Accueil » Actualités » Mélenchon, seul candidat à respecter le Traité de stabilité

Mélenchon, seul candidat à respecter le Traité de stabilité

Pour le 1er avril, Jean-Luc Mélenchon a bien voulu ne pas répondre aux questions que nous ne lui avons pas posées. Aussi, cette interview imaginaire est-elle totalement exclusive.

Sauvons l’Europe : Vous avez annoncé rompre avec le Pacte de stabilité européen, comment comptez-vous faire ?

Jean-Luc Mélenchon : En l’ignorant tout simplement. Nous allons notifier à nos partenaires européens qu’il n’est pas dans l’intention de la France de se lier par des politiques d’austérité. Comme d’ailleurs par tout un ensemble de règles qui nous ont été imposées, et qui détruisent le lien social et la République.

De façon unilatérale ?

Bien sûr ! Les autres, ce sont des conservateurs libéraux et des sociaux-démocrates qui ne valent pas mieux ; il faut savoir que nous seront isolés.

Il y a déjà la Grèce et Chypre qui appartiennent à votre courant politique. Pourquoi ne pas essayer la voie démocratique ?

J’y ai cru, il y a longtemps. Le plus simple, c’est le rapport de force.

Qui n’a pas si bien réussi aux Britanniques…

Rien à voir, à force qu’ils soient en dehors de tous les accords européens, ça ne gênait plus personne qu’ils soient en dehors. La France, c’est le coeur de la zone Euro. Si on sort, tout pète, on a de la dynamite entre les dents.

Ça ne risque pas de poser problème avec les juges ?

Les juges, on s’en fout !

Pourtant vous respectez les règles du Traité de stabilité ?

Pardon ?

Vous avez indiqué que dans vos chiffrages, vous étiez en excédent budgétaire ?

Ah oui ! C’est parce que je crée dix-neuf tranches supplémentaires à l’impôt sur le revenu. C’est plus juste. Et c’est très efficace.

Oui mais du coup vous respectez les règles du Traité. Vous êtes le seul à l’avoir promis, d’ailleurs. Fillon, Hamon et Le Pen s’en écartent explicitement, Macron dit le respecter, mais uniquement en baissant le déficit sur la durée. Vous êtes le seul directement en excédent budgétaire !

Ah, j’y avais pas pensé…

Mais de toute manière, on ne se laissera rien dicter par les gens en costume de Bruxelles, ni de Francfort !

Avez-vous proposé cette réforme des vingt-sept tranches supplémentaires à Alexis Tsipras ? C’est typiquement ce dont la Grèce aurait besoin pour se relever !

Le Peuple Grec a été saigné à blanc par l’oligarchie européenne, et il est souverain quant aux voies de sa relève.

Oui, mais ce qui est reproché aux différents gouvernements successifs en Grèce, y compris celui de Syriza, c’est de ne pas avoir encore cherché à réellement taxer les hauts revenus ?

Ecoutez, la Grèce c’est le berceau de la démocratie, c’est un pays à qui nous n’avons pas de leçons à donner.

On dit que vous ne facilitez pas l’union de la Gauche ?

Je suis le seul candidat de gauche.

Benoît Hamon ?

Je lui ai proposé d’exclure les 90 % du PS qui sont des sociaux-traitres et de se désister pour me soutenir, il ne l’a pas fait. Le masque est jeté. Il est profondément insincère, ou prisonnier d’un système de pouvoir qui le dépasse. Dans les deux cas, il ne représente pas la Gauche. Il lui est toujours possible de se retirer et de voter pour moi, bien sûr.

Un dernier mot sur la politique étrangère ?

Il vaut mieux faire la Paix avec la Russie qu’avec la Lettonie, parce que je ne connais pas de Lettons.

À propos Sauvons lEurope

Sauvons l’Europe, association pro-européenne et progressiste qui s’engage pour une Europe démocratique et solidaire
x

Check Also

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...