Accueil » Actualités » Message de service : des trolls d’extrême-droite à Sauvons l’Europe

Message de service : des trolls d’extrême-droite à Sauvons l’Europe

L’espace de commentaires de Sauvons l’Europe est depuis l’origine un havre de débats acharnés et passionnés. Nous sommes nés dans le choc du référendum de 2005 et avons toujours voulu nous colleter autant avec les opposants et déçus de l’Europe, pour de bonnes comme de mauvaises raisons, qu’à ses partisans défendant des options plus conservatrices que nous. Tout cela ne va pas sans chaleur, mais c’est notre habitude autant que notre goût.

Depuis un an pourtant, se sont attachés à nos pas quelques habituels. Nous ne les avons pas tout de suite distingués car ils n’avaient le monopole ni des théories du complot farfelues, ni de l’insulte récurrente. Mais leur constance nous les a rapidement rendus sympathiques, sorte de grillon du foyer. Mais de grillon néfaste. Ils ont envahi l’espace de commentaires, les ont emplis d’acrimonie, se sont installés en un mot et ont imprimé leur marque. Nous étions fort perplexes : comment régler cette situation avec bonhomie ?

Cet été, nous avons eu la clé de l’énigme : notre paire d’esprits domestiques était en mission dans nos murs pour dérouler une propagande particulière, en occupant l’ensemble du terrain et en décourageant toute contradiction par l’agression personnelle. Ils nous viennent du groupuscule d’extrême-droite «  Egalité et Réconciliation », connu pour son partenariat intellectuel et surtout commercial avec Dieudonné, et qui défend l’idée d’un grand complot d’asservissement des masses populaires chrétiennes par une oligarchie CIA-Banque-Juifs dont l’Europe serait un des instruments.

Vous trouverez ci-dessous un mode d’emploi diffusé par ce sympathique collectif à l’usage de ses troupes, qui leur enseigne comment « réinformer » par la production de messages sur Internet en utilisant les différentes manières de mascarader. Ce document vise particulièrement Wikipedia, mais correspond totalement aux méthodes d’intervention que nous avons pu observer.

Nous n’avons pas particulièrement vocation à laisser quelques infiltrés piétiner notre espace de débat. Nous les avons donc bannis du site. Les échanges y ont immédiatement retrouvé en qualité, puis ils sont revenus sous d’autres noms. Nous allons donc les bannir, les rebannir, puis les bannir encore et tant qu’il le faudra. Ils hurleront à la censure et auront bien raison.

Bien entendu, ceci répond à un problème particulier et désagréable. Nous ne virons pas Savonarole pour autant. Si l’un de vos commentaires n’est pas publié, n’hésitez pas à nous le signaler c’est sans doute un problème technique (notamment le moteur automatique de reconnaissance des messages publicitaires). Si malgré tout nous avons effectivement effacé nous-même votre commentaire, veuillez nous pardonner : nous vous aurons pris à tort pour des personnes qui diffusent des théories du complot antisémite et insultent les autres commentateurs, et nous ne voulions absolument pas brider votre liberté d’expression.

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Tout mon soutien.

  • Bien d’accord ! Ces injures systématiques n’avaient aucun sens. Mais une censure est délicate à utiliser, soyez prudents. Et merci pour vos informations régulières et votre soutien à notre Europe. David.

  • MERMOUX

    Merci de mettre en lumière l’activisme souterrain de l’extrême droite. Le pdf de leurs recommandations internes est édifiant !

  • E. LEBLANC

    Merci. Il est nécessaire de distinguer la censure de la protection.

  • GONTIER Georges

    Ainsi donc par exemple wikipedia perdrait de son intégrité et authenticité d’information public à cause des trolls

    • Sauvons l’Europe

      Wikipedia a des mécanismes de défense qui fonctionnent globalement. Mais la tentative est permanente en effet.

  • Dominique Mareau

    L’histoire nous indique clairement que lors des crises, un certain nombre d’individus ont comme seul réflexe, la recherche de boucs émissaires.

    Paranoïa, peur du Grand Complot et xénophobie, sont les vraies faiblesses de ces esprits simplistes et dangereux. C’est le terreaux de l’extrême droite.

