Accueil » Actualités » #RefugeesWelcome et Mare Monstrum

#RefugeesWelcome et Mare Monstrum

Les événements de ces derniers jours rappellent irrésistiblement la chute du Mur de Berlin. Comme il avait durablement rendu possible la coexistence hermétique de deux mondes, la Méditerranée a longtemps tenu à l’écart les troubles lancinants de nos proches voisins. Alors que cette frontière plie, félicitons-nous d’une première victoire : l’Europe a massivement choisi de ne pas poser de mitraillettes sur ses plages et de ne laisser sombrer personne en mer. Mais quid de la suite ?

Il faut faire face au défi de l’instant et du long terme. Le drame des migrants, pour la majorité des réfugiés, n’a vocation ni à devenir l’affaire de l’Allemagne, ni à renforcer le capital électoral de la Maison Le Pen et des populismes européens, fondamentalement xénophobes. Cette tragédie appelle un acte politique majeur sur la question méditerranéenne, comme hier la question allemande.

Il faut dans l’instant dépasser le caractère individuel des procédures d’accueil des demandeurs d’asile pour les recevoir dans la dignité et dans la durée. L’Europe et ses responsables politiques doivent arrêter de considérer les migrants comme un fardeau mais comme une opportunité de renforcer un projet de société autour des droits de l’homme. N’est-ce pas l’âme de l’Europe qui est en jeu ?

Dès demain, nous aurons à acter que l’Europe ne peut se désintéresser des pays qui l’entourent. Si nous ne leur apportons pas démocratie et stabilité, ils nous apporteront violence et chaos. Une intervention militaire européenne sous mandat international en Syrie et en Libye, afin de créer des zones sures pour les populations à l’intérieur de leur propre pays, est désormais nécessaire.

A plus long terme, la position constante de Sauvons l’Europe depuis 2007 est la mise en place d’une citoyenneté économique méditerranéenne, qui incarne l’intérêt commun du monde méditerranéen à la réussite économique et éducative, à la mobilité et au respect des droits humains. Son pivot serait la portabilité autour de la méditerranée d’un certain nombre de droits économiques et sociaux, ainsi que de grands projets éducatifs et énergétiques. Seul un cadre politique courageux de cette nature peut assurer une pérennité à la vaste opération humanitaire que l’Europe s’apprête, bon gré mal gré, à assumer.

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Catalan

    Voici un article plein de bons sentiments et loin de la realite!

    1. L’Allemagne n’est pas accueillante par sympathie, mais bien parce que son problème demographique, pose depuis des années, est majeur.
    2. On parle beaucoup des migrants syriens depuis la photo effroyable, mais la Citoyenneté Méditerranéene ne s’adresse pas aux Africains hors Méditerranée et je ne lis rien les concernant.

    La position du monde occidental, l’Europe en premier, doit être fondée sur des principes et sur du pragmatisme.

    3. Les principes sont ceux de l’asile, les peuples dont la vie est en jeu doivent être accueillis; encore faut-il définir les pays d’origine et être capable d’instruire beaucoup plus rapidement les dossiers de demande d’asile. La proposition d’Alain Juppé d’établir la liste des pays tueur et de ne pas instruire de dossier d’immigrant hors cette liste procéde de l’efficacité qui est due.
    4. Le pragmatisme tend vers l’immigration choisie pour les migrants économiques: quelles sont les contraintes de chaque pays? Quels sont leurs besoins? Ces profils doivent être connus des postulants.
    5. Ensuite des « agences d’immigration » UE et autres pays occidentaux, doivent ouvrir là où sont les émigrants, en Jordanie, Liban et Turquie pour les orientaux, en Afrique de l’est et de l’ouest.
    Les postulants savent/apprennent les profils, se mettent en conformité et déposent un dossier, instruit vite. Lorsque la demande correspond, le postulant reçoit et/ou achete un billet, et les passeurs perdent leurs clients. (La suggestion de Sarkozy de camps en Italie et en Grece accroît au contraire les clients des passeurs)

    On ne peut pas stopper le flot des immigrants, asile et economiques, aucun mur, aucuns barbelés ne pourront les arrêter.
    Il faut allier les principes de l’asile au pragmatisme de l’économie.
    Tout le reste est idéologie.

    • Sauvons l’Europe

      Bonjour,

      1 Nous n’avons pas ici fait spécifiquement l’éloge de l’Allemagne. Indépendamment de tout, il est plus facile d’être bien disposé avec un chômage faible que l’inverse, mais on ne peut considérer que l’élan de générosité en Allemagne soit uniquement motivé par de froids intérêts.

      2 et suite: nous n’avons pas attendu les photos puisque nous tenons cette position quasiment depuis notre création il y a dix ans. Nous ne considérons pas ici l’ensemble des problèmes de migration, mais prenons déjà la question du voisinage méditerranéen.

      En tout cas, merci de vos remarques qui font avancer le débat sur d’autres thèmes.

      • Denis Jaisson

        «on ne peut considérer que…» soit l’opinion interdite par un porte-voix de la dictature européenne: sauvonsleurope.eu.
        +
        Porte-voix sophiste car «l’élan de générosité en Allemagne» et les «froids intérêts» ne sont, respectivement, pas ceux des MÊMES Allemands. Il y a la générosité de CERTAINS citoyens allemands, d’une part, et le calcul froid de la FINANCE et du PATRONAT, d’autre part: «bienvenue à cette main d’œuvre bon-marché qui vient de pays où la soumission sociale est une habitude et qui contribuera à la division de la société allemande – diviser pour régner – en communautés incapables, de par leurs différences et de par les tensions ainsi délibérément provoquées, de faire pièce à la plus grande entreprise de spoliation de l’Histoire.

        • fred

          mais on fait quoi alors ??????? on lutte contre l’intérêt du patronat et on laisse ces « soumis » crever chez eux ou en mer ? vous trouvez qu’on est pas des soumis nous ici ??? le discours radical anti-libéral c’est bien, je le partage mais faut pas que ça empêche de vivre ici et maintenant !!

          • La vraie « tare » du monde libéral,c’est de faire admettre qu’il est normal qu’il y ait des riches(très riches) et des pauvres(très pauvres)…

        • Par le passé,et avant que la Prusse n’impose l’unification de l’Alle
          magne d’avant la 1ère guerre mondiale,l’Allemagne fut beaucoup une
          terre d’immigration:des Juifs et des protestants martyrisés par des rois
          faisant allégeance à la religion catholique et au pape…Aujourd’hui,ce
          les « islamistes extrêmistes » qui en imposent aux musulmans modérés,
          chrétiens,juifs et autres…A l’avénement d’Hitler,de Franco, et à l’envahi
          ssement par les troupes nazies,de l’Europe centrale et de l’Est,il y eut
          des milliers d’immigrants pour venir chercher la paix dans un pays comme la France…
          Dont on connaît-pour une grande partie d’entre eux-la tragique desti
          nation dans les camps d’extermination et de concentrationl,nazis…Au
          jourd’hui,ce sont les « conquêtes » des mouvements islamistes extrêmis
          tes qui provoquent un exode massif,brutal de populations martyrisées ;faut-il accueillir tous les « candidats migrants » en Europe,où et comment
          …?Ou faire la guerre aux mouvements extrêmistes qui déstabilisent des
          populations entières des régions où elles vivent…

    • Christophe

      REFERENDUM !! tous ces debats sont tres interessants et mériteraient
      d’être beaucoup plus étendus et approfondis ; et je pense que le seul moyen d’avoir de vrais debats enrichissants c’est d’organiser un vrai referendum , le plus ouvert et depolitisé possible (pas un referendum à la Tsipras!) et qui doit bien sûr laisser au moins 6 mois de discussions et de reflexion ; ça aurait en outre le mérite de mettre chaque citoyen en face de ses responsabilités , et donc d’en debarasser autant les politiques ;
      et au passage , de couper l’herbe sous le pied à tous les populistes et autre opportunistes politiques

      • Denis Jaisson

        Je propose un autre truc, qu’est vachement plus puissant, Christophe! Si-si, tu vas voir: si on faisait que, mais en mettant tout le monde d’accord, hein! Et les politique et les banquiers, et puis aussi les chats qui mangeraient plus les souris – sérieux les gars, tout l’monde sur le pont! Alors on ferait que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, comme quand tu jouais à la dînette avec ta petite soeur… T’en dis quoi, Christophe?

