Accueil » Actualités » Pour des primaires europrogressistes !

Pour des primaires europrogressistes !

La société civile pro-européenne doit s’investir dans ce processus démocratique

Nul ne l’ignore, le Parti socialiste a choisi de désigner son candidat à l’élection présidentielle de 2012 dans le cadre de primaires citoyennes, en commun avec le Parti radical de gauche. Cet approfondissement démocratique présente deux innovations fondamentales. En premier lieu, les primaires sont ouvertes à tous les citoyens, ce qui permet d’aborder pleinement et de manière transparente les questions qui sont aujourd’hui fondamentales. En second lieu, elles vont conduire sans nul doute à la désignation du candidat progressiste susceptible de participer au second tour de l’élection présidentielle, ce qui en fait un moment décisif de la genèse politique des années à venir. Aussi, nous appelons tous nos adhérents et sympathisants à participer à ces primaires, y compris ceux qui sont proches d’autres organisations politiques, afin d’assurer la victoire d’un candidat qui permettra de redonner un sens au projet européen.

En effet, l’incapacité des responsables conservateurs européens actuels à décider de mesures communes fédérales de long terme aggrave la crise financière qui nous frappe. La détérioration des budgets européens et nationaux et la promesse de rigueur jusqu’au-boutiste ont fait prendre conscience à chacun que les questions européennes sont bien en réalité des affaires intérieures. Plus que jamais, Sauvons l’Europe défend l’idée que seule une politique progressiste s’emparant pleinement du cadre européen peut nous tirer de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. C’est pour cela que l’engagement européen des candidats doit être un critère fondamental de choix. Dès lors, nous attendons de l’ensemble des candidats aux primaires un engagement clairement europrogressiste car tous ceux qui se reconnaissent dans notre combat doivent pouvoir se prononcer en connaissance de cause.

Depuis 2005, nous contribuons par notre engagement au débat public. Nous avons diffusé 30 propositions pour un europrogressisme comme cadre de réflexion pratique sur les desseins utiles en Europe. Plus spécifiquement, nous nous sommes engagés sur deux initiatives cadres. Avec Qui va payer ?, nous demandons que les jeunes générations en Europe ne soient pas les victimes de la crise actuelle. Une forme de taxe européenne est indispensable pour trouver de nouvelles ressources et assurer l’intégration des jeunes dans la société européenne. Avec l’initiative Averroès, nous faisons des relations entre l’Europe et le Maghreb une des clés des décennies à venir. En particulier, nous pensons que l’échange entre les étudiants des deux rives de la Méditerranée doit être favorisé si nous voulons créer un esprit commun, et défendons actuellement cette position devant le Parlement européen où plus de 300 eurodéputés nous soutiennent déjà.

L’ensemble des militants de Sauvons l’Europe doit ainsi promouvoir les convictions qui nous animent auprès des différents candidats aux primaires, obtenir des engagements fermes. Une Europe plus fédérale est une Europe plus efficace, une Europe plus progressiste, une Europe plus juste. Nous ne pouvons laisser les partisans du repli sur soi, les adversaires plus ou moins repentis de la construction européenne, préempter le débat public. Soyons certains que la victoire de la gauche à l’élection présidentielle ne pourra avoir lieu sans le soutien des forces pro-européennes. Nous y prendrons toute notre part.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Une tarentelle démocratique

La tarentelle est une danse traditionnelle d’Italie qui permet d’expulser le poison ...