    Le boom technologique a mis le monde à notre portée et beaucoup ont du mal à en comprendre les mécanismes. Il est vrai qu’il y a des injustices.

    Ces injustices sont de l’ordre écologiste et économique. Dans les deux cas, les frontières sont naturellement effacées.

    Pour les résoudre il faut fédérer et cela commence par un gouvernement politique européen.

    Le problème ? Pas assez de conscience politique pour comprendre les enjeux et que l’alternative sauvage est largement pire…..

    Certains disent qu’il est utopiste d’envisager un gouvernement mondial. Ils ne se rendent pas compte qu’il est bien plus utopiste d’envisager un avenir sur cette petite planète sans capitaine à bord. La notion d’échelle leur est totalement étrangère.

    La souveraineté de la France seule est totalement utopique face aux grands comptes (états et multinationales). Il faut que l’Europe politique continue à construire.

    Cordialement

    • Francois

      Completement d’accord avec Dominique!

      Notre petit pays ne represente que 1% de la population mondiale… Que signifie la « souverainete » des ces malheureux 1%???

      Une Europe federale et un gouvernement politique europeen (en attendant mieux encore) ne resoudront pas tout, et pas tout de suite (en particulier les injustices) mais sera un enorme pas en avant sans lequel nous serons a la merci de tous les extremismes. Sinon, apres la Hongrie, la Pologne, a qui le tour?

      La piece jointe fait froid dans le dos. Big Brother n’est pas loin, s’il n’est pas deja la! Ayons le courage de resister.

  • Bonjour à toute l’équipe,

    Tout mon soutient dans votre démarche constructive d’un débat salutaire.

    Avec toute ma sympathie,

    Boris Gillet.

  • Bernard

    Si le plumage se rapporte au ramage vous êtes sans conteste le phœnix des hôtes de ces bois.
    Il reste toute fois la mise en esclavage par l’oligarchie et la finance trans-nationale. Qui pour l’instant n’est débattue nulle part et qui nécessite une rapide sortie de l’euro qu’à l’évidence vous occultés soit par paraisse intellectuelle soit par intérêt. Vas falloir choisir peut-être non?

    • Sauvons l’Europe

      Hum… « mise en esclavage par l’oligarchie et la finance trans-nationale… débattue nulle part … qu’à l’évidence vous occultés … par intérêt » Celui-ci m’a l’air bien. D’ailleurs, le message suivant est adressé dans le quart d’heure

      • Bernard

        C’est très bien le doute c’est d’ailleurs pour cela que je ne prends pas toujours les dires au pied de la lettre. Alors oui hum je doute.

      • filémon

        Memento: les procés staliniens et le maccarthysme.
        La dictature est souvent l’oeuvre de paranos qui imaginent le mal partout.
        Autrement dit:dans ce « message de service », je ne me retrouve pas :Ni ces speudos « extremistes »; ni dans »sauvons l’europe » .Ce ne sont que des idéalogies des « ismes », avec la haine de chaque côté et la volonté d’enfermer l’autre dans la caricature simpliste.

    • Sauvons l’Europe

      Message de réponse de Bernard tombé dans un souci technique:
      C’est très bien le doute c’est d’ailleurs pour cela que je ne prends pas toujours les dires au pied de la lettre. Alors oui hum je doute.

  • ¡No pasarán!