      • C’est une « variété » d’anarchie,que vous proposez…

      • Grâce à un referendum,et à condition qu’il soit européen,l’Europe pour
        rait venir à bout des « contraintes » économiques,politiques d’aujourd’hui…?
        C’est trop beau pour être vrai…!!

  • nerré

    L’urgence humanitaire prévaut d’accueillir ces migrants. Pour autant il me semble que le problème de fond est que l’ONU, dont l’Europe agissent pour que ces citoyens vivent démocratiquement dans leur Pays. Et que dire du silence des Pays arabe fasse à ces drames. Les divergences entre les religions de ces communautés et la tyrannie d’un dirigeant permet se massacre.
    Et que dire de la situation des pays africains ! J’ai plus d’interrogations que d’avis tranchés. Merci à SLE de débattre de ces sujets.
    JP N

  • Berele

    Si l’on regarde l’histoire de l’Allemagne, des États – Unis ou de la France on constate que la croissance , l’innovation et le dynamisme ont été stimulés par l’immigration qui joue un rôle dans l’immédiat de dépense keynésienne . Comme le montrent les études notamment dernièrement de l’OCDE , l’immigration est très bénéfique à long terme.

  • fred

    Berele « à long terme » n’est pas le bon … terme ! les immigrés rapportent beaucoup d’argent à la France et ce depuis longtemps (cf art ci-dessous)

    http://www.courrierinternational.com/article/2010/12/02/les-tres-bons-comptes-de-l-immigration

    la question dès lors me semble de transformer ce qu’on appelle des migrants en ce qu’on appelle des immigrés c’est à dire des personnes en situation régulière.

    Catalan : quant à faire le distinguo entre réfugiés politiques, économiques et climatiques quand on sait les imbrications étroites entre ces trois domaines, franchement je m’interroge sur la pertinence ! le cas de l’Albanie est assez parlant : classé comme pays « sûrs » par la France puisqu’il n’est pas en guerre il est pourtant aux mains de la mafia locale qui peut aussi surement vous tuer qu’un soldat ou la sécheresse ! et où classer les gens dont les enfants souffrent d’une maladie incurable chez eux mais tout à fait soignable chez nous ? Le libre-arbitre et/ou la liberté d’aller et venir n’appartiennent-ils qu’aux occidentaux ?

    De manière générale n’oublions pas que rares sont les gens qui souhaitent quitter leur pays, leur famille, leur culture juste pour le fun !
    De manière générale n’oublions pas que nous parlons d’êtres humains, que nous parlons d’humanité donc, la leur, la nôtre ! Gardons-nous d’entrer dans le plus sordide des romans d’anticipation

  • Guy

    Tant que les problemes politique de ces pays islamiques ne seront pas règlés, l’immigration durera. Quitter son pays pour sauver sa vie et sa famille n’est il pas un reflex réfléchi?
    L’Europe ne doit elle pas sécurisée ces pays ou les islamistes gagnent en semant la terreur. Que fait l’ONU? Peut elle intervenir dans ces conflits de religion?
    Si ces pays avaient des ressources de matières premières intéressantes pour les pays européens, le choix politique serait différent,c’est mon avis. Combattre les islamiques, sécuriser ces pays c’est le devoir de l’Europe pour que le peuple citoyen vive en pays.
    Ces barbares ne vont ils pas s’étendre et envahir les pays limitrophes?
    Alors là, les émigrants ou iront ils?

    • fred

      oui Guy ces pays ne nous intéressent pas du point de vue des matières premières … mais là on commence à se rendre compte que la matière première « pouvoir rester dans mon pays » pourrait nous intéresser ! mais faire la guerre coûte cher … de plus en plus cher et jetter un missile millionnaire sur 4 jihadistes dans une jeep ne nous a pas paru d’un bon rapport qualité/prix jusqu’à présent … d’autant que d’un autre côté les armes c’est nous qui les leur vendons ! dur dur d’évoluer dans un monde néo-libéral dont le seul prisme est l’argent !

  • Denis Jaisson

    Ce papier est tellement servile – les directives du Bilderberg, de l’Etat profond américain et des officines mondialistes – que son auteur n’a pas osé le signer.
    +
    La comparaison avec la chute du Mur de Berlin, qui divisait un peuple, est un sophisme grossier mais dont le souvenir est riche en émotions; ce papier indigent n’a d’ailleurs que ça pour lui: des émotions… Comme d’habitude, l’Europe n’a «massivement»* rien «choisi» du tout; les décisions ont été prises par quelques personnes.
    • l’américanisme de la servilité culturelle
    +
    Appeler les «migrants» des «réfugiés», c’est mentir deux fois.
    1) Le «migrant» ne fait que passer, tandis que «l’immigrant» reste pour de bon; qu’en est-il des nouveaux arrivants? «Recevoir dans la durée», écrit l’auteur!
    2) La plupart des immigrants ne sont pas des «réfugiés»; ce sont des hommes qui cherchent du travail; triste la photo de ce papier est un mensonge de plus.
    +
    L’allusion péjorative aux «populismes européens xénophobes» est un signe du mépris et de la condescendance de l’auteur et des élites dont il est le bonimenteur, envers les peuples européens, dont le désarroi et la colère sont tournés en ridicule par les merdia à leurs bottes – par sauvonsleurope.eu
    +
    Les «Droits de l’Homme», tels qu’on en fait gorge chaude quand on est du côté du manche, sont les droits des élites, pas ceux du populo’. C’est l’évidence, quand les élites volent aux peuples leurs souverainetés respectives, comme c’est le cas de notre 5ème République dont la Constitution est violée par les accords européens; peut-on faire plus facho’, faut-il demander à cet auteur hypocrite qui s’effraie de «Le Pen et des populismes européens».
    +
    Les «Droits de l’Homme» sont ceux des élites, de faire baisser le prix de la main d’œuvre et de délocaliser la reproduction, comme on déménage les usines, quand les enfants européens coûtent trop cher: voilà l’âme de l’Europe des nantis, des voleurs qui sont aux manettes! Car ces aigrefins – l’auteur de ce papier y-compris – prennent le problème de la natalité, par le mauvais bout: on a fait baisser la natalité, parce qu’on SAVAIT qu’on pouvait compter sur les enfants des AUTRES; ah la belle âme, faux curés!
    +
    Ceci amènent une remarque d’ordre général: quand il s’agit de fric et de spoliation, on n’en parle pas; on parle de culture au sens large: les «Droits de l’Homme et l’âme de l’Europe». Car parler de fric suscite un CONSENSUS de répulsion chez le populo’ – on parle alors de «populisme» – tandis que les débats culturels DIVISENT…
    +
    Triple-mensonge encore: l’auteur écrit que «si nous ne leur apportons pas démocratie et stabilité, ils nous apporteront violence et chaos».
    1) Les chefs d’état européens qui firent détruire la Libye n’apportèrent là-bas «ni démocratie ni stabilité» .
    2) Ces chefs d’état SAVAIENT les conséquences migratoire de «la violence et du chaos» qu’ils provoquèrent dans ce pays-là; Khadafi lui-même les avaient prévenus, en rappelant ce qu’on savait bien au Ministère des Affaires étrangères.
    3) Le «nous» – «nous leur apportons» -est généreux mais je n’en étais pas et n’en serai pas; et vous, lecteur? Vous non plus, probablement; on ne nous demanda pas votre avis, d’ailleurs, après que l’ambassadeur de la France en Libye, qui ne voyait pas d’avions dans le ciel de Tripoli, eût démenti les accusations proférées contre Khadafi.
    +
    L’intervention militaire de pays européens en Syrie a déjà eu lieu; c’est ainsi que 19 soldats des Forces spéciales françaises furent capturés par l’armée syrienne, au début de l’agression commise contre la Syrie, pendant qu’ils armaient et instruisaient des islamistes dont la base arrière était le plus grand pays de l’OTAN, de ce côté-ci de l’Atlantique: la Turquie. «Bon gré mal gré», nous, le populo’ de Nations bradées à la Banque, subissons les conséquences de décisions prises par des vendus; de tels papiers nous donnent la nausée.

