Accueil » Actualités » Oui aux Etats-Unis d’Europe ! Oui à l’Euro ! Rendez-vous Samedi à 14h30 !

Oui aux Etats-Unis d’Europe ! Oui à l’Euro ! Rendez-vous Samedi à 14h30 !

Contre la grave crise économique et sociale que nous vivons en Europe, les divers gouvernements nationaux n’ont pour seule réponse que l’austérité et la défense de leurs propres intérêts de court terme. Nous ne pouvons que constater l’inefficacité et le caractère contre-productif de ce programme. Qui peut encore croire que la solution viendra des seuls Etats-nations ?

Aujourd’hui, c’est l’Union européenne qui représente l’échelon pertinent pour apporter des réponses à la fois ambitieuses, efficaces et justes. Une Europe plus forte, unie autour d’un projet federaliste clairement defini n’est pas une menace mais represente au contraire une chance unique de sortie de crise. Mais encore faudrait-il combattre les discours populistes, qui font de l’Union europeenne et de l’euro un bouc-émissaire !

Samedi 10 décembre 2011, à 14h30, Sauvons l’Europe et Les Jeunes Europeens-France lancent un appel au rassemblement à la fontaine aux innocents (Paris 1er) pour exiger une politique européenne à la hauteur de la crise et défendre notre monnaie unique !

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • robert Chapuis

    Bien d’accord avec vous!Je vous souhaite d’avoir les mains pleines le 10 décembre…pour ma part je serai absent de Paris ce jour là.

  • Hervé Cavalan

    Enfin, ça y est, on ose enfin aller dans la rue et réclamer l’Europe fédérale. Le dire, le manifester, le montrer. Ne plus se cacher, mais entraîner toutes les espérances avec nous. Alors en route ! Mais c’est à Paris et en province ? Pourquoi pas reprendre la même date dans toute la France, sur la place principale des grandes villes ?

  • Malrieu

    Bien sûr ! Une vraie union européenne s’impose (même si cela ne nous exonérera pas d’une gestion correcte et honnête des finances publiques)et sous forme de fédération de régions !
    Les égoïsmes et nationalismes d’état ont largement prouvé leur caractère néfaste, voire suicidaire. Et ce ne sont pas ceux qui ont créés les problèmes qui sont les mieux placés pour nous en sortir.

    Il suffit voir Sarkozy qui ne cesse, en ce moment, de vanter le modèle allemand de gestion et qui, la phrase suivante, ne voit que, comme seule solution d’avenir pour la France, un centralisme renforcé ! C’est à dire tout le contraire de l’Allemagne ! On croit rêver ! Mais lui, ça ne le choque pas…

    Et le problème ne se réduit pas à une opposition Gauche-droite. C’est la quasi-totalité de l’appareil politique et administratif français qui est formaté à un tel point par ce centralisme forcené qu’il n’en voit même pas la stupidité dramatique.

    L’Europe pour gérer les questions internationales.
    Les Régions pour gérer le quotidien local.
    Et tous les professionnels de la politique formatés par l’ENA : à la poubelle de l’Histoire

  • Bernard Levasseur

    Je suis fondamentalement d’accord avec cette orientation fédéraliste et communautaire. Vous devriez interpeller tous les candidats à la Présidence de la République sur cette question et les obliger à une réponse claire. Ce point me paraît si important qu’il sera déterminant dans le choix de mon vote, etj’espère ne pas être le seul.

  • jean-Marie BAYLE

    Je suis tout à fait d’accord. Nous avons élaboré une monnaie commune sans la faire soutenir par un pouvoir politique commun et c’est là qu’est l’erreur. Il faut construire trés vite ce pouvoir politique européen. Je suis à 100% pour une europe fédérale mais elle ne doit pas s’occuper de tout comme le fait actuellement la Commission de Bruxelles. S’occuper des dates de l’ouverture de la chasse en Sologne ou au Pays Basque, ce n’est pas son rôle.
    Le rôle du pouvoir fédéral doit se cantonner à la défense et aux affaires internationales pour pouvoir parler d’une seule voix au niveau mondial. Pour les affaires intérieures, les Etats et les régions sont beaucoup plus compétents à mon avis. Il faut donc un pouvoir législatif et exécutif fédéral qui ne soit pas un organe à tout faire et en partageant et en spécifiant bien les rôles.
    Evidemment, nos chefs d’Etats européens ne veulent pas perdre une partie de leurs prérogatives et c’est dommage…

  • Yves Murzeau

    L’intérêt de l’Europe fédérale est avant tout de coordonner les politiques fiscales et budgétaires afin de rendre à l’Europe le rang qui est le sien : Première économie mondiale…Et ipso facto sortir de la crise de l’Euro..

  • Je suis un vieux schnock de plus de 70ans ,mais qui a toujours vécu avec l’idée de l’Europe en ligne de mire..Jusque là j’ai échappé aux guerres europeennes qui ont vu mon grand-père tué en 14-18,et mon père prisonnier en 39-45,mais je voudrais bien voir avant de casser ma pipe,se réaliser une véritable Union europeenne fédérale avec un « vrai Président » élu au suffrage universel!Bien sur il faut que les nations délèguent une part de leur souveraineté..librement;mais c’est la véritable possibilité pour une intégration de l’Europe..pour laquelle je milite depuis les années 1950 !Hé oui,c’etait au XXeme siècle!