    Débats riches mais asymétriques:
    – arguments FACTUELS (i) de certains commentateurs, ou réalité «acharnée» contre incantations «farfelues» des rédacteurs (ii)
    – véhémence hors-sol (sans plus d’argument que de Patrie) d’autres commentateurs «passionnés», face au retour du réel, soit l’exposé FACTUEL de la vanité incantatoire des dits rédacteurs
    – battue organisée par Gérard Vernier, professionnel de l’anathème, à l’université pas très libre de Bruxelles, contre la «milice» (de Vichy ou de la censure?)
    – complotisme badin, aujourd’hui: il se serait noué, contre Sauvonsleurope, un «complot d’extrême droâââte»…
    (i) «pièges» neutralisés par le néant argumentaire de Gérard Vernier
    (ii) en substance, «plus d’Europe pour plus de démocratie»; l’écrire ne mange pas de pain, sauf en Grèce (où, demain, fils-à-papa?)
    |
    Mobilisation générale: «¡No pasarán! A défaut de débattre de manière FACTUELLE, faisons face à cette réalité-ci, avec courage: des commentateurs ont fomenté un complot contre Sauvonsleurope!» Vous l’avez compris, lecteur: il y a de bons et un de mauvais complotismes, de même qu’il y a le complot-ben Laden (i) et le complot-CIA (ii) du 911. Ces complotismes ne sont pas plus symétriques que les «riches débats» de Sauvonsleurope. Il y a le complotisme enraciné (arguments & Patrie) et il y a celui du petit professeur bruxellois, spécialiste de la reductio ad Hitlerum et chasseur des oeuvres perdues du petit peintre viennois, pour que «plus jamais ça» (à Kiev ou à Zagreb?)
    (i) l’actionnaire saoudien du Groupe Carlyle
    (ii) qui a créé la Qaeda et al Nosra, a retourné al Baghdadi (iii) à Abou Ghraib et autres accusations «farfelues»
    (iii) chef de l’Emirat islamique qui n’est pas pressé de reconquérir Jérusalem; et hop: un complot de plus!
    |
    On aura remarqué que, quand quelqu’un expose la collusion Banque-Europe, cette personne n’est plus étiquettée «extrême gauche»… On assiste ainsi à une sorte de défoulement politique, au sens freudien du terme. Eh oui, le populo’, larbins bruxellois y-compris (quelle horreur!) a intégré, dans son paradigme, l’équation:
    extrême gauche (i) = gauche du Capital (ii)
    C’est aussi amusant que le papier ci-dessus; Alain Soral a au moins servi à ceci: démontrer qu’un gars (Besancenot, i) devant lequel un autre (Drucker) déroule le tapis rouge, sert les intérêts du Patron (ii) du second… Encore un complot: merde, les gars! Alors on fait quoi? On censure ou on fait semblant de rien?!
    (i) sans-frontiériste, s’il faut le rappeler
    (ii) pour la libre circulation des biens, personnes et capitaux, garantie par le traité de Maastricht, pour lequel MÉLENCHON (iii) appela à voter
    (iii) le merluchon de la relève; déjà usé, Besancenot est caillassé en banlieue (snif) et hop: un complot de plus!
    |
    «Complot d’extrême droite» donc (?) et le dit populo’ est le témoin médusé des réactions épidermiques des facho’ stipendiés qui crient au loup populiste quand quelqu’un a l’heurt de se référer à la volonté populaire (quelle horreur!) Mais «¡no pasarán!» comme dirait Barroso, ami de Carlucci et ancien membre du MRPP, parti maoïste financé par la CIA (Carlucci l’ami utile et agréable) pour faire pièce aux bolcheviks (i); «facho’ stipendiés», disais-je (ii)… Eh oui, stipendiés, financé, Finance, la Banque encore, puisque Mammon ne sent pas des pieds; à côté, les billets qui passent (s’il en passe) entre E&R et Dieudonné, font figure (ou fiction rhétorique) d’échange de billes en cour d’école. Jugez du peu, par comparaison; le Complotiste Indépendant (en anglais, The Independent): «Goldman Sachs conquiert l’Europe» (18/11/2011). Le Complotiste Indépendant (iii) poursuit avec indécence: «tandis que les gens ordinaires (souchiens & «réfugiés», soit le consommable) s’inquiétaient de l’austérité et de l’emploi (la consommation encore consentie) les coulisses du pouvoir de l’eurozone ont subi une transformation considérable».
    (i) et hop: un complot de plus!
    (ii) aussi appelé «néo conservateur» ou «garde du coffre».
    (iii) vous allez vexer les copains, à force de voir des chemises brunes partout!
    |
    Et quand Lloyd Blankfein, président de Goldman Sachs dit: «je fais le travail de Dieu» (The Sunday Times, 8/11/2009) c’est (évidemment) pour faire sortir le loup du bois: E&R, assoce nauséabonde née des «heures les plus sombres de notre Histoire» (i) qui se paie (ii) les services de Juifs retournés (quelle horreur!) tels que Jacob Cohen, Shlomo Sand, Israël Shamir, Gilad Atzmon, Ginette Hess-Skandrani (iii) soit une bande de faire-valoir odieux mais de plus en plus nombreux (eh oui) qui ont un point commun résumé par l’injonction qu’Alain Soral adresse aux Juifs comme aux Musulmans (iii): «faîtes le ménage chez vous car vous représentés par des gens qui mettent votre communauté en danger».
    (i) Histoire de facho’, ou la preuve par BHL: « L’idéologie française » (Grasset, 1981)
    (ii) Qui paie, complotiste? L’embarras du choix: les complots iranien, russe, chinois, Hezbollah, etc
    (iii) retraitée écologiste tabassée par trois garçons courageux du Betar; et hop: un complot de plus!
    (iii) Je cite, en substance, si ce n’est au mot près
    |
    Le lecteur comparera, enfin, l’universalité de l’injonction soralienne, à l’étroitesse d’esprit de celui qui fait sous-entendre que le segment de marché d’E&R (i) se réduit aux «masses populaires chrétiennes». Cet imbécile a du soucis à se faire – et il s’en fait, comme son papier en témoigne – quand E&R rassemble des gens qui viennent d’horizons aussi divers que l’extrême droite et l’extrême gauche, l’Islam, le Judaïsme (ii) et l’Eglise catholique, les païens de la nouvelle Droite et les intégristes de la FSSPX, des marxistes et des gars de l’Action française…
    (i) selon la catégorie réductrice des jobards libéraux de l’UMPS
    (ii) ça fait mal, hein!
    |
    Ma petite quenelle mitonnée à la mode-grand Soir, pour le professeur de logique binaire de Bruxelles: «la collusion, avec les Allemands, des notables juifs constituant le Judenrat est un fait connu qui se comprend aisément: en tous temps et en tous pays, les notables collaborent avec les vainqueurs: affaire de classe» (i). Quelle classe? Celle des fondateurs de Sauvonsleurope, collabo’ par ontologie car «le pauvre défend sa patrie et le riche la vend» (ii)… Je m’en suis souvenu en parlant de Drucker, dont le grand-père était Médecin en Chef du camp de Drancy (iii) où il assistait aux séances de torture. Quenelle de calibre respectable mais il faudra quand même sortir la grosse artillerie pour dépuceler le demi-lettré Vernier (iii): « Un paradoxe français – Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance » ou « Les Dreyfusards sous l’Occupation »; eh oui, dans ce site et ses commentaires, comme à Vichy il y a 75 ans, les facho’ ne sont pas ceux qu’on croit.
    (i) la complotiste Simone de Beauvoir, dans la préface de « Tréblinka » (le Juif complotiste Jean-François Steiner, Fayard, 1966) et en exergue « Des Juifs dans la collaboration » (le Juif complotiste Maurice Rajsfus, EDI, 1980)
    (ii) le complotiste Charles Péguy
    (iii) Maurice Rajsfus, « Drancy, un camp de concentration très ordinaire », Manya, 1991, p.232