    • Sauvons l’Europe

      Le papier n’est pas signé car il s’agit d’une prise de position collective de Sauvons l’Europe, et le nom des deux ou trois personnes qui ont tenu la plume collectivement importe peu. Pour le reste, nous vous laissons à votre imagination.

  • Quelle pagaille que la situation en Méditerranée,en Afrique subsaha
    rienne,au Moyen-Orient…!!!C’est bien de vouloir libérer des peuples
    de leurs tyrans;encore faudrait-il éviter que d’autres ne reprennent la
    place en matyrisant plus encore les peuples…!!D’ailleurs,si on revient
    50 ans et plus en arrière,la situation-en Europe-était à peine mieux lor
    sque les armées du bloc soviétique investirent la Hongrie,puis la Tché
    coslovaquie,qui aspiraient à la liberté…Et quand les Tchétchénes se
    sont fait massacrer par la Russie de Poutine…?Ou bien quand l’Ukrai ne peine à se débarrasser des velléités pro-russes,soutenues par la
    Russie de Poutine…!!Alors que,quand il s’agit de « pacifier » l’ex-empire ottoman et les « régions » de l’Afrique subsaharienne,l’Europe essaie de tout faire pour y laisser le moins de plumes et de fortune possibles dans la bagarre…Mais,à l’heure où les réfugiés syriens,d’Irak viennent
    grossir le flux des « migrants » d’Afrique subsaharienne,l’Europe a vite
    compris qu’on n’en viendrait à bout qu’en éliminant l’EI,et les diverses
    « branches » de l’Islam révolutionnaire,extrêmiste…Question:doit-on con
    tinuer à accueillir les réfugiés ou bien à agir pour réduire à néant les
    composantes très diversifiées des factions de l’Islam extrêmiste qui veu
    lent conquérir,détruire les pays d’Occident après avoir réduit à l’escla
    vage les peuples du Moyen-Orient et d’Afrique qui leur résistent…?Là
    est la question…Qu’est-ce que peuvent les pays disposant d’un arse
    nal nucléaire contre des forces armées aussi déterminées à conquérir
    la planète sans partage…?

  • Marandon

    quel désastre de lire les commentateurs qui font semblant de ne rien comprendre au problème ou sont de vrais débiles quand ce ne sont pas des escrocs de la pensée pervertis par leur cerveau de moutons médiatiques.
    Seul Denis Jaisson est honnête. J’espère que ses réflexions pertinentes rendront moins crédules les imbéciles de nature ou payer pour mentir.

    Qui veut s’emparer de la Méditerranée? Qui paie des mercenaires en leur donnant le nom de Djiadistes et rend les lecteurs paresseux mentaux arabophobes?

    Il est temps de sortir du populisme intellectuel prêché par les médias pour apprendre à ne pas connaître les déportations dont sont victimes les agressés de l’O.T.A.N……

    • C’est déjà au lendemain de la mort du « Prophète » que les « guerres religi
      euses » ont commencé à se faire jour:le « tissage » de l’Islam,qui a conduit
      à démontrer que seul le Coran est l’oeuvre unique qui « expose » les volon
      tés de Dieu aux hommes…Et tout le reste n’est que blasphème…Et ça
      continue aujourd’hui,grâce à la justice du sabre,du fouet,de la pendaison,
      des attentats…

  • Denis Jaisson

    «On ne peut considérer que l’élan de générosité en Allemagne soit uniquement motivé par de froids intérêts», dit Sauvons-l’Europe, soit la CENSURE du porte-voix de la dictature européenne.
    +
    Porte-voix sophiste car «l’élan de générosité en Allemagne» et les «froids intérêts» ne sont, respectivement, pas ceux des MÊMES Allemands. Il y a la générosité de CERTAINS Allemands, d’une part, et le calcul froid de la FINANCE et du PATRONAT, d’autre part: «bienvenue à cette main d’œuvre bon-marché, qui vient de pays où la soumission sociale est une habitude et qui contribuera à la division de la société allemande – diviser pour régner – en communautés incapables, de par leurs différences et de par les tensions ainsi délibérément provoquées, de faire pièce à la plus grande entreprise de spoliation de l’Histoire.

    • Ce que le peuple allemand sait,c’est tirer tous dans le même sens quand
      il faut…Pour le meilleur et pour le pire…

  • Denis Jaisson

    Fred m’écrit :

    mais on fait quoi alors ??????? on lutte contre l’intérêt du patronat et on laisse ces “soumis” crever chez eux ou en mer ? vous trouvez qu’on est pas des soumis nous ici ??? le discours radical anti-libéral c’est bien, je le partage mais faut pas que ça empêche de vivre ici et maintenant !!
    +
    Je lui réponds…

    Lutter contre les dits intérêts, c’est empêcher leur réalisation à travers la destruction de nations telles que l’Irak, la Libye, la Syrie… Si cette lutte est victorieuse, il n’y a plus de réfugiés; où étiez-vous, quand la CIA, le MI6, la DGSE et le Mossad provoquaient ou détournaient à leur fin les Printemps arabes? Où étiez-vous, quand les merdia à la botte applaudissaient à la résolution 1973 de l’ONU? Je connais la réponse et je dis que vous prenez les choses à l’envers, et en perdant votre sang-froid, avec ça. Vous avez donc perdu d’avance la dite lutte car celle-ci n’est pas pour les faibles excités.

    • fred

      je perds mon sang froid à coup de ??? belle analyse sémantique … ça ne me dit toujours pas ce que vous proposez pour les gens en train de crever aux diverses étapes de leur fuite ou de sécher dans les cada à attendre des mois et des années. vous ne proposez rien … certainement votre sang trop froid ! heureusement compensé par des doigts agiles !

      • Denis Jaisson

        Fred me demande «ce que je propose pour les gens en train de crever aux diverses étapes de leur fuite»…
        +
        1) Pour l’écope, c’est toujours trop tard, Monsieur Pratique.
        +
        2) Pour ceux qui survivent au voyage, il y a un principe simple: le retour. C’est tellement simple, que le Syrien qui perdit sa famille et le petit garçon qui fait pleurer dans les chaumières (bobo) sut retrouver le chemin de la maison tout seul, pour enterrer les siens; on a vu «fuite» plus dramatique.
        +
        3) «Fuite» il n’y a pas, en fait; il s’agit d’une immigration ÉCONOMIQUE, jobard émotif. Il y a aussi les merdia et sauvonsleurope.eu qui chantent, au claquement de doigts: «♫ainsi font-font-font les pe-ti-tes marionnettes♫♩»
        +
        4) Et pour les immigrants suivants ou qui voudraient suivre, il y a alors les précédents qui reviennent; c’est dissuasif.

  • Denis Jaisson

    Je propose un autre truc, qu’est vachement plus puissant, Christophe! Si-si, tu vas voir: si on faisait que, mais en mettant tout le monde d’accord, et les politique et les banquiers, et puis aussi les chats qui mangeraient plus les souris – sérieux les gars, tout l’monde sur le pont – et on dirait que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, comme quand tu jouais à la dînette avec ta petite sœur; t’en dis quoi, Christophe?

    • Oui,ça a failli marcher quand Hitler,Mussolini et Franco ont installé leur
      « régime »…L’Europe a failli faire l’économie d’une guerre, »encouragée » en cela par G-B + USA…La Russie avait fort à faire sur le front pacifi
      que et tout s’est si vite dégradé côté atlantique…La France était alors
      principales puissances militaires au monde.Ca n’a rien empêché,la
      France étant devenue-pour des milliers de Juifs européens,pour les ré
      publicains espagnols une terre d’asile sûre…Aujourd’hui,l’Allemagne et
      la France sont du même côté…Mais sans rien mener de front pour évi
      ter le pire au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne…Et par rap
      port aux pays baltes,il paraît que Poutine fait beaucoup manoeuvrer
      ses troupes,comme côté ukrainien…Quand l’Europe va-t-elle « se ser rer les coudes » face aux drames qui se jouent en Méditerranée ou
      au Moyen-Orient…?Plus on attendra,plus il y aura de candidats à l’é
      migration vers l’Europe…
      drames qui se jouent en Méditerranée…?

