Accueil » Actualités » 5 décembre : L’Europe qui croyait au Ciel et celle qui n’y croyait pas

5 décembre : L’Europe qui croyait au Ciel et celle qui n’y croyait pas

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine réunion de Sauvons l’Europe, en partenariat avec la Maison de l’Europe de Paris. Elle aura pour thème « L’Europe qui croyait au Ciel et celle qui n’y croyait pas ».

Alors que Jean-Luc Mélenchon a vu dans le drapeau européen un symbole religieux et l’a en ce sens attaqué politiquement sous l’angle de la laïcité, les intervenants reviendront dans un premier temps sur le rôle et la complémentarité des familles de pensée de l’humanisme chrétien et de l’humanisme laïc en matière de construction européenne. Ils s’interrogeront ensuite sur le risque de voir le projet européen dévier durablement de l’ensemble des valeurs qui l’ont fondé ou risquer la caricature comme lors de la récente polémique sur le drapeau européen.

Avec la participation de :

 

Denis Lefebvre

Journaliste et historien

Jérôme Vignon

Président de l’observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale

Le débat sera animé par Henri Lastenouse, secrétaire général de Sauvons l’Europe.

Mardi 5 décembre 2017

18h30 – 20h00

Maison de l’Europe de Paris

29 avenue de Villiers – Paris, 17ème

Inscription obligatoire par courriel :  europe1@paris-europe.eu

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • RAMBION Jean-Louis

    Ce sont des réflexions pas forcément inintéressantes, mais je ne suis pas sûr que ce soit cela que l’européen moyen attende avec impatience!
    J’aimerais plutôt des réflexions sur comment, au niveau européen
    – faire reculer l’accumulation des richesses vers de moins en moins d' »happy few » (et de plus en plus happy)
    – permettre aux classes moyennes de regagner petit à petit ce qu’elles ont perdu depuis une quarantaine d’années (et seul le développement des classes moyennes peut faire reculer la pauvreté, il en a toujours été ainsi dans l’histoire)
    – passer d’une logique de compétition entre les territoires des états et entre les états à une logique de coopération et assurer un développement harmonieux de l’Europe
    – revenir d’une économie financière et spéculative à une économie centrée sur la satisfaction des besoins réels
    – développer un mieux disant européen permettant aux états de se rapprocher chacun de ce qui se fait le mieux en Europe à tous les niveaux (protection sociale, enseignement, éducation, transports et aménagement du territoire, politique foncière, droits des minorités, survie des territoires aux marges du pays, culture, accès aux loisirs…)
    – assurer une imposition harmonisée à l’échelon européen des grandes multinationales et déjà en assurer une!
    – couper court sans autre discussion aux possibilités données à ces grandes multinationales d’ester dans des tribunaux non démocratiques contre les états qui oseraient leur réduire des profits présents et à venir!
    – permettre aux états qui la composent et qui n’ont pas été de toute éternité sous la forme actuelle, de continuer à évoluer, et donc de permettre l’expression et la libre détermination de ses peuples
    – passer à un développement compatible avec la survie de l’espèce humaine et de toutes les autres.
    – permettre de développer pour tous les âges la connaissance intellectuelle et concrète de tout ce qui nous entoure dans notre Europe.
    Et j’aimerais que « Sauvons l’Europe » sorte de son cadre qui me semble désespérément franco-français et relaie des opinions de tous les européens en VO traduite!

    • Danielle Foucaut

      Vous avez raison, moi , c’est ce que j’attends de l’Europe et de la politique en 2018. Merci de l’exprimer aussi bien.

  • Neanjistrophe Chello

    « Alors que Jean-Luc Mélenchon a vu dans le drapeau européen un symbole religieux… »

    Ben non, Jean-Luc Mélenchon n’a pas inventé cette histoire comme vous le laissez entendre …! c’est l’origine du drapeau en question expliquée par son créateur !
    Au-delà, c’est aussi une manière de remettre les choses en place: le parlement est souverain, ce n’est pas une officine de traduction des décisions de « l’europe » libérale…

    • Danielle Foucaut

       » ce n’est pas une officine de traduction des décisions de « l’Europe libérale… » dites-vous ?! Mais ça y ressemble tellement !

x

A lire aussi

Johnny, l’éternel déraciné fiscal

Johnny Hallyday a marqué son époque et chacun de nous peut fredonner ...