Accueil » Actualités » Notre responsabilité sera de ne pas faire le traité de Versailles de la zone euro

Notre responsabilité sera de ne pas faire le traité de Versailles de la zone euro

La référence que mobilisait ce soir Emmanuel Macron est la paix humiliante de 14-18 imposée à l’Allemagne, restée dans la mémoire collective comme le Diktat. La comparaison est exacte. Le peuple grec, sous l’injonction de son Gouvernement, vient d’adresser un défi à ses partenaires de la zone euro. Nombre de responsables politiques disent ouvertement vouloir le saisir pour laisser les Grecs sortir de notre monnaie commune. Le PPE prévoit même d’accorder au peuple grec « l’aide humanitaire » dont celui-ci aura besoin.

Ce n’est pas la volonté exprimée par le peuple grec. Son gouvernement, qui a appelé à voter Non et a donné le sens qu’il en attendait, a précisé qu’il s’agissait d’un mandat de négociation au sein de l’euro. Ce vote ne peut et ne doit pas être compris autrement. Les autres gouvernements démocratiques d’Europe restent libres de leur position et les négociations vont se poursuivre, mais en aucun cas un Grexit ne peut être enclenché sans que la démocratie grecque, directe ou indirecte, ne l’ait clairement assumé. L’annonce de l’émission éventuelle d’IOU dès lundi ne doit pas être un prélude commode à une sortie: la Californie y a également eu recours et n’a pas quitté le dollar.

La Banque centrale européenne commence à atteindre les limites d’action dans le cadre qu’elle s’est fixé pour le soutien d’urgence aux banques grecques. De la continuation de cette aide dépend pourtant la sauvegarde de l’épargne individuelle des grecs ou sa disparition, c’est à dire un choc social équivalent à l’hyperinflation des années 20 dans l’Allemagne de Weimar. Rappelons que l’alternative pourrait être Aube dorée, parti de tueurs néo-nazis. Il est temps de réaffirmer que la mission centrale de la BCE est la préservation de la stabilité financière. Elle a la responsabilité historique de trouver les voies pour y parvenir, et ne peut laisser un système financier national s’écrouler.

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Union européenne des territoires : les élus locaux se mobilisent pour redonner son sens au projet européen

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union ...