Accueil » Actualités » Attentat contre Charlie Hebdo : face à la barbarie, la liberté vaincra !

Attentat contre Charlie Hebdo : face à la barbarie, la liberté vaincra !

Charlie Hebdo a payé le prix du sang dans le combat pour la liberté d’expression. Menacée, attaquée à plusieurs reprises, l’équipe de rédaction a fait preuve d’un courage quotidien. Nous voulons d’abord lui exprimer notre émotion, notre solidarité totale et notre profond respect pour l’exemple qu’ils nous ont donné. Nous pensons également aux deux policiers morts dans l’exercice de leurs fonctions pour leur protection, et la notre.

L’attentat qui les a frappé nous concerne tous. A travers eux, c’est la démocratie, la République, notre liberté de vivre qui sont attaquées. Cet acte barbare vise à nous effrayer, à nous intimer le silence et la soumission. Cette injonction, nous la refuserons, naturellement.

Mais déjà les réponses divergent sur la voie que nous devons emprunter. Devons-nous, comme certains nous y invitent, tout regarder à travers le prisme de notre sécurité ? Fermer plus étroitement nos frontières, pour empêcher quiconque d’entrer et peut être même de sortir ? Etendre les pouvoirs de nos polices en espérant qu’elles n’en abuseront pas ? Consentir à des pratiques qui heurtent notre sens moral, mais dont la nécessité nous sera affirmée ? Imposer à chaque personne vivant sur notre terre gauloise de faire la preuve de son adhésion à nos valeurs et nos traditions quand le simple indice extérieur de sa couleur de peau ne permet pas de la présumer ?

Nous ferons un autre choix, le même qui a conduit à construire l’Europe et qui nous lie ensemble. C’est le choix du respect des libertés de chacun, d’une recherche de paix, du respect de la dignité de chaque être humain et de la construction d’une solidarité durable. Notre expérience d’un demi siècle d’Union européenne est que la liberté et la paix ne sont pas de simples fruits que l’on cueille chaque jour à l’arbre au coin de notre chaumière. Ce sont les résultats d’un effort permanent dont le relâchement se ressent immédiatement, d’un effort construit entre personnes dont l’amitié n’est pas évidente. Des drames comme celui que nous traversons doivent nous rappeler nos choix et raffermir notre soif de solidarité.

Au lendemain du massacre d’Utoya en 2011, Fabien Stang, maire d’Oslo, lançait : « Nous allons punir le coupable. La punition, ce sera plus de générosité, plus de tolérance, plus de démocratie ».

Et plus d’humour, merci Charlie !

 

Sauvons l’Europe

 

Bal Tragique Charlie

 

Sans oublier le dernier dessin de Charb:

voeux

 

Et la couverture de Charlie Hebdo au lendemain de l’attentat précédent.

amour haine.

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

Check Also

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...