Accueil » Actualités » Rencontre avec le Ministre d’Obama en charge du commerce extérieur

Rencontre avec le Ministre d’Obama en charge du commerce extérieur

Après avoir prêté serment le 15 avril dernier, Charles Rivkin, le nouveau Sous-Secrétaire d’Etat américain au commerce extérieur était cette semaine à Paris où il était l’invité hier lundi 5 mai de la troisième session du TTIP Forum.

Initié par Henri Lastenouse et Arthur Colin du mouvement Sauvons l’Europe et François Allard, chercheur au CELSA (Université Paris Sorbonne), cette plateforme réunit des personnalités de la société civile sur la question du futur traité transatlantique, notamment en matière de transparence de l’information et de respect de l’intérêt général européen. Cette initiative se fait en partenariat avec les services culturels de l’ambassade des Etats Unis à Paris. En associant l’Institut Franco-allemand de Ludwigsburg qui est le plus ancien institut politique allemand (fondé en 1946), le TTIP Forum s’inscrit dans un cadre Européen.

Autour de Charles Rivkin, ancien ambassadeur des Etats Unis à Paris et soutien de longue date du président Obama étaient réunis des dirigeants associatifs et de jeunes entrepreneurs proche du mouvement Sauvons l’Europe, notamment B.Laforestrie (Hip-Hop Citoyen), R.Sallem (Capsaa), N.Kettan (Beur FM), P.Entenmann (DFI) B.Youssoufou (We Sign It), Y.Peligry (Aïkos), N.Mizouni (WD15), Benjamin Ball (Consommateurs-bio), V.  Lequeux (Toute l’Europe).

 

 

En soulignant d’entrée de jeu que pour le secrétaire d’Etat américain John Kerry « Economic Policy is Foreign Policy » Charles Rivkin a justifié sa nomination, qui est celle d’un outsider venu du monde de l’entreprise, à un poste habituellement réservé à des diplomates experts. Par ailleurs ancien étudiant de l’Université de Rennes et grand ami de la France, le ministre Rivkin a également vécu en Europe et en Afrique dans sa jeunesse.

Charles Rivkin a rappelé qu’une part significative du PNB américain venaient de jeunes entreprises et également insisté sur le rôle essentiels des petites et moyennes entreprises pour les économies européennes et américaines en matière de création d’emploi. Ce sont là des enjeux qui lui paraissent être au cœur des ambitions du TTIP dont beaucoup d’aspects n’ont pas encore été négociés à ce jour.

Après avoir rappelé que le TTIP était d’ores et déjà un sujet de campagne pour les candidats aux élections européennes du 25 juin prochain, Henri Lastenouse et Arthur Colin ont souligné la nécessité d’aboutir à un accord qui apporte des gains tangibles pour l’intérêt général européen pour convaincre les futurs députés européens. Notamment en matière de coopération fiscale (proposition d’une « Lafayette Fiscal Alliance ») et de soutien à la jeunesse européennes (Proposition d’un Erasmus transatlantique).

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Union européenne des territoires : les élus locaux se mobilisent pour redonner son sens au projet européen

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union ...