  • Bernard d’Oc

    Le drame des migrants rejoint celui des agriculteurs, la cause est commune, c’est le libre échange irréfléchi qui pousse le monde vers la destruction.
    Les décideurs actuels ne voient pas d’autre solution que la croissance infinie de la concurrence et de la surenchère, la guerre économique règne en tous lieux.
    C’est évident, il y a incompatibilité entre la transition énergétique, que les limites physiques de la terre imposent à tous, et le système économique dominant du libre échange, imposé par la finance internationale, et la complicité de nos élus.
    On veut nous faire croire que notre système libéral va s’adapter et permettre de faire des miracles grâce à la « main invisible du marché », or c’est structurellement impossible.
    Aussi « la main invisible » n’est efficace que lorsque l’information est partagée et compréhensible, ce qui est loin d’être le cas actuellement où le secret et l’absence de transparence sont vénérés par les états.
    Les faits actuels sont pourtant très clairs, cette folie politique est la cause première de la déstabilisation des pays d’où viennent les migrants, comme de la crise agricole sans fin. (la fin de la crise agricole sera la faim pour tous)

    Chaque territoire doit rester autonome et sobre autant qu’il est possible, c’est le premier principe qui doit structurer l’organisation des sociétés humaines, afin d’éviter les transports inutiles. Ce n’est malheureusement pas le cas actuellement.
    Curieusement les grands médias ne disent pas cette incompatibilité structurelle.
    Les flux intercontinentaux font la richesse de la finance internationale, mais ils font la misère et la détresse des peuples et des communautés déracinés.
    Pour initier un changement de paradigme, il faut comprendre la réalité des faits.

    • Mais alors,comment comprendre la guerre des Balkans des années 90?
      Ou encore la guerre en Ukraine…?Peut-on ignorer l’oeuvre de Staline,de
      Mao,qui a consisté à tyranniser des peuples pour en effacer l’existence,la cohabitation au bénéfice d’une seule idéologie imposée à tous…?Com
      ment les Thibétains,les Mandchous vont-ils pouvoir supporter d’être confi
      nés comme population colonisée,ultra-minoritaire au sein même de leur
      pays…?Comment l’Ukraine va-t-elle vivre un avenir en « abritant » une popu
      lation russe colonisante des années d’avant et d’après 2è guerre mondia
      le…?

  • Patrick Bouffard

    L’Europe terre de migration et de refuge … c’est vrai depuis un peu avant le néolithique et continue aprés … Les forts mouvements (historiques) qui se jouent au sud et à l’est de la Méditérannée, en particulier depuis les printemps arabes, ne pouvaient pas ne pas concerner l’Europe à un moment ou à un autre … Et on voit bien que le vide politique et diplomatique, doublé du manque d’harmonie inter-états qui règne dans les institutions Européennes hors problématique économico-financières depuis trop longtemps, fait que l’Europe ne fait pas face … La soution ne sera certainement pas l’addition de décisions souveraines unilatérales, les meilleures ( merci Me Merkel) ou les pires ( non merci Mr Orban) … Quoi qu’il en soit l’Europe est au pied du mur (sans mauvais jeu de mot) : elle joue son âme, c’est évident et pas vraiment récent. Mais plus grave encore : a quoi sert d’avoir une âme si on est un astre mort ? #PasDeMurEnEurope

    • Mais quand l’Islam aura fini de générer des extrêmes et de vouloir domi
      ner tout ce qui n’en est pas…Un individu tel que Recept Erdogan ne sti
      gmatise-t-il pas encore l’existence des Kurdes et des Arméniens sur le
      territoire turc…?Comment faire en sorte que diverses communautés eth
      niques,religieuses puissent coexister sur le même sol,dans des frontiè
      res sans que les « traditions » des unes ne viennent contrarier celles des autres…?
      Là est le ferment des luttes intercommunautaires qui conduisent à des
      conflits aussi longs que meurtriers,provoquant l’exode de milliers de personnes en quête de paix,de stabilité…au sein d’un même pays,d’ une même région.Faut-il y laisser des dictateurs,des despotes y régner
      sans partage plutôt qu’en provoquer la chute et l’avènement du chaos,
      d’une anarchie infinie…?
      .

  • Paulo

    Que de beaux discours! Il me semble néanmoins que vous oubliez l’essentiel »: l’URGENCE! Sauver ces vies sauver ces enfants, femmes et hommes qui l’ont risquée (leur vie) pour trouver un refuge quelque part loin des combats, de la répression, des dangers quotidiens, d’avoir eu le malheur d’être citoyen de pays où quelles qu’en soient les raisons – fi des polémiques – on est en danger de mort d’y rester. Alors oui peut-être , il aurait fallu; on aurait dû; on a pas fait, on devrait….Mais au bout du compte toutes ces discussions sont stériles et vous le savez bien.Ce que nous avons à faire, nous les citoyens de pays où pour le moment il fait bon vivre, même si tout n’est pas satisfaisant, Il faut nous unir dans un élan de solidarité pour soutenir les initiatives qui vont dans le bon sens, accepter que des solutions mêmes imparfaites soient mises en place pour gérer cette situation intolérable. C’est pourquoi, moi, simple citoyen de l’Europe, je veux soutenir l’action de « Sauvons l’Europe », précisément pour faire pression sur les politiques français et européens qui depuis le début ne font que tergiverser.

    • Patrick Bouffard

      D’accord avec vous … Dans l’urgence, pas vraiment d’autre choix et surtout pas de fatalité, encore mloins de rejet, mais faire du mieux possible … Sur le long terme, espérer … peser, dans la mesure ou en principe en démocratie chaque citoyen – Européen – compte … Je rejoins l’esprit de « sauvons l’Europe » pour les mêmes raisons que vous … A suivre ….

      • Elle va encore durer longtemps,l’urgence…d’accueillir des réfugiés fuyant
        une guerre que l’Occident a déclenché par 2 guerres menées contre l’Irak
        …Tant que l’EI ne sera pas menacé par des troupes déployées au sol,il
        aura l’avantage d’occuper le terrain et d’en faire ce que bon lui semble…
        Le comble de l’ineptie,c’est que l’armée irakienne,malgré un certain équi
        pement,est divisée en 2 « camps » « ennemis:chiite et sunnite…Et ça fait le
        bonheur de l’EI,évidemment…avec tout le cortège de migrants qui cher
        chent des horizons et une vie meilleurs…en Europe,particulièrement…

  • Pipard-thavez

     » Enfants trop tôt grandis et si vite allés
    qui dormaient aujourd’hui de retour au pays
    le visage dans la terre
    et des bombes incendiaires labourant vos rizières

    ….
    On vous a retourné
    vos petits couteaux dans le dos
    …..
    Etranges étrangers
    Vous êtes de la ville
    vous êtes de la vie
    même si mal en vivez
    Même si vous en mourez »
    Jacques Prévert  » Etranges étrangers »

  • Denis Jaisson

    @ Randolet
    +
    L’islam dont vous parlez n’existe pas; il y a autant de variétés de l’Islam qu’il y a de variétés du Christianisme. Essentialiser une interprétation du Coran parmi d’autres, c’est faire l’erreur qu’on reproche à certains Musulmans qui essentialisent un verset – souvent un verset violent – hors de son contexte historique. A propos de «verset violent», lisez donc le Deutéronome et le Talmud…
    +
    Erdogan ne serait rien, sans le Département d’Etat américain; il est aux ordres, dans tout ce qu’il fait en politique extérieure. Quand il pète de travers, comme ça lui est arrivé récemment – ce larbin a aussi ses ambitions – il perd une élection, où des services étrangers financent la campagne de ses opposants, suscitent des manif’ qui dégénèrent, etc.
    +
    Maintenant répondez, pour vous-même, aux questions suivantes: pourquoi ce sale type, qui est à la charnière de l’agression islamique commise contre la Syrie, dirige-t-il le plus grand pays de l’OTAN, de ce côté-ci de l’Atlantique? S’il était si dangereux que ça, pour les intérêts de l’OTAN (c’est-à-dire ceux de l’Etat profond des Etats-Unis), ça fait longtemps qu’on l’aurait débarqué, non? Mais quels sont ces intérêts, au juste? Ceux du PEUPLE américain ou ceux de l’AIPAC?
    +
    Pourquoi l’OTAN s’attaque-t-il aux républiques arabes LAÏQUES, pour les détruire et y mettre des ISLAMISTES au pouvoir?
    +
    Les «despotes» vous chagrinent? Pourquoi l’OTAN et ses merdia ne lèvent-ils pas le petit doigt, quand un «despote» réprime une manifestation au Bahreïn et se fait aider, pour cela, par l’armée de l’Arabie saoudite, la plus grande et la plus ouverte des démocraties du proche Orient?
    +
    Si L’Islam – pour reprendre votre vision monolithique de cette religion – est si dangereux et conquérant, comment se fait-il qu’on trouvait de 10 à 15% de Chrétiens – les plus anciennes communautés chrétiennes du monde – dans ces mêmes pays que l’OTAN a détruit ou détruit aujourd’hui? C’est peut-être par ce que l’interprétation du Coran des Musulmans qui vivaient en paix avec ces Chrétiens n’était ni la vôtre ni celle des merdia à la botte…?

