Accueil » Actualités » Mittal : Ilva après Arcelor
Cédric Amey
Cédric Amey

Mittal : Ilva après Arcelor

10 ans après avoir absorbé Arcelor, le groupe Mittal reprend aujourd’hui la plus grande aciérie d’Europe. Son offre aux commissaires de faillite italiens de cette entreprise nationalisée a été jugée plus solide sur le plan financier et surtout environnemental, le site étant passablement pollué. Ceci est dans l’ensemble une très bonne nouvelle pour les salariés des sites concernés, qui voyaient pointer une cessation pure et simple de l’activité.

Il est cependant touchant de voir Mittal, qui a restructuré les différents sites acquis en Europe ces dernières années pour cause notamment de surproduction accroître de manière aussi décisive sa capacité de production. La Commission européenne doit encore examiner le risque de constitution d’une position dominante de Mittal dans l’acier en Europe. Serait-ce être mauvais esprit que se demander si par hasard la Commission ne devrait pas plutôt enquêter sur la position dominante de Mittal en matière de subventions publiques?

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Union européenne des territoires : les élus locaux se mobilisent pour redonner son sens au projet européen

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union ...