    • Sauvons l’Europe

      et celui-ci est un message officiel d’Egalité et Réconciliation.

  • Moreau

    Ca faisait un moment que je soupçonnais l’extrême droite de troller massivement notamment les commentaires des médias grand public. En y réfléchissant, je m’étais dit que quelques individus assez bien organisés et un peu déterminés pouvaient y arriver facilement.
    Vous en apportez ici une magnifique démonstration.
    Ne reste plus qu’à faire circuler ce document partout, à faire apparaître au grand jour cette info pour que le public sache bien à quoi il est confronté.

  • filémon

    La censure dans la dite démocratie s’impose toujours comme une sentence légitime mais peut -être parfois comme une manière de cacher sa peur de la véritable liberté d’expression et des idées.

    • Eric VASLIN

      Oui … mais la démocratie a le devoir de se protéger, cela signifie que toute chose a une limite, y compris la liberté d’expression. C’est en cela que l’appel à la haine, à la discrimination et bien d’autres choses encore, sont punis par la loi.
      Notre monde a un cadre, c’est ainsi. La démocratie a aussi un cadre, sans quoi, elle n’est plus.
      Reste à définir ce qu’est « la véritable liberté d’expression et des idées » …. dans le cadre de la démocratie.
      La véritable liberté consiste à rouler à 150 km à l’heure quand je veux, où je veux, mais pourtant, les limitations sont à 30, 50, 90km/h etc… nous savons tous pourquoi, n’est-ce pas ?

