Accueil » Actualités » Etape 3 : Premier écho de l’Europrogressisme

Etape 3 : Premier écho de l’Europrogressisme

© ESO

Le programme pour un Europrogressisme a été adopté par Sauvons l’Europe à l’issue de son assemblée générale extraordinaire du 22 septembre, après un vote individuel sur chaque proposition qui a conduit à de nombreux débats.

Alors que la version finale de ce document est encore en cours de constitution, nous avons déjà commencé à faire circuler les idées qui en forment la trame.

C’est ainsi que le 25 septembre, lors d’un débat organisé à Lyon par le quotidien Libération et la Fondation Jean-Jaurès sur le sujet « la construction européenne et l’idéal démocratique », Pierre Moscovici s’est fait l’écho de certaines de nos propositions:

Au-delà de la dynamique institutionnelle, le renouveau de l’idéal démocratique européen nécessite de réinscrire fondamentalement la perspective européenne dans le parcours personnel des citoyens européens et de tendre à la construction d’une citoyenneté européenne.
Sur ce sujet, de nombreuses propositions existent, je pense notamment au travail d’associations telles que Sauvons l’Europe. Je veux ici vous en proposer quelques-unes.
Accorder le droit de vote aux citoyens de l’Union pour les élections législatives (présidentielles) de leur pays de résidence
Relancer la dynamique Erasmus en rendant obligatoire un semestre d’étude dans l’Union – pourquoi pas l’étendre au secondaire.
Développer l’idée d’un service civil européen, creuset d’une identité européenne. Il nous faut sur ce sujet profiter des interrogations qui existent, en France, sur la réintroduction d’un service civil obligatoire et, en Allemagne, sur la fin du service militaire.

Sauvons l’Europe continuera à nourrir la réflexion des responsables politiques progressistes sur les questions européennes. Cela passe également par l’implication de ses adhérents, qui relaient nos propositions dans les structures politiques, syndicales et associatives auxquelles ils appartiennent. Avançons tous ensemble!

Le programme pour un Europrogressisme a été adopté par Sauvons l’Europe à l’issue de son assemblée générale extraordinaire du 22 septembre, après un vote individuel sur chaque proposition qui a conduit à de nombreux débats.

Alors que la version finale de ce document est encore en cours de constitution, nous avons déjà commencé à faire circuler les idées qui en forment la trame.

C’est ainsi que le 25 septembre, lors d’un débat organisé à Lyon par le quotidien Libération et la Fondation Jean-Jaurès sur le sujet « la construction européenne et l’idéal démocratique », Pierre Moscovici s’est fait l’écho de certaines de nos propositions:

« Au-delà de la dynamique institutionnelle, le renouveau de l’idéal démocratique européen nécessite de réinscrire fondamentalement la perspective européenne dans le parcours personnel des citoyens européens et de tendre à la construction d’une citoyenneté européenne.

Sur ce sujet, de nombreuses propositions existent, je pense notamment au travail d’associations telles que Sauvons l’Europe. Je veux ici vous en proposer quelques-unes.

Accorder le droit de vote aux citoyens de l’Union pour les élections législatives (présidentielles) de leur pays de résidence

Relancer la dynamique Erasmus en rendant obligatoire un semestre d’étude dans l’Union – pourquoi pas l’étendre au secondaire.

Développer l’idée d’un service civil européen, creuset d’une identité européenne. Il nous faut sur ce sujet profiter des interrogations qui existent, en France, sur la réintroduction d’un service civil obligatoire et, en Allemagne, sur la fin du service militaire.« 

Sauvons l’Europe continuera à nourrir la réflexion des responsables politiques progressistes sur les questions européennes. Cela passe également par l’implication de ses adhérents, qui relaient nos propositions dans les structures politiques, syndicales et associatives auxquelles ils appartiennent. Avançons tous ensemble!

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Pologne, un pas a été franchi

Hier, pour la première fois, la situation de la Pologne en termes ...