Accueil » Actualités » Migrants, Grèce : quelle responsabilité européenne ? Le 29 septembre à Paris

Migrants, Grèce : quelle responsabilité européenne ? Le 29 septembre à Paris

Sauvons l’Europe a le plaisir de vous inviter à sa prochaine réunion, qui aura pour thème « Migrants, Grèce : quelle responsabilité européenne ? ».

Nous débattrons en présence de :

Guillaume DUVAL

Rédacteur en chef d’Alternatives économiques

Mardi 29 septembre 2015

18h30 – 20h30

Maison de l’Europe de Paris

35-37 rue des Francs-Bourgeois – Paris, 4ème

Métro : St Paul (ligne 1)

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • 2 « institutions » font cruellement défaut à l’Europe communautaire:

    -une assemblée élue au suffrage universel à 2 tours,pour voter des lois et
    qui s’assure de leur application

    -une armée et une police fédérales qui puissent intervenir dans les meil
    leurs délais sous mandat du gouvernement européen,après débat de l’as
    semblée et hors de la compétence de l’OTAN

  • Deflandre

    Pourquoi les USA tenaient-ils tant à la construction européenne?
    La construction de l’Europe serait à priori bénéfique; seulement autant de pays avec des modes de fonctionnements différents, au sein desquels les membres de la classe dirigeante , indépendamment de leurs obédiences politiques, utilisent fort peu leurs capacités de « vision d’ensemble » pour le pays et pour l’Europe.
    Les éléments du bloc Europe manquent de visionnaires de la géopolitique mondiale; ses divisions internes quant à la gestion du bateau Europe associées aux divisions internes à chaque pays: du pain béni pour la mainmise d’un autre bloc de pays ou d’un pays:
    Nous sommes pris en tenaille entre les deux blocs Est et Ouest et leurs alliances et ou compromis.Les guerres éclatent dans chaque coin du monde grâce à l’alimentation plus ou moins conscientes de nos gouvernants.L’opinion publique réagit à l’émotion: la crainte de manquer, la peur de l’autre.Sous couvert de guerre « humanitaire », des milliers de morts, de personnes sans abri. Des milliards sont brassés: nous sommes dans une guerre économique mondiale; les guerres réelles lancées comme autant de brouillard pour bloquer notre vue, nous inciter à nous replier, à chercher des boucs émissaires.Seul l’engagement individuel , indépendamment des obédiences politiques, vers le bien-être réel pour chaque humain, la conscience de la goutte d’eau de chacun peut amener un changement;  » l’opinion publique est la reine du monde mais sa force en est le tyran » Pascal; je rêve du gonflement de l’émergence de la conscience en chacun afin que les gouttes deviennent des rivières. Nous approchons, un raz de marée d’indignation humaine pour tant de boucheries, de destructions cupides, de passivités, de négations de la vie en chacun et autour de chacun. Nos gouvernants et nous mêmes avons l’entière responsabilité de toutes cette gabegie. Mobilisons- nous, donnons de la voix, votons en silence mais fermement. J’ai la même valeur que le ou les dirigeants qui nous gouvernent; c’est les respectez que de leur dire STOP quand nous estimons un danger pour l’essence humaine.Cherchons au-delà des mots, des images, des idées premières, la Realité. Cessons de moutonner, de nous sentir inférieurs; l’intelligence , une cuillère en argent donnée à la naissance, pas un passe droit pour se remplir les poches au détriment du Vivant. Haro sur cet étouffement insidieux que nous imposent les multinationales de tous bords, ce sont leurs intérêts qui pressurisent nos gouvernants; au lieu de nous lamenter, ouvrons leur les yeux et les oreilles: cessons de fonctionner comme des « Ne rien voir, ne rien entendre et rigoler »! Stop à L’Humain marchandise, chair à canon, chair à avilir, à triturer, à humilier!, stop aux divisions pour mieux régner. qui cherchent à diviser dans chaque pays!, qui cherchent à affaiblir le bloc Europe, qui manipulent l’Info, qui justifient les guerres comme moyens et comme fins? Suffisamment de place sur cette terre, suffisamment de ressources dans les sous-sols, les sols.
    Frères humains, respectons- nous en nous levant pour dire stop à tout ce qui nous détruit, tendons la main pour relever la personne qui trébuche, tapons du poing seulement sur la table des négociations si l’humain passe en second.Nous avons la capacité tous de trouver d’autres alternatives à la pseudo économie actuelle, alors en route! Merci.

    • payan catherine

      je suis tt à fait d’accord ! y en a marre de l’europe économique dirigée par l’ARGENT , par le FRIC , qui broie l’Humain au nom et profit des multinationales ! !
      Quelle assemblée d’eurodéputés aura le courage et le génie de faire advenir une Europe politique des Droits de l’Homme ?

  • Berthelot corinne

    Bonjour,
    Tellement d’accord avec le deuxième commentaire. Cessez de recevoir ces multinationales, point, que leur puissance soient enfin désuètes autant que leurs conséquences ! Cette europe aurait dû être, pourrait et devraient symboliser les vrais valeurs humaines que chacun espère sur cette Terre. Ne peut elle s’identifier aux joies et trésors de chaque pays qui ont souhaiter y accéder ? Ses réels potentiels ne pourraient ils maintenant illuminer cette Terre sur laquelle nous vivons simplement ? Des milliers de personnes vivaient auparavant dans l’espoir d’une paix que ces multinationales brisent jour après jour ? N’entendez vous pas la responsabilité qui est la votre et d’adoucir simplement les ententes inextricables des différents états ? le peuple en a assez de ces contradictions des aux différents salaires par ci, par là, aux différents droits sociaux élémentaires bafoués au prix des remarquables paradis fiscaux qui étranglent chaque citoyen au chômage voulu, et aux emplois précaires ! les femmes et les enfants sont en danger tant que vous recevez ce vendeurs de rêves illusoires et malsains. Pensez humains et Paix durable, c’est tout ce que nous espérions de vous…

  • Pingback: Retour sur notre AG 2016 / Nos actions en 2015 | Sauvons l'Europe()

x

A lire aussi

Pologne, un pas a été franchi

Hier, pour la première fois, la situation de la Pologne en termes ...