      • filémon

        vous faites des parallèles et mélanges: « c’est comme… »
        réductionnisme.
        Si vous avez peur des mots…
        Puisque vous aimez les comparaison, en voilà une:les mots sont parfois l’expression des maux, des symptômes.Si le médecin ne peux voir ces symptomes alors comme peut il diagnostiquer, prévoir la posologie.
        En tuant l’expression par les mots vous ne tuez pas la « maladie », vous la cachez pour faire « comme si »…Le « virus » agira alors de façon invicible et de manière plus puissante et destructive.
        Empêché la possibilité d’expression et vous créérai la frustration necessaire et la motivation pour pousser à la phase suivante : »les actes » puisque ceci n’aurons plus aucun recours.
        Autrement dis la censure idéologique en voulant créer une « épuration »conduit aux terrorisme.

        • Eric VASLIN

          Oui Filémon, nous sommes bien d’accord : les hôpitaux psychiatriques sont remplis de personnes qui ne rêvent que de s’exprimer, sans quoi elles explosent. Aussi elles le font, dans un cadre qui leur est adapté, cadre organisé par les médecins.
          Mais peut-être souhaitez-vous aller vous-même les écouter ?

  • Chalvignac

    Merci de votre travail et tout mon soutien.
    Je suis en colère de voir l’extrême droite anti européenne se faire élire au Parlement et être grassement subventionnée pour la saboter de l’intérieur.

  • filémon

    Memento :procés Stalinien et Maccarthyste;
    Désormais plus que l’option « être d’accord « sinon c’est que « vous êtes un ennemi de l’Europe »et un complotiste.
    La parano mène à la tyranie et la dictature.La collusion: Une méthode de répression contre toute forme de divergeance.

  • filémon

    Le problème c’est qu’en les excluant du débat, vous faites penser que vous êtes dans l’incapacité de les contre carrer sur le plan de la logique, et que vous êtes sans argument pour démontrer l’erreur de leur thèse.
    Constat d’echec?vous vous cantonnez à les diaboliser seulement mais ne faites aucune démonstration de bien fondé.

    • ¡No pasarán!

      La logique est le dernier plan où on veut bien croiser le fer, quand on est dans la contradiction: celle qui oppose le discours et la réalité. Toute argumentation qui ne serait pas un sophisme serait la démonstration que la prémisse de l’argument est cette contradiction.
      |
      C’est pourquoi Gérard Vernier et ses pairs restent dans le registre juvénile de l’ironie ou dans le registre religieux de l’anathème: la reductio ad Hitlerum ou l’invocation des heureus-les-plus-sombreus-de-notre-Histoireu. La posture de Vernier et de ses pairs est celle du tribunal inquisiteur qui convoque la pensée critique à un procès en hérésie; quelle régression! Au moins les Jésuites qui accusaient Galilée avaient-ils de l’envergure intellectuelle…
      |
      Mais le contraste est tel, entre discours et réalité, qu’il ne faut pas seulement de la servilité pour le servir et réchauffer les plats dans des discours incantatoires; il faut aussi une médiocrité dont la profondeur aurait découragé les Danaïdes.

      • filémon

        Pour une fois, je ferais une remarque sur la forme:
        En clair? en français « vulgarus »?
        c’est bien aussi de se mettre à parler un language commun.Si vous commencez à parler en terme de spécialiste, vous risquez de ne pas être entendu.En tout cas, à la limite, vous aurez l’avantage de faire passer les autres pour des bêtes juste parce qu’ils n’ont pas été formé à une certaine crypto-dialectique.(Est-ce votre but?)
        Rappelons ce simple et élémentaire fait: « ce qui ce conçois bien s’énonce. »Pas la peine de se cacher derrière des explications qui n’auront que l’avantage pour vous de montrer à tout le monde votre « culture » et votre « niveau ».
        En phrase il y a un français commun, après si chacun se met à parler dans le language de sa profession ou de son millieu social…On peut s’exprimer avec élégance en usant de formes et de mots que tout un chacun peut comprendre.Le débat en sera plus limpide.

