Accueil » Actualités » Pourquoi l’Europe a besoin de nos pieds !

Pourquoi l’Europe a besoin de nos pieds !

N’est il pas normal qu’aux innombrables kilomètres parcourus depuis 18 mois par tant de conseillers pressés dans les couloirs bruxellois répondent enfin ceux de l’opinion publique française ? Le contraire ne serait-il pas étonnant ! Comment ne pas réagir à des choix qui conditionnent le cadre même de toute action publique et cela pour plusieurs décennies !

Il est aujourd’hui indispensable que nos pieds portent enfin au grand air ce débat européen ouvert avec le traité de Maastricht, et devenu depuis la grande pandémie de la démocratie française. Il serait d’ailleurs logique que tous ne battent pas le pavé dans la même direction. Les sondages en France montent effectivement une France coupée en deux, entre « ceux qui croyaient à l’Europe fédérale et ceux qui n’y croyaient pas». Pourtant, le « ni-ni » défendu depuis plus de vingt ans par l’ensemble des partis de gouvernement en France est il encore raisonnable ! A ce petit jeu, nous avons ignoré les appels répétés d’outre Rhin à poursuivre le projet européen sérieusement. Ces derniers jours encore, notre manque de vision à largement aidé madame Merkel à engranger les points sans contreparties.

Les auteurs du présent texte en appelant à manifester ce jour en faveur des Etats Unis d’Europe ont décidé de demander à tous de prendre la question européenne vraiment au sérieux (1). Donc de manifester ! A tous nous posons la question suivante « Quoi de plus vital pour votre avenir et celui de vos enfants que de manifester pour (ou éventuellement contre) les Etats Unis d’Europe ? ».

Nous concernant nos foulées porteront les revendications de jeunes générations pour qui les Etats Unis d’Europe constituent la principale créance à l’endroit d’une génération politique qui a mené un continent à la faillite financière. Face à des chefs d’états et de gouvernement dont la base électorale ne rajeunira certainement pas, quelle autre garantie qu’une Europe fédérale contre le statut quo et le repli sur soi ? Les politiques d’austérité qui accentueront mécaniquement le transfert de« bien être » des plus jeunes vers les « mieux établis » exigent en contrepartie une solidarité européenne « inter générations » que pourrait porter le projet d’Etat Unis d’Europe.

Nos pas porteront également la mémoire des échecs répétés de la méthode intergouvernementale. En marchant la mémoire nous revient des pires heures du gaullisme quant messieurs Fouchet et Couve de Murville réussissaient à bloquer tout progrès européen pendant près de vingt ans ! Vingt ans, un luxe de nos jours hors de porté pour l’Europe.

 

Collectif Qui va payer

Article publié samedi 10 décembre sur Libé +

(1) Samedi 10 décembre 2011, à 14h30, Sauvons l’Europe, Les Jeunes Européens-France et la Confédération étudiante lancaient un appel au rassemblement à la fontaine aux innocents (Paris 1er) pour exiger une politique européenne à la hauteur de la crise et défendre notre monnaie unique!

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...