Marco29 « Macron… Hahaha, une vraie blague ! »
    Creuser un peu… :
    Les grandes orientations de Macron sont déjà connues par son livre
    « Révolution  »
    Il délivre depuis le mois de décembre ses propositions par thématiques: *** MACRON : le PROGRAMME (incomplet pour l’instant)
    https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme
    Téléchargez les premières propositions
    Travail
    Santé
    Éducation
    Culture
    Agriculture
    Environnement
    Mal-logement
    Égalité femmes-hommes
    Sécurité
    Vous aurez tout le 2 MARS

    voir aussi mes 3 articles (non publiés car pas dans la ligne
    éditoriale…), avec quelques LIENS essentiels:
    – 11 01 17 Macron, quelques repères
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1634849-.html
    – 17 01 17 Macron : L’Europe et l’immigration
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1634940-.html
    En particulier les nombreuses vidéos du long débat (heureusement
    découpé en morceaux…) qu’il avait eu il y a 3 mois avec
    des journalistes de Médiapart.
    – 11 02 17 Macron : transition énergétique, écologie, alimentation
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1656765-.html
    Macron interrogé par Pascal Canfin WWF

    Un article TRÈS complet et très long … :
    – 23 02 17 Emmanuel Macron : «Mon projet économique»
    http://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0211826576981-emmanuel-macron-mon-projet-economique-2067359.php
    INTERVIEW
    – Impôts, économies, travail, investissements : La fiscalité du capital sera réformée en profondeur et l’Etat mis « sous
    tension».

    • lol

      Ce n’est même pas lui qui a écrit son livre. Macron est un faux, un épouvantail, le bébé Atali, produit de la banque Rothshild.
      Il est ridicule et se fera descendre au premier débat qu’il voudra bien accorder.

      • Marco29

        Qu’en savez-vous ?
        Ce serait plus qu’étonnant car il a les moyens intellectuels de le faire.
        Il a été complètement imbibé de littérature classique dans sa jeunesse.
        Il adorait ça et était encouragé et guidé par sa grand-mère institutrice puis proviseur de collège.
        Il est titulaire d’un diplôme d’études approfondies en philosophie.
        Enfin il a été le dernier assistant du grand philosophe Paul Ricœur (voir le Point du 11 08 16) avec lequel il entretiendra des liens quasi-filiaux.
        C’est un remarquable débatteur.
        Voir par exemple un débat très vif mais intéressant avec une journaliste de Médiapart :
        * Macron le pollueur ? (vidéo de 12mn)

  • Marco29

    JUPPE :
    « Tout faire pour gagner afin d’éviter à la France la menace que constituent le Front National et son programme qui conjugue fanatisme anti-européen, démagogie populiste et alignement sur la diplomatie de Poutine.
    Menace d’une gravité extrême au moment même où la France doit retrouver sa crédibilité et reprendre l’initiative en Europe si nous ne voulons pas que nos pays soient réduits à la condition d’États vassaux DES grandes puissances saisies par le démon du nationalisme.  »

    Oui, il y a urgence pour l’Europe à s’unir pour ne pas être écrasée des 2 côtés !
    Poutine l’ami de MLP et de… Fillon.
    C’est un appel, à peine déguisé, à voter Macron (bien conscient des faiblesses de l’UE et de la zone euro) le seul ouvertement pour une Europe forte et unie, si nécessaire par la constitution d’un noyau dur.
    Le plan de Poutine est exactement le contraire : une Europe faible et en miettes sur laquelle il pourrait régner en maître.
    Mieux qu’en 1946…
    Nous deviendrions des pays satellites !

  • Jlcatalan

    Perte de temps, logorrhée inutile, vision idéologue,…, voilà ce que vous réunissez!
    Le premier tour des présidentielles aura lieu le 23 avril: peu importent les postures, Lepen devrait être en tête suivie de Fillon ou de Macron.
    Au second tour le 5 mai, le choix devrait donc être entre Lepen et Fillon ou Macron, Fillon le honteux ou Macron l’incantatoire.
    Moi je voterai contre Lepen, donc soit Fillon soit Macron, et comme l’aurait dit Philippe Seguin (dont Fillon capte l’héritage…) je dirai « youppie » en glissant mon bulletin dans l’urne.
    Le reste, tout le reste, est du temps perdu.

x

A lire aussi

Une Tête, Deux voix

Nous reproduisons ici la prise de position bilingue de nos amis des ...