    • Savez-vous que l’empire ottoman est l’oeuvre du petit-fils de Gengis Khan
      ,qui a combattu les troupes de Saladin à la fin des « croisades »…?Eton
      nant,non…?Et la langue turque n’est rien moins qu’une « émanation » de la langue perse…C’est le démembrement de l’empire ottoman par les vain
      queurs de la 1ère guerre mondiale qui a amené la « région » du Moyen-Orient à la

  • Denis Jaisson

    Randolet, ton indigence me laisse sans voix; c’est ma pauvreté…

    • Qu’on le veuille ou non,les racines du Mal,au Proche et au Moyen-O
      rient,sont profondes et très ancrées dans le temps…En gros,Perse
      et l’empire ottoman et tous les empires qui ont régné dans la région-
      depuis la mort du Prophète-se sont fait la guerre,et en principe,par
      peuples interposés…Là où ça s’est vraiment compliqué,c’est quand les
      Occidentaux ont cherché à s’approprier les champs de pétrole,ce qui
      s’est essentiellement fait,dans un 1er temps, entre Anglais et Améri cains.Les pouvoirs alors en place ont d’abord fait allégeance(Iran, Ara bie Saoudite,+ les nouveaux royaumes créés après la 2è guerre mond
      iale:Koweit,Emirats arabes unis,Bahrein,Qatar.Encore aujourd’hui,les Américains ont délaissé la grande base qu’ils avaient en Arabie Saou
      dite pour aller s’installer au Qatar…Qu’on s’étonne,après ça,qu’il y
      ait une pagaille pareille dans la péninsule arabique…Qu’on s’étonne
      de la déstabilisation de la région,depuis la 1ère guerre du Golfe,lors
      que l’Irak est entré au Koweit…Evidemment,ça n’a pas plu à l’Oncle
      Sam et la 2è guerre d’Irak a fait le reste:permettre aux diverses fac
      tions extrêmistes de tenter de s’approprier l’Irak et plus…Et il y a
      -aujourd’hui-lutte d’influence entre le camp chiite(soutenu par l’Iran)
      et le camp sunnite(soutenu principalement par l’Arabie saoudite).Et
      tant que l’Irak,la Syrie et la Lybie n’auront pas retrouvé la paix,rien
      ne permettra que le Moyen-Orient retrouve la paix,ce qui aurait pour
      1er effet de réduire considérablement les flux migratoires vers l’Euro
      pe.C’est encore bien plus compliqué en ce qui concerne l’Afrique sub
      saharienne…L’Europe pourra faire ce qu’elle veut pour les réduire,ce
      sera comme un coup d’épée dans l’eau…

      • fred

        ah ben vous les mecs j’aimerais pas vous avoir dans ma cuisine pour faire une omelette ! le temps qu’on revisite l’ineffable problématique de l’oeuf ou de la poule, qu’on cherche où sont les poils (sur les oeufs !) on est pas prêts de se mettre à table !
        ça me parait assez évident que c’est nous qui avons mis, mettons et mettrons encore le bordel ! Et que tout ça est avant tout motivé par l’immense mépris que nous avons pour les autres, tous les autres et à commencer par le 1er autre : la Femme ! Que tant qu’on traitera la 1/2 de l’humanité comme de la merde sans ciller ou presque ya peu de chance qu’on traite qui que ce soit comme un humain …
        du coup le prophète est dans les choux ! et c’est clair qu’on est pas prêts de passer à table !
        quand quelqu’un frappe à la porte parce qu’il a peur et faim c’est clair qu’on peut discuter à l’infini sur le pourquoi et le comment de sa situation en convoquant géo-politique, histoire, psychanalyse et tout le tremblement … on peut aussi le regarder pour ce qu’il est : un être humain et le faire entrer sur ce simple critère ! c’est ça l’humanisme il me semble : considérer l’humain en premier chef … c’est ça que défend soi-disant l’Europe, la France et tous les autres qui ont souci de préserver leur image de marque, celle qui leur permet d’aller partout donner des leçons à tout le monde ! bien ok nous sommes humanistes ? et bien prouvons-le c’est le moment ! pas en faisant la charité qui n’est que mépris, en faisant ce qu’on à faire en tant qu’être humain.

        • Au fait:vous connaissez un ONU ou un OTAN musulman…?Peut-être
          faudrait-il ressusciter Lawrence d’Arabie pour y arriver…?Si « on » avait laisser faire Saddam Hussein,la paix existerait moyennant une dictatu
          re;hui,il y a 3 dictateurs HS au Moyen-Orient;et la paix n’est pas prête
          d’y revenir…Même quand tous ceux qui crient « Allah waq ba…!! » sancti
          fient le Prophète,à un point inégalable dans les « pays occidentaux »…!!
          La Russie,la Chine,le Japon ont réussi à ne plus se faire la guerre…
          Chez les Musulmans,il apparaît que c’est une preuve de vitalité,d’éter nité que la faire…!!
          A vos souhaits si,vous aussi,prétendez aller au Paradis…!!Et,pendant ce temps-là,les réfugiés affluent en Europe…Aussi:peut-être faudrait-il
          tuer tout le monde au Moyen-Orient,pour avoir la paix…comme au Ja
          pon…?Heureusement,l’Algérie et le Maroc vivent en paix…Sinon,il y au
          rait plus de Musulmans en Europe que dans le reste du monde…!!En
          tout cas,on peut remercier les Bush d’avoir mis le Moyen-Orient à feu
          et à sang…avec leurs alliés indéfectibles,les Anglais…La baisse du coût
          du pétrole là-dessus…Il reste 1 solution imparable pour « remettre les compteurs à zéro » au Moyen-Orient:déclencher le feu nucléaire…!Il y
          aura moins de survivants à vouloir émigrer…Et n’oublions pas les inson
          dables conflits éternels de l’Afrique subsaharienne…,qui nous gratifient
          aussi de leurs flots de « migrants »…De 2 solutions,l’une:ou on attise les
          conflits pour « faire de la place » sur la planète;ou on continue à accueil
          lir de + en + de miséreux du monde entier…

  • Pour les va-t-en guerre, on en a suffisamment avec les marchands d’armes dont la France fait partie. Hollande et eux vont s’en occuper au mieux de leurs intérêts sans qu’on ait besoin d’en rajouter une louche.
    Quant à « sauver l’Europe », celle qui opprime ses propres peuples, très peu pour moi. Nous devrions apporter « stabilité et démocratie » aux pays qui entourent cette inexistante Europe alors que la démocratie n’existe plus chez elle. Oui, comme le signale un commentaire plus haut, ce texte à des relents bizarres. Je ne signe donc pas cette pétition qui fleure bon le colonialisme.
    L’accueil des réfugiés OUI, mais la pensée binaire, NON

  • Denis Jaisson

    Fred me demande «ce que je propose pour les gens en train de crever aux diverses étapes de leur fuite»…
    +
    1) Pour l’écope, c’est toujours trop tard, Monsieur Pratique.
    +
    2) Pour ceux qui survivent, il y a un principe simple: le retour. C’est tellement simple, que le Syrien qui perdit sa famille et son petit garçon qui fait pleurer dans les chaumières (chaumières bobo) sut retrouver le chemin de la maison tout seul; on a vu «fuite» plus dramatique.
    +
    3) «Fuite» il n’y a pas, en fait; il s’agit d’une immigration ÉCONOMIQUE, jobard émotif. Il s’agit aussi des merdia et de sauvonsleurope qui chantent, au claquement de doigts: «♪ ♫ ainsi font-font-font, les pe-ti-teux marionnettes ♪ ♫»
    +
    4) Et pour les suivants ou ceux qui voudraient suivre, il y a alors les précédents qui reviennent; c’est dissuasif.

