Accueil » Actualités » « WHAT WOULD MITTERRAND DO ? »

« WHAT WOULD MITTERRAND DO ? »

En tant que socialiste, la journée de mardi, 30 ans jour pour jour après l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, se profile comme un formidable anniversaire. C’est une journée qui va nous permettre de nous remémorer les grandes réformes mises en place par la gauche pendant ses années de gouvernement : abolition de la peine de mort, la retraite à 60 ans, cinquième semaine de congés payés, augmentation des prestations sociales, création du RMI, et bien d’autres.

Mais, n’oublions pas que François Mitterrand était un homme d’action, tourné vers l’avenir et occupé par la résolution des problèmes présents. Souvenons-nous de l’idéal européen qu’il formulait et défendait. Un idéal formé de coopération et de solidarité entre les Etats et les peuples d’Europe, et farouchement ancré dans la lutte contre le nationalisme.

Et bien aujourd’hui, cet idéal est dramatiquement malmené.

En effet, mercredi, la Finlande aura la lourde de tâche de décider de soutenir ou non le plan d’aide financier au Portugal. Toutefois, cet appui est loin d’être assuré, car la coalition au pouvoir depuis quelques semaines est conservatrice à tendance nationaliste, et son slogan est simple : « les Finlandais d’abord »… En cas de refus, c’est un pays entier qui pourrait sombrer et se déclarer en faillite.

Alors en tant que socialistes, mais aussi Européens, célébrons les réalisations de François Mitterrand, mais rappelons-nous que le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre est bel et bien de continuer ses combats, que ce soit pour la France, avec la campagne qui se prépare, mais aussi pour l’Europe, et l’ensemble des citoyens européens. Car aujourd’hui, ses combats sont les nôtres.

Comment agir ? : Diffusez le message « Amis Finlandais, n’abandonnez pas le Portugal ! » ainsi que la vidéo ci-dessous (uniquement en anglais malheureusement) qui reprend quelques arguments, drôles, vrais, factuels, parfois touchants, que le gouvernement Finlandais devrait prendre en compte avant de décider du sort du Portugal, et d’éventuellement lui laisser subir le sort d’un marasme financier encore plus grand que celui connu aujourd’hui :

Ici est retranscrit en Français le dernier message de la vidéo :

La plus grande campagne de volontariat jamais organisée au Portugal le fût en 1940. Des tonnes de vêtements et de céréales furent collectés dans le but de soutenir un autre pays, lui aussi pauvre, affamé et périphérique… Ce pays était la Finlande.

GDSK

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

L’Europe et le jeu d’échecs catalans

    À l’issue d’un simili-référendum, dont le taux de participation (42,3%) est ...