    • Eric VASLIN

      Filémon, vous critiquez, mais que proposez-vous ?
      Rien pour l’heure.
      Cependant vous entrez dans l’éternelle victimisation qui fait la lie de l’extrême droite. Il y a de quoi se poser des questions.
      Mais quelles soient vos opinions, respectables a priori, vous n’êtes pas sans savoir que les manipulations, construites sur des mensonges et des déformations volontaires de la réalité, peuvent conduire au pire. Et ce ne sont pas les démentis, même argumentés et vérifiés qui peuvent suffire à les désamorcer.
      Il suffit de voir comment la théorie du complot est et reste d’actualité … sans que jamais quiconque n’ait été capable d’en prouver le bien fondé.
      Mais si vous voulez, on peut aussi débattre de la présence des extraterrestres sur Terre, du fait que Jeanne d’Arc était en réalité un homme, de la énième fin du monde …. etc … autant de croyances – de délires ? – démentis, démontés et redémontés, mais vivaces.
      Faut-il perdre son temps à tenter de les contrecarrer, alors qu’ils n’obéissent à aucune logique ? Plus vous leur accorder de l’intérêt, plus vous les entretenez. Ce qui est le principe de l’extrême droite (mais pas seulement) : occuper le terrain par tous les moyens, peu importe de quelle manière.

      • filémon

        critiquer? victimisation?
        Je suivrez donc votre conseil: je n’accorderais pas d’importance à vos propos qui sont tout aussi extrême que l’extrême….

        • Eric VASLIN

          Apparemment Filémon, nous n’avons pas le même dictionnaire, et c’est heureux ! Ce n’est pourtant pas bien difficile de situer « l’extrême ».
          Dans le même dictionnaire, vous y trouverez aussi « victimisation ».

      • filémon

        Critiquer? victimiser? ah; bon!
        je suivrez le conseil que vous donnez si généreusement: je ne vous accordes aucune importancecar vous êtes dans une forme d’extrémisme vous aussi…

    • filémon

      à Eric Vaslin:

      Critiquer? victimiser? ah; bon!
      je suivrez le conseil que vous donnez si généreusement: je ne vous accordes aucune importancecar vous êtes dans une forme d’extrémisme vous aussi…

      • Eric VASLIN

        Filémon, il ne faut pas longtemps pour percevoir votre capacité à la « victimisation ». Je cherche à quel moment vous vous responsabilisez, à quel moment vous êtes force de proposition, à quel moment vous étayez vos propos. Je ne trouve pas … En ce sens l’échange devient très vite stérile.
        Mais rien ne vous empêche à présent, d’expliquer.
        Dans l’attente.

    • Dominique Mareau

      Il suffit de regarder l’histoire pour vérifier l’erreur de leur thèse.
      Le mécanisme : crise → peur → xénophobie → bouc émissaire → guerre est très bien compris.

      Ce n’est pas une thèse, c’est juste une réaction primaire où le raisonnement logique est absent.

  • Les trolls d’extreme droite s’activent pour empêcher tout débat, ce faisant ils censurent sauvons l’Europe comme ils censurent tout débat d’idées où peuvent débattre des gens qui ne partagent pas leur absence d’idées.

    Vous combattez leur censure en les censurant !
    Bravo !

    • filémon

      Bravo! … E Rodary: soignons idiot avec les idiots, méchant avec les méchants, injuste avec les injustes …Quelle meilleur manière de montrer qu’ils ont raisons!! (je fais de l’ironie, une fois n’est pas coutûme)

    • ¡No pasarán!

      Vous nous avez mal suivi; Sauvonsleurope a toujours évité le débat – l’échange d’arguments factuels. Quant au mot «censure», je crois deviner que vous maîtrisez mal la langue française, puisqu’un commentateur ne peut pas effacer un commentaire, que ce soit le sien ou celui d’autrui; il ne peut que le contredire…
      |
      A moins, bien sûr, que, par censure – celle dont vous nous accusez – vous entendiez: «propos d’un contradicteur». Mais vous vous mettriez alors dans la position de «censeur de tout débat», comme vous écrivez un peu vite en encourageant la censure de nos propos, sachant qu’un débat est contradictoire, par nature…
      |
      Faîtes nous savoir, en toute simplicité, si la logique du propos ci-dessus vous échappe, Emmanuel; nous nous ferons un devoir de mettre nos talents didactiques à contribution pour vous sortir de votre impasse.