    • Pour éviter l’immigration massive de populations vers l’Europe,il faut que
      les pays les + riches,qui vivent en paix,agissent de manière à permettre
      aux populations martyrisées des pays où règne la guerre,le chaos,à vi
      vre en paix et décemment…C’est plus facile à dire qu’à faire,mais si ça
      peut aider à éviter des guerres interminables et larvées à durer indéfini
      ment,ce serait vraiment bien…Une guerre qui n’a pas fait de bruit et qui
      a duré 30 ans:les Péruviens qui ont tout tenté pour se débarrasser du
      « Sentier lumineux »,organisation pro-maoïste révolutionnaire…Quand les
      hommes étaient partis gagner l’argent de la famille,c’étaient les femmes
      qui prenaient les armes pour défendre les villages…Idem chez les Kur
      des syriens,irakiens,iraniens ou turcs:les femmes étant systématiquem
      ent violées lorsque les populations civiles étaient attaquées…A méditer:
      si le Kurdistan était indépendant,il serait l’état le plus riche de la région.
      ..Mais encore:la guerre du Liban s’est arrêtée lorsque la Syrie et la Rus
      sie l’ont bien voulu…

    • fred

      ahah ! ok je comprends vite mais il faut m’expliquer longtemps ! tu es un facho de première tout simplement, tout bêtement ! aucun intérêt ! tu méjuges de tout y compris du genre de ceux qui sont assez cons (comme moi donc !) pour perdre qq secondes à te répondre ! mais bon en compensation tu m’as bien fait rigoler quand même ! Sauvons l’Europe c’est toujours plus simple que de sauver Denis/déni le bien nommé !

  • Catalan

    Sauvons l’Europe, je vous ai déjà dit ce que je pensais de vous!
    Plus je lis votre forum, plus je trouve les étrons complotistes des petits fascistes, avec lesquels (lequel) des lecteurs raisonnables doivent converser; converser ou subir les outrances?

    Sauvons l’Europe ceci vous concerne directement.

    • Denis Jaisson

      Winston Churchill: «the fascists of the future will be called anti-fascists»; votre appel à la censure est une réalisation de cette prophétie… Etes-vous un parent du fils-à-papa, notre 1er Sinistre, le faux-pauvre Manuel Valls, Catalan?

  • gerard vernier

    @Catalan: pourquoi nous priver de quelques moments de franche poilade lorsqu’on peut considérer avec un peu de recul les maladresses de ce genre de discours caractériel ? En 2015, il nous offre le rare privilège d’une renaissance du pacte germano-soviétique: germano dans la pensée, soviétique dans le style. Pour ma part, je trouve que « Sauvons l’Europe » a au contraire l’habilité de laisser filtrer les outrances d’un sacré bonimenteur qui ne trompe personne. Laissons-le s’évertuer à scier la branche – épineuse – sur laquelle il est assis: celle-ci finira bien par tomber.
    Je pousserai même l’intérêt scientifique encore plus loin: si un de mes étudiants en quête de sujet de mémoire me demande un jour conseil, je n’hésiterai pas à lui suggérer de se pencher sur « la pensée européenne de Denis Jaisson – il y trouvera matière à une solide analyse critique…

  • Denis Jaisson

    Gérard Vernier écrit: «si un de mes étudiants en quête de sujet de mémoire me demande un jour conseil*, je n’hésiterai pas à lui suggérer de se pencher sur la pensée européenne de Denis Jaisson».
    +
    Je gage que vous n’en ferez rien, Vernier, car vous savez qui remplit votre gamelle; aussi ne prendrez-vous pas le risque économique et social de permettre aux Chiens de garde de dire: «les étudiants de Vernier s’intéressent à Francois Asselineau, Pierre Hillard, Thierry Meyssan, Michel Drac, Lucien Cerise et Alain Soral» (liste non exhaustive).
    +
    En attendant que vous (ne) releviez (pas) le défi, cet extrait d’un papier d’Ambrose Evans-Pritchard**, pour bien différencier le produit du larbinat universitaire et le travail de fond, interdit au professeur:
    +
    «The leaders of the European Movement – Retinger, the visionary Robert Schuman and the former Belgian prime minister Paul-Henri Spaak – were all treated as hired hands by their American sponsors (…) A memo from the European section, dated June 11, 1965, advises the vice-president of the European Economic Community, Robert Marjolin, to pursue monetary union by stealth. It recommends suppressing debate until the point at which «adoption of such proposals would become virtually inescapable»; on appelle ça un «complot», jobard soumis.
    +
    * devons-vous comprendre que ça arrive rarement?
    ** « Euro-federalists financed by US spy chiefs », The Telepraph, 19/9/2000

  • gerard vernier

    Je vous suis très reconnaissant de m’avoir communiqué d’autres noms pour un sujet de mémoire.
    En revanche, dans ma légendaire naïveté, j’avoue ne pas comprendre à quoi – ou à qui – vous faites allusion en mentionnant les Chiens de garde. Ma propension naturelle à l’affection envers la gent canine me prédispose à une considération a priori bienveillante envers cette entité. Mais même une recherche sur Google m’a laissé sur ma faim. Merci de bien vouloir m’éclairer.

  • Denis Jaisson

    Le demi-lettré Gérard Vernier m’écrit:
    «dans ma légendaire naïveté, j’avoue ne pas comprendre à quoi – ou à qui – vous faites allusion en mentionnant les Chiens de garde. Ma propension naturelle à l’affection envers la gent canine me prédispose à une considération a priori bienveillante envers cette entité. Mais même une recherche sur Google m’a laissé sur ma faim. Merci de bien vouloir m’éclairer»
    +
    Ah c’était bien la peine de faire le Chien savant*, Vernier…
    +
    1) Paul Nizan, « Les chiens de garde’’, éd. Rieder, Paris, 1932
    +
    2) Serge Halimi, « Les nouveaux chiens de garde’’, éd. Raisons d’agir, Paris, 1997, avec un mot de Nizan, sous le titre:
    +
    «nous n’accepterons pas éternellement que le respect accordé aux philosophes ne soit finalement profitable qu’au pouvoir des banquiers»; savourez l’opportunité de cette apostrophe, manchot!
    +
    Mais que sert d’ironiser si ce n’est point au service d’une cause; vous ne dîtes rien sur le papier qu’Ambrose Evans-Pritchard écrivit (réf. ci-dessus) après avoir consulté les archives que l’administration américaine venait d’ouvrir au public… Il est vrai que vous ne pouvez guère que botter en touche, quand tout ce que j’écris expose votre servilité de petit prof’ à la botte (ah la gamelle!) et votre cécité forcée.
    +
    * je descends le niveau d’un cran mais faîtes-moi savoir si la dite cécité vous empêche de trouver référence à cet autre chien-là chez google (google.fr, pas google.eu, google.bnp ou google.otan)

  • Douillard

    Accueillir généreusement les migrants, c’est la meilleure réponse à Marine Le Pen.

    • Denis Jaisson

      Merci, Douillard; les Francais vont douiller… Dans quelles catégorie faut-il vous mettre? Celle des fils-à-papa gaucho-bobo qui n’auront jamais à souffrir des conséquences de ce qu’ils font ou disent?

      • Beaucoup de migrants ont donné leur vie pour défendre la France lors
        de 2 conflits mondiaux…ou pour « soutenir » l’effort de production indus
        trielle:Italiens,Portugais,Espagnols,Algériens,Marocains,Arméniens,Chinois,Polonais…

      • Qu’est-ce qu’il y a comme « pleureuses » dans ce pays…!!

  • gerard vernier

    Je ne vois toujours pas ce que les Chiens de garde viennent faire dans notre débat. Mais il est vrai qu’un demi-lettré, idiot au surplus (cf.votre référence au doigt chinois), a la comprenette difficile… surtout s’il enseigne à l’université. Mais que pouvais-je attendre d’un interlocuteur comme vous, qui personnifie à la perfection celui auquel se référait la phrase-culte de Gabin dans « Le Cave se rebiffe » ?: « Monsieur est un gabarit… » Vous connaissez la suite… Continuez donc de vous épanouir dans votre rôle de maître-étalon: Sèvres gagnerait à renouveler ses trésors avec un tel gabarit !

