Accueil » Actualités » L’avenir des jeunes: débat à la Maison de l’Europe

L’avenir des jeunes: débat à la Maison de l’Europe

Quel avenir pour la jeune génération en Europe et dans le monde ?
Venez nombreux en débattre à la Maison de l’Europe de Paris,
35-37 rue des Francs-Bourgeois, Paris 4è (Métro Saint-Paul, L1)

Mardi 9 novembre, de 18h30 à 20h00

Selon un rapport de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), la crise de l’emploi chez les jeunes est très présente au sein des économies développées, en particulier en Europe. Certains pays membres de l’Union européenne parlent de la « génération perdue » ou « inutile ». Une enquête Audirep 2009 menée sur un échantillon – tous âges confondus – indique que les jeunes étaient perçus comme individualistes, pas tolérants et pas prêts à s’engager pour des causes utiles à la société. En France, le débat sur les retraites a finalement réussi à mobiliser les jeunes. Il est important d’établir une relation entre la situation des seniors et celle des jeunes. Est-ce que la nouvelle génération doit faire un effort de lucidité à long terme pour que l’avenir se fasse avec elle et non contre elle, comme le soulignent certains ?

Avec la participation de Juliane BIR, coordinatrice du Comité des Jeunes de la Confédération Européenne des Syndicats, Louis CHAUVEL, sociologue et professeur à Sciences Po et Jean-François TROGRLIC, directeur du bureau de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Paris.

Débat animé par Yannick MIEL, représentant de Génération Précaire.

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles : u.serafin@paris-europe.eu

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Je ne pourrai pas être des vôtres ce soir, en ce 21e anniversaire d’une chute qui mit sur pied l’unification européenne ! Mais je vous félicite pour votre logo : le symbole de Lutèce s’y inscrit au centre des étoiles européennes telle la première figure de l’Europe, cette jeune EUROPE qui lança une jouvence durable – par les techniques nautiques et l’art alphabétique jaillis de sa Phénicie natale – à travers la Méditerranée, en Crète, puis de proche en proche sur un continent tout en lui donnant son nom de VASTE-VUE. Bons débats constructifs ce soir !

x

A lire aussi

La République en marche doit enfin parler de politique

Où va La République en marche (LRM), le mouvement d’Emmanuel Macron ? ...