Accueil » Actualités » Le BarrosoGate : aucune leçon n’est tirée !

Le BarrosoGate : aucune leçon n’est tirée !

On se souvient que le président de la Commission précédente, M. Barroso, a rejoint la banque Goldman Sachs un an et demi après son mandat, ce qui soulevait des interrogations éthiques particulières après sa gestion de la dérégulation financière avant la crise de 2007, comme sur son rôle exact dans les relations futures avec les institutions et responsables européens. Nous avions initié une déclaration parlementaire à ce sujet qui avait recueilli le soutien de 143 parlementaires européens.

La Commission Juncker après tout ce temps en tire les leçons de fond et se dote d’un nouveau règlement sur les conflits d’intérêts. Attention c’est du lourd: un Commissaire sera soumis à une obligation de réserve particulière pour son travail, non plus un an et demi mais deux ans (et trois pour le Président) après avoir quitté son mandat. Le Comité d’éthique qui donne éventuellement son avis ne le rendra surtout pas public pour autant, et la Commission se permettra désormais d’adresser officiellement une remontrance publique! Comme pour Nelly Kroes. Mais si, vous savez, cette remontrance rendue publique en page 16 des minutes de la réunion de la Commission! Il y a même eu un rappel à la presse des sujets du jour (c’est le dixième dans la liste!).

Disons au minimum que c’est très léger. Ce qu’avait révélé fondamentalement l’affaire Barroso, au-delà de la question de son honnêteté personnelle, c’est que la Commission n’avait guère de moyen de traiter ces situations. Elle n’est informée dans les faits que par la presse, doit s’en remettre à son secrétariat ou son service juridique pour découvrir les faits réels et les analyser juridiquement,  que l’assistance du comité d’éthique était au mieux faible, et qu’en cas de véritable problème éthique la Commission était en réalité assez désarmée. Rallonger le délai de période d’attention de six mois est pour ainsi dire sans objet au regard de ces enjeux…

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...