Accueil » Actualités » Les hommes et les femmes de paix à l’honneur

Les hommes et les femmes de paix à l’honneur

La Communauté européenne hier, aujourd’hui l’Union européenne, instrument de Paix et de réconciliation reconnue par l’attribution du Prix Nobel.

 

Cet immense événement qu’il faudrait marquer comme il se doit à l’occasion de la cérémonie officielle de remise du Prix le 10 décembre prochain à Oslo, met en évidence le fait que depuis 1945 – depuis 67 ans donc – il n’y a plus eu de conflit armé entre la France et l’Allemagne, que dans les années 1980, la Grèce, l’Espagne et le Portugal ont conforté leur démocratie grâce, entre autre, à leur adhésion à l’Union européenne.

 

Il en va de même pour les Pays d’Europe centrale et orientale depuis l’élargissement à cet ensemble d’Etats, membres aujourd’hui de l’Union européenne. Ils sont libres de leur destin tout en restant vigilants sur le présent et l’avenir.

 

L’admission de la Croatie, en 2013, dans la famille de la Paix, l’ouverture de négociations d’adhésion avec le Monténégro et l’attribution du statut de candidat à la Serbie renforcent le processus de réconciliation dans les Balkans.

 

L’éventuelle adhésion de la Turquie a fait progresser la démocratie et les droits de l’Homme dans ce pays.

 

La Paix, la stabilité, la démocratie ne sont jamais acquise définitivement, ce sont des combats de tous les instants, ce sont des biens communs qui parfois peuvent rester fragile, y compris dans l’Union européenne. Quand on constate, par exemple, les situations politiques et démocratiques en Roumanie et en Hongrie, ne serait-ce pas pire si ces deux pays n’étaient pas membres de l’Union européenne ?

 

Quoi que puissent en penser certaines personnalités politiques françaises, qui pour l’un décerne « le prix de l’humour noir » au comité Nobel et pour l’une considère, que le Prix « est devenu le prix Nobel de la guerre ! » – moi je leur décerne le prix de la bêtise politique !!!

 

L’Union européenne ce n’est pas que les crises, les finances, l’économie, l’euro, c’est aussi et d’abord des valeurs de Paix, de démocratie et de solidarité qu’il ne faut jamais oublier car elles transcendent tout le reste. Ce Prix Nobel 2012 doit nous encourager, nous motiver, pour continuer ce beau combat engagé par les Pères de l’Europe et leurs successeurs.

 

 

Jean-Pierre Bobichon

Ancien fonctionnaire européen

 

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...