    • Denis Jaisson

      Dîtes plutôt que vous ne VOULEZ pas savoir ce que «Chiens de garde» veut dire… Ce que vous appelez «notre débat» est un échange ASYMÉTRIQUE, où vous étalez
      1) votre ignorance,
      2) la vanité de vos rodomontades de cour d’école,
      puisque, quand mon doigt montre la lune et Ambrose Evans-Pritchard*, les allégeances des fondateurs de l’Europe, le larbin universitaire regarde le doigt et fait semblant de ne rien entendre.
      +
      Vous êtes donc un lâche, en plus d’être un demi-lettré et un prof’ médiocre qui espère encore qu’un élève ou deux viendra lui demander conseil – votre propos, à votre insu, nigaud d’estrade.
      +
      * archives américaines à l’appui, dans le Telepraph du 19/9/2000: «The leaders of the European Movement – Retinger, the visionary Robert Schuman and the former Belgian prime minister Paul-Henri Spaak – were all treated as hired hands by their American sponsors (…) A memo from the European section, dated June 11, 1965, advises the vice-president of the European Economic Community, Robert Marjolin, to pursue monetary union by stealth. It recommends suppressing debate until the point at which «adoption of such proposals would become virtually inescapable»

  • Denis Jaisson

    Randolet m’écrit que «beaucoup de migrants ont donné leur vie pour défendre la France lors de 2 conflits mondiaux»; Alain Soral, lui, écrivit ‘’Jusqu’où va-t-on descendre? Abécédaire de la bêtise ambiante’’ (éd. Blanche, 2008)…
    +
    Pour donner sa vie à la France ou un autre pays, il faut être ENRACINÉ; c’était le cas des troupes coloniales qui étaient tout, sauf déracinées. Mais pour comprendre cela, il faut soi-même avoir des racines, mon petit Randolet.

    • Mes racines sont franco-belges du côté de mon père; + les parents de
      ma mère sont nés en Lorraine occupée…Son père a été « mobilisé » 18
      mois par les Prussiens(1ère guerre mondiale)pour avoir refusé de pay
      er « l’emprunt de guerre »,sur une base de la « Kriegsmarine » réservée à
      la mise en oeuvre des sous-marins.Alors que-comme le père de mon
      père de mon père,il travaillait aux chemins de fer et que,d’un côté ou de l’autre,ils étaient exemptés de servir sous les drapeaux…
      Voilà pour mes racines…Quand mon grand-père maternel est mort d’
      un accident de chemin de fer(en Lorraine jamais occupée),ma grand’
      mère n’a rien reçu pour assurer les lendemains,avec 3 filles à la mai
      son…En Allemagne;les assurances sociales(couverture maladie + ac
      cident de travail existaient déjà dans ce pays…En France,c’était selon qu’un « patron » était ou non « paternaliste »:il prenait soin de son person ne,des familles pour fidéliser son personnel à s’ancrer dans l’entrepri
      se…

  • Catalan

    Jaisson annonce qu’il descend son niveau d’un cran.
    C’était donc possible?
    Et moi qui croyais bêtement, c’est sûr, que Jaisson avait atteint le fond…
    Je rejoins Gerard Vernier parmi les imbéciles, incapables de comprendre l’élévation de la pensée Jaisson au niveau le plus bas, voire en-dessous…

  • Denis Jaisson

    Ce ne sont pas vos racines, Randolet; ce sont celles de vos parents. En ce qui VOUS concerne, ce n’est que de l’Histoire…
    +
    Si vous étiez enracinés, vous réagiriez autrement, après avoir entendu un ministre allemand du Parti des Verts, qui se vanta que l’Allemagne obtînt, grâce à la construction de l’Union européenne, ce qu’elle ne put obtenir en deux guerres mondiales.

    • C’est ça le « génie » allemand…Se rendre utile,voire indispensable…pour
      les bonnes comme les pires causes…!!L’Allemagne a su,depuis plus de
      1000 ans accueillir des migrants qui souhaitaient échapper à de funes
      tes destinations:combien de protestants français,martyrisés par Louis
      XIV + ses dragons,ont afflué dans divers « états » de ce qui est-aujourd’
      hui-devenu l’Allemagne…?Sans oublier les Juifs,aussi…Bien sûr,il n’y
      a pas qu’en Allemagne que ces « peuples » ont émigré:en Belgique,aux Pays-Bas,en Suisse,en Angleterre,en Amérique du Nord,aussi;en Afri
      que du Sud,où ils ont créé une réelle prospérité en agriculture ou en
      y plantant les premières vignes…Et sur le continent sud-américain…

      Hélas,il y eut cette période noire du nazisme…Tournons-nous aussi cô
      té helvète,où 1/3 de la population est d’origine étrangère…Les Fran
      çais sont les descendants des Gaulois,qui craignaient tant que le Ciel
      ne leur tombe sur la tête…!!Un jour viendra où ils se feront peur avec
      leur propre ombre…!!!

    • J’ajouterai que je suis vraiment admiratif des « efforts » que l’Allemagne a
      endurés pour la réunification…Il faut savoir aussi que la dette de l’Alle
      magne pour les dégâts causés en Europe au cours de la 2è guerre
      mondiale,n’a été soldée qu’il y a 4 ou 5 ans…Ce que les Allemands ont que les Français n’ont pas,c’est d’être démonstratifs et d’en « mettre
      plein la figure » aux autres…Mais ils n’iront pas se vanter d’avoir une ar
      mée dégraissée » depuis qu’ils se sont attaqués à leur « dette publique »
      des années 90…Ce dont les Allemands ne se vantent pas,c’est la « ré
      gression » de la prospérité de Volkswagen,le 2è plus gros constructeur
      automobile au monde après Toyota…,due à la « crise »,suite aux mesu
      res d’embargo décrétées contre la Russie et à la chute de la prospérité chinoise…
      Cela ne les empêche nullement d’accueillir les migrants en provenance
      du Moyen-Orient,vu le QI affiché et les promesses de « retour sur inves
      tissement » que cela augure pour l’avenir…:non seulement en rendem
      ent purement économique,mais aussi en termes de consommation inté
      rieure…et de l’aura qu’il tire ainsi face à leurs partenaires européens…
      Et on peut comprendre le peu de cas qu’une grande majorité d’Allem
      ands fait des « protestations » grecques au sujet du « plan de désendette
      ment » proposé par l’UE pour solder la dette grecque vis-à-vis de l’Eu
      rope…

  • ARES

    NE NOUS LAISSONS PAS DOMINER PAR L’ÉMOTIONNEL!
    L’autodétermination cher au grand DE GAULLE, vous connaissez?
    Ces peuples n’ont qu’à se rebeller et s’ils ne le font pas, il y a sans doute une raison propre à leur modes de fonctionnement?
    Toujours est-il que ce qu je trouve très inquiétant, c’est cette invasion car c’en est une et qui permet à nos cyniques élus de poursuivre la destruction de notre belle culture JUDÉO-CHRÉTIENNE au profit d’une autre très invasive et totalement différente et peu soluble dans la notre et c’est là le drame!
    Et nous avons déjà tant de problèmes notamment économiques et qui vont se poursuivre sous la férule de nos élus incroyablement corrompus…..passivement et/ou activement!
    Ce qui se passe au moyen orient est dramatique, mais ce n’est pas à nous de le régler…
    Il y a (et en plus à proximité!) des pays très riches de plus et de la même religion qui ont tout ce qu’il faut pour les accueillir et ils ne le font pas, pourquoi?
    Pour 2raisons: 1- parce qu’ils préfèrent les laisser dans leur détresse
    2- parce qu’ils sont ravis de laisser le prosélytisme (rampant) se développer afin d’étouffer nos cultures occidentales!
    Bref, arrêtons les bons sentiments qui nous sont défavorables!