      • Andrè Binard

        En rapport avec le commentaire adressé par No-Pasaran à Emmanuel Rodary:
        merci No-Pasaran, voila qui s’appelle moucher quelqu’un et clarifier les rôles de chacun du point de vue de la liberté d’expression souvent bafouée, soit disant pour la « protéger »…

  • filémon

    ¡No pasarán!
    a posté il y a -2915 secondes

    « La logique est le dernier plan où on veut bien croiser le fer, quand on est dans la contradiction: celle qui oppose le discours et la réalité. Toute argumentation qui ne serait pas un sophisme serait la démonstration que la prémisse de l’argument est cette contradiction.
    |
    C’est pourquoi Gérard Vernier et ses pairs restent dans le registre juvénile de l’ironie ou dans le registre religieux de l’anathème: la reductio ad Hitlerum ou l’invocation des heureus-les-plus-sombreus-de-notre-Histoireu. La posture de Vernier et de ses pairs est celle du tribunal inquisiteur qui convoque la pensée critique à un procès en hérésie; quelle régression! Au moins les Jésuites qui accusaient Galilée avaient-ils de l’envergure intellectuelle… »
    |
    Mais le contraste est tel, entre discours et réalité, qu’il ne faut pas seulement de la servilité pour le servir et réchauffer les plats dans des discours incantatoires; il faut aussi une médiocrité dont la profondeur aurait découragé les Danaïdes.

    Pour une fois, je ferais une remarque sur la forme:
    En clair? en français « vulgarus »?
    c’est bien aussi de se mettre à parler un language commun.Si vous commencez à parler en terme de spécialiste, vous risquez de ne pas être entendu.En tout cas, à la limite, vous aurez l’avantage de faire passer les autres pour des bêtes juste parce qu’ils n’ont pas été formé à une certaine crypto-dialectique.(Est-ce votre but?)
    Rappelons ce simple et élémentaire fait: « ce qui ce conçois bien s’énonce. »Pas la peine de se cacher derrière des explications qui n’auront que l’avantage pour vous de montrer à tout le monde votre « culture » et votre « niveau ».
    En phrase il y a un français commun, après si chacun se met à parler dans le language de sa profession ou de son millieu social…On peut s’exprimer avec élégance en usant de formes et de mots que tout un chacun peut comprendre.Le débat en sera plus limpide. Vous dites certainement des choses utiles et intéressantes mais pardon!!!….

  • Iris

    Bon courage contre les trolls et merci pour votre formidable travail!

  • Eric VASLIN

    Les noyautages, quels qu’ils soient, conduisent inévitablement à une prise de pouvoir.
    Vous faites en sorte de réagir et de garder votre – et notre – liberté.
    Je ne peux que vous en remercier.
    Merci pour votre travail et l’éclairage que vous m’apporter. (éclairage que je n’hésite pas à partager, dans ce cas « je » devient « nous »)

  • Andrè Binard

    En rapport avec le commentaire adressé par No-Pasaran à Emmanuel Rodary:
    merci No-Pasaran, voila qui s’appelle moucher quelqu’un et clarifier les rôles de chacun du point de vue de la liberté d’expression souvent bafouée, soit disant pour la « protéger »…

  • Catalan

    No pasaran?
    Ce mot d’ordre des républicains espagnols contre les fascistes de Franco, me surprend comme emblème du troll habituel et logorrhéique qui voue à quelques auteurs (dont GVernier) une haine aussi débile que vaine.
    André Binard vous pensez que ce fasciste dissimulé mouche quelqu’un? Je fais référence à Molière « qui se sent morveux, qu’il se mouche ». Espérons qu’il se mouchera ailleurs que dans les lignes de ce forum….

  • Jojodubas

    Bonjour,

    Bravo pour cette rigueur ; j’en étais parfois à me poser des questions sur la « ligne politique » de sauvons l’Europe, que je finissais par croire – par les commentaires, non par les contenus – être des individus voulant la sauver pour mieux diffuser haine entre les peuples et division intracontinentale. Ouf, je suis rassurée !

    Bien à vous,

    J.