    • jean-Marie BAYLE

      Moi aussi, comme vous je suis un « vieux schnok », comme vous dites….mais moi, les 70 ans, je viens de les avoir. Je voudrais comme vous, voir avant de quitter ce monde, une Europe fédérale, efficace et bien armée pour affronter la mondialisation. Pour cela, il faudra de la part de nos gouvernants, un peu de bon sens, de clairvoyance et beaucoup de courage pour dépasser leurs égoïsmes et leur nombrilisme. Ce n’est pas gagné mais je suis sûr que cela viendra inéluctablement face à la pression des peuples. C’est le sens de l’Histoire et souvenons-nous que c’est le peuple qui a toujours écrit l’Histoire…

  • Bellenger Pierre

    Chers amis,
    Vous voulez l’Europe ? Vous avez certainement raison, car c’est létape naturelle vers la mondialisation intelligente, inéluctable, tant les progrès de communication tous azimuts son énormes. La planète Terre ne peut pas être un aggomérat de pays concurrents, mais une fédération de pays conscients.

    La crise actuelle nous invite à nous souvenir que nous sommes la mutation humaine « sapiens », et que nous devons assumer cette sapiencité. Bien que le vie soit apparue sous la loi de la sélection naturelle, elle arrive au stade de complexification qu’elle a inventé l’intelligence. Et cela nous contraint de dépasser la loi de la sélection naturelle. C’est dans cette nouveauté que nous trouverons la solution à la crise actuelle. Nous voulons qu’elle fonctionne avec un système qui soit la manifestation la plus brutele de la loi de la sélection naturelle. L’homme serait-il devenu imbécile ? C’est le dépassement qu’il faut mettre dans notre construction européenne. Comment s’y prendre ? J’ai une proposition à vous faire. Je vous donne mon adresse : Pierre.Bellenger@wanadoo.fr

  • je suis tout à fait d’accord avec cette orientation fédéraliste et communautaire. et vous demande également d’interpeller tous les candidats à la Présidence de la République sur cette question.
    E C

  • Moi, je ne suis pas encore un « vieux schnock…Je n’ai que 63 ans….
    Mais je milite depuis tout petit pour les Etats-Unis d’Europe !

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/10/26/au-lieu-de-finasser-ils-feraient-mieux-de-nous-mettre-enfin-en-place-les-etats-unis-deurope/

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/09/07/oui-aux-etats-unis-deurope/

    Et même Mme Parisot, la patronne des patrons s’est prononcée POUR, la semaine dernière, dans une tribune publiée par le journal « le Monde ».

    Bonne manif samedi.

    jf.

  • Yves Lagier

    Vieux schnock également , j’adjure les jeunes générations de prendre la relève dans le combat fédéral européen.Les réponses fournies par notre classe politique sont affligeantes ! On ne peut s’opposer sans proposer! Jeunes, réveillez vous , faites vous entendre, secouez les partisans des discours convenus . C’est pour vous que nous voulons l’Europe Fédérale . Aidez nous!

  • Rami Kondii

    Oui!! Il faut que chacun de nous sensibilise la population à ce sujet. L’Europe fédérale est la plus belle chose que l’Europe puisse connaître 🙂 Personnellement, je viens de commander 10 badges avec le drapeau européen et « Federalist » right in the middle que je porterai fièrement jusqu’à satisfaction!

    • Cliquennois Michel

      D’accord pour commander et obtenir des « badges »_insignes et des drapeaux européens, mais libellés dans la langue demandée. Je n’ai rien contre la langue anglaise, qui a le droit d’exister, mais pas celui de dominer. En plus, le « Royaume Uni » veut toujours rester « à part », et n’est même pas dans la zone EURO !!
      J’apprends l’allemand pour parler allemand en Allemagne, à chacun d’apprendre le français pour parler français en France !
      Celà devient DRAMATIQUE de faire étudier français et étrangers avec la langue anglaise EN FRANCE !! Les étrangers attendaient mieux de nous…Ils auront intérêt à aller étudier en pays anglophones, eux qui viennent pour apprendre en langue française..
      çà ne servira au bout du compte que les étudiants anglais ou ceux qui auront pu se payer un long séjour en pays anglophone …
      De plus on condamne de plus en plus les interprètes au chômage, avec le risque très grand de faire des non sens perpétuels, au niveau de nos représentants au Parlement européen.
      Enfin, une langue unique mondiale serait d’un ennui mortel .
      L’Europe doit servir chaque nation à maintenir sa culture et son patrimoine…La langue d’un pays est son premier patrimoine, issu de ses racines .
      Oublier son passé est se condamner à ne pas savoir bâtir son avenir.

  • Pingback: Gilles RAVEAUD » Blog Archive » Sauvons l'Europe !()

  • Gilles Raveaud

    Bonjour,

    Est-ce que vous pourriez s’il vous plaît, à l’avenir, proposer cette information au format PDF, que l’on puisse imprimer de jolies affiches à placarder partout ?

    En vous remerciant
    Gilles Raveaud
    Institut d’Études Européennes
    Université Paris 8

    • Sauvons l’Europe

      C’est une excellente idée! Nous sommes trop tard pour cette fois-ci, mais nous n’y manquerons plus!

  • Jean Briantais

    Je suis partisan d’une Europe fédérale mais je n’ignore pas que pour s’entendre il faut se comprendre. Se pose donc le choix d’une deuxième langue commune à tous les pays européens. Pour ma part je pense que ce ne peut être que la langue anglaise la plus parlée en EUROPE. Déjà je vois dans certains commentaires des levées de boucliers qui ne présagent rien de bon.

  • Pingback: Oui aux Etats-Unis d’Europe | Sauvons l'Europe()

x

A lire aussi

60ème anniversaire du Traité de Rome : la relance d’envies d’Europe ?

C’est à Rome, le 25 mars prochain, mais aussi dans les encore ...