    • La situation qui est la nôtre aujourd’hui découle principalement des pho
      bies napoléonniennes:gagner contre tout le reste de l’Europe coalisée +
      avoir voulu épater le Moyen-Orient par la puissance intellectuelle et scien
      tifique françaises,sans avoir gagner contre la fière Albion,en n’ayant mê
      me pas été capable de sauvegarder les possessions d’Amérique du Nord.
      Il y eu pourtant la constitution d’un nouvel empire colonial en Afrique,ap
      rès 3 siècles d’esclavagisme d’Afrique vers l’Amérique,dont il ne resta ri
      en après la 2è guerre mondiale…
      Beaucoup de ces peuples conquis ont appris à apprécier la « qualité de vie » à la française sans qu’on leur en laisse les moyens…qu’ils viennent
      consommer là où le niveau de vie est le meilleur du monde…Et puisque
      la France n’a plus que de révolutionnaire que la Marseillaise,la France
      (et ses partenaires européens) doivent faire face à des vagues de mi
      grants venus du continent africain + du Moyen-Orient se « servir sur le dos de l’ancien colonisateur » pour tenter d’échapper à la misère,à la
      guerre qui sévissent dans leurs pays,sous la férule d’élites formées
      chez nous…C’est-en quelque sorte-le retour sur investissement du
      passé…Et puisque les pays formant l’UE ne veulent pas marcher d’un même pas pour défendre les acquis,on ne peut faire face aux vagues
      d’immigration qui déferlent sur les côtes sud de l’UE…Si l’UE veut que les masses d’immigration régressent,il faut d’abord que l’UE installe la
      prospérité sur ce continent et ça ira mieux…

  • Marandon

    Mare nostrum: Le printemps arabe

    Pèlerin étranger sur la terre, j’avais succombé aux charmes de la méditerranée. Dans la puissance solennelle de ses vagues, j’ai longtemps caressé la blonde chevelure tissée au rythme des civilisations et de la suprématie de l’Art. J’ai découvert l’amour aux embruns des élans de son coeur. La chaleur donne au corps de dessiner la vie pour en sublimer l’acte.

    J’ignorais qu’anesthésiant la conscience du juste, Israël poursuit son oeuvre diabolique: agenouiller la planète dans une valse atomique dont le délire engendre le chant des damnés égorgés par la voix du colon. Les religions nouvelles s’allument tels des feux de paille au chant des prophètes, pour célébrer la grandeur de Sion. Les organismes humanitaires orchestrent un profond mutisme, recelant sur le tapis rouge de l’allégeance, les bénéfices octroyés au lâche pour assoir le tyran sur son trône. La manne tombe du ciel pour enfanter la bête. Les milices du prince galvanisent les esprits aux prix de leur conscience. L’intelligence s’affaisse sous la botte de fer. Vous devez avaler les couleuvres du repenti et poignarder les traitres défendant la vérité authentique. Malheur à qui conservera une once de charité! La spiritualité du christianisme enseigné par Jésus contrevient à l’apologétique du crime prônée par la loi du talion à laquelle se réfère l’orgueilleuse Jérusalem reconstruisant à l’identique son temple aux fondations historiques introuvables pour célébrer sa gloire d’immortelle. Ivresse du barbare en mal d’épopée moderne. Désormais le politique s’abreuve au quotidien du meurtre pour faire triompher l’étoile de David contre le pacifique croissant jaune!

    On puise dans la haine la justification du génocide. La mer morte, charriée par les flots du Jourdain, se vêt du sang des damnés. Chassés par l’exode, les nouveaux lépreux gagnent les confins introuvables. Le chaos de la préhistoire reprend son cours. La Bible engendre l’appétit de l’ogre avalant les nouveaux territoires sacrifiés aux borborygmes de son sein abyssal. L’O.N.U.,(Organisation des Nations unies) assoupie sous les bancs de son autorité, de partout règne le silence sur les incessants assassinats perpétrés par les nouveaux philistins. Le peuple hébreux répondant à la voix du Guide Suprême , finance les festivités mystiques orgiaques de la barbarie; la nouvelle théologie doit avaler la planète. L’élu pour asseoir son pouvoir doit dérober le feu aux( enfers. Le cri de l’innocent échoué sur le banc des galères s’agrippe à nos oreilles pour nous plonger de Chabra en Chatila dans la folie d’Abel à se gorger du sang de Cain, son frère, pour s’emparer de l’univers. L’horizon ploie sous le choc des titans, la terre s’affaisse pour s’incliner dans la position du mourant. Les femmes happées par les tanks de Tsaal livrent leur ventre à l’agonie des enfants martyrs plongés dans les terreurs archaïques de nos pères. De tous cotés, retentissent les trompètes de l’apocalypse. Le cerveau humain détruit par les flammes de Gaza, l’intelligence chavire menaçant, sous le chaos des armes, la survie de la planète. Au vingt et unième siècle, les dieux de la modernité s’adonnent à un poker menteur au titre prometteur de « Printemps arabe », déclenchant le plus violent tsunami de tous les temps pour annihiler les populations côtières de la Mare Nostrum et offrir la fière sultane à la puissance du « sage » Salomon enorgueilli par l’étendue de sa domination et par l’immensité de ses nouveaux jardins dont la magnificence dépassera en beauté l’ancienne Ninive et tous les édens du plus fol imaginaire.

    Depuis le Nil charrie les cadavres moissonnés lors des révolutions permanentes fomentées par « le peuple élu » pour construire le royaume du grand Jéovah. L’O.T.A.N.(Organisation du Traité de l’Atlantique nord) bombarde la Libye pour la libérer de ses miasmes et en prendre possession. Sa mise à sac voit la population, livrée à la misère, se dévorer dans une guerre intestine selon le programme de ses concepteurs qui menacent de leurs crocs les survivants. Le père glorieux de cet empire a été sauvagement massacrée par la milice de Sarko officiant en présence du philosophe maître des cérémonies dont la voracité dépasse celle du légendaire Moloch. La Grèce pendant des millénaires éclaira l’humanité au flambeau de l’Art porté à son apogée à la période attique, la Grèce à qui nous devons notre héritage culturel, la Grèce, mythique, vient de tomber dans la gueule du monstre. Broyée par ses créanciers, les richesses de son sol quittent la mère-patrie pour enfler désormais les caisses de Jérusalem comme autrefois l’or des Incas opérait par magie la magnificence de l’Espagne, du Portugal et celle du Vatican. Rome, dans la continuité de l’héritage hellénique, pacifiant nos tributs belliqueuses, nous légat l’humanisme fécond des valeurs civilisatrices ainsi que son génie de législateur et de grand bâtisseur. Le calme apparent de la Tunisie peut nous faire accroire à sa parfaite soumission. Le Maroc aux mains des sionistes tombera sans résistance. L’Algérie pouvant poser de sérieux problèmes, le fléau du nouvel Attila passe par le Mali et la République Centre-Afrique. Déjà les dieux croyaient la Méditerranée aux mains des orfèvres. La puissance du vainqueur butta soudain sur la résistance syrienne qui a su se tenir à l’écart des appas du F.M.I.(fond monétaire international), leurs chefs ne s’étant jamais aliénés à l’Occident par des prêts impossibles à rembourser, échappant ainsi à la situation que connaissent aujourd’hui les malheureux fils d’Hélène. Pour abattre la résistance, la C.I.A.(Central Intelligence Agency) paie ses mercenaires avec l’argent de la drogue qu’elle contrôle et les bénéfices engrangés par ses ventes d’armes. Pour lever l’obstacle et priver Damas de son protecteur, nos diplomates ne craignent pas de porter le conflit en Ukraine afin de faire plier le géant Russe au risque d’une guerre mondiale. L’Espagne, le Portugal et leurs partenaires européens, drapés avec orgueil dans l’indéchiffrable T.A.F.T.A.(Traité »Trans-Atlantic Free Trade Area ») imprimé par les sociétés secrètes aux couleurs des colonisateurs U.S.A., appareillent pour le Nouveau Monde rejoindre le Canada et le Mexique soumis désormais au joug du possesseur.

    L’atome remplaçant les flèches de nos premiers parents, le chemin pour parvenir à l’homme devenu poussière, nos visages, taches sans lumière soufflés au crépuscule de l’humanité, s’éclairent au phare du néant, fulgurant météore évanoui dans l’espace.

    antoine marandon Août 2015

x

A lire aussi

Macron peut-il faire bouger l’Europe ?

Emmanuel Macron peut-il réussir à réformer l’Union européenne et la zone euro ? ...