Accueil » Actualités » #RefugeesWelcome et Mare Monstrum

#RefugeesWelcome et Mare Monstrum

Les événements de ces derniers jours rappellent irrésistiblement la chute du Mur de Berlin. Comme il avait durablement rendu possible la coexistence hermétique de deux mondes, la Méditerranée a longtemps tenu à l’écart les troubles lancinants de nos proches voisins. Alors que cette frontière plie, félicitons-nous d’une première victoire : l’Europe a massivement choisi de ne pas poser de mitraillettes sur ses plages et de ne laisser sombrer personne en mer. Mais quid de la suite ?

Il faut faire face au défi de l’instant et du long terme. Le drame des migrants, pour la majorité des réfugiés, n’a vocation ni à devenir l’affaire de l’Allemagne, ni à renforcer le capital électoral de la Maison Le Pen et des populismes européens, fondamentalement xénophobes. Cette tragédie appelle un acte politique majeur sur la question méditerranéenne, comme hier la question allemande.

Il faut dans l’instant dépasser le caractère individuel des procédures d’accueil des demandeurs d’asile pour les recevoir dans la dignité et dans la durée. L’Europe et ses responsables politiques doivent arrêter de considérer les migrants comme un fardeau mais comme une opportunité de renforcer un projet de société autour des droits de l’homme. N’est-ce pas l’âme de l’Europe qui est en jeu ?

Dès demain, nous aurons à acter que l’Europe ne peut se désintéresser des pays qui l’entourent. Si nous ne leur apportons pas démocratie et stabilité, ils nous apporteront violence et chaos. Une intervention militaire européenne sous mandat international en Syrie et en Libye, afin de créer des zones sures pour les populations à l’intérieur de leur propre pays, est désormais nécessaire.

A plus long terme, la position constante de Sauvons l’Europe depuis 2007 est la mise en place d’une citoyenneté économique méditerranéenne, qui incarne l’intérêt commun du monde méditerranéen à la réussite économique et éducative, à la mobilité et au respect des droits humains. Son pivot serait la portabilité autour de la méditerranée d’un certain nombre de droits économiques et sociaux, ainsi que de grands projets éducatifs et énergétiques. Seul un cadre politique courageux de cette nature peut assurer une pérennité à la vaste opération humanitaire que l’Europe s’apprête, bon gré mal gré, à assumer.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Union européenne des territoires : les élus locaux se mobilisent pour redonner son sens au projet européen

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union ...