  • filémon

  • filémon

  • filémon

    • Eric VASLIN

      Filémon, c’est bien toutes ces vidéos … mais vous croyez que nul n’est au courant ? et que cela va dédouaner l’extrême droite ?
      Oui la troisième guerre mondiale, si on peut l’appeler ainsi est économique avec ses millions de morts, morts de la faim, morts de la déforestation, morts de la pollution … etc. Je n’ai pas le souvenir que ce soit des sujets qui intéressent l’extrême droite ….
      Mais dans cette guerre, nous avons le pouvoir d’agir, y compris en tant que citoyen. Vous faites quoi vous ?

  • filémon

    • Eric VASLIN

      Toujours rien de nouveau Filémon, nous savons tous ce qu’il en est, le « bon » et le « moins bon ». Ce document n’a rien de secret.
      En attendant, critique et victimisation (vous voici victime des États Unis) restent votre maître-mot, mais qu’elles sont vos propositions ? Qu’elles sont vos idées pour »en sortir », vous qui pensez avoir fait une analyse complète de « l’Europe »?

  • Moreau

    Asselineau, ce monument de la mauvaise, de la malhonnêteté intellectuelle, de la démagogie, du poplulisme ! L’extrême droite dans toute sa variété mais aussi dans toute sa splendeur.

  • André Binard

    Moreau voudra bien nous démontrer la mahonnêteté intellectuelle d’Asselineau, avec quelques exemples à l’appui, faute de quoi il passera, lui, pour un facho.

  • gerard vernier

    Une telle volonté d’occuper tous les terrains propices pour diffuser la propagande d’ « E&R » n’est pas sans rappeler l’action – « Action française », diront certains férus d’histoire – menée dans les années 30 et sous l’Occupation par un hebdomadaire au titre bien révélateur: « Je suis partout ». Parti d’une honnête vocation littéraire ayant rassemblé quelques grandes plumes, il s’est peu à peu fourvoyé dans un collaborationnisme qui lui coûta l’existence.

  • double pensée bourgeois-bohême

    C’est amusant d’entendre Vernier parler de « collaboration » après qu’on ait MONTRÉ qu’il était un collabo’…
    |
    Mais Vernier a-t-il jamais MONTRÉ quoi que ce fût? A-t-il prononcé autre chose que des incantations et des anathèmes, tant le FAIT contredisait le DISCOURS, comme il en allait de « Je suis partout »? Autrement dit, qu’est-ce que le propos de Vernier, si ce n’est ce qu’il reproche à ses contradicteurs: de la PROPAGANDE?
    |
    Au moins les auteurs auxquels ce demi-lettré se réfère avaient-ils du style et de la culture, eux; Vernier, à en juger par ses derniers commentaires, est resté au niveau de « Dupont Lajoie »…
    |
    Ca me rappelle ces militants socialistes qui étaient fiers de citer Molière et les très-très-très bonnes blagues du très jeune Mélenchon: « comment vas-tu, yau de poêle? » ou « c’est l’abbé Chamelle qui l’a dit, ma soeur! » C’est un début, Vernier, mais un début qui appelle à la progression…

  • ROY

    J’ai l’impression que certaines nations étrangères ont vu un certain intérêt à déstabiliser l’Europe. Ceci pourrait apparaître comme une thérorie du complot supplémentaire. Mais il est un fait que certians bureaux de Kaliningrad regorgent d’employés payés pour laisser des commentaires favorables au Kremlin sur tous les journaux internet d’Europe. Le Kremlin n’a-t-il pas apporté directement son soutien à tous les groupuscules d’extrême droite de France et de Navarre ? Et la visite de Sarkozy à Poutine? Ce soutien n’est-il qu’un simple soutien moral ? L’extrême droite y trouve son compte semble-t-il. Elle se voit attribuer un rôle nouveau, celui de défaire le tissus démocratique de l’Europe et de décourager les âmes sensibles de faire de la politique constructive. L’Europe a beaucoup d’ennemi, mais au-delà d’un ensemble d’institutions, l’Europe est garantie avant tout par la confiance et la vigilance. La confiance en nos institutions et la vigilance pour ne pas laisser certaines forces s’emparer du débat, qu’elle viennent des lobbys officiels ou des trolls d’extrême droite et de Poutine.

x

A lire aussi

La République en marche doit enfin parler de politique

Où va La République en marche (LRM), le mouvement d’Emmanuel Macron ? ...