Accueil » Actualités » Marianne éborgnée

Marianne éborgnée

La France ne lève plus qu’un oeil blasé sur le Front National. Certes, on ne souhaite pas vraiment le voir arriver au pouvoir, ce n’est le souhait que d’un tiers – un TIERS – des Français. Mais on ne fera pas grand-chose pour l’éviter. Qu' »ils » se débrouillent, comme si « ils » ce n’était pas nous tous.

Le FN a t’il tant changé depuis qu’il a cessé de mettre en vitrine les facéties du Pen Père? Même pas. On essaye de montrer un peu de retenue quand les caméras tournent, mais en arrière-boutique, là où se comptent les billets, Marine Le Pen s’entoure de préférence d’anciens néo-nazis. Et encore, « anciens » n’est ici qu’une précaution de langage. Ils ne s’expriment plus guère. Quand la candidate cherche à prendre de la hauteur et à se détacher du Front, on trouve un homme de paille pour garder la vieille maison. Ce sera Jean-François Jalkh, négationniste et admirateur de Pétain, ils n’ont pas grand chose d’autre en magasin.

Le FN a t’il fait sa mue vers un parti de gouvernement, musclé mais sérieux? Même pas. C’est le seul grand parti à n’avoir pas cherché à faire semblant de se doter d’un programme économique. La suppression de l’aide médicale aux immigrés pourvoira à tout: les dépenses sociales, le bouclage du déficit et la réinstallation des postes dans les hameaux de trois habitants. A la veille de l’élection, nous ne savons même plus s’il est question de sortir de l’Euro pour revenir au Sesterce, ou si deux monnaies circuleront en parallèle comme à Cuba. Ou si rien ne bouge. La Sortie permettra de réduire à rien le chômage, de sauver nos PME et de résorber le déficit commercial, mais ce n’est pas un préalable. En gros, foutons tous les étrangers, noirs, arabes et européens dehors. La suite se fera toute seule.

Mais il semble qu’on s’en moque mollement. Les défilés du premier mai ont rassemblé dix fois moins de monde qu’en 2002. C’était à vrai dire une affaire réservée aux syndicats divisés, qui peinent à trouver une position claire. Nous ne le disons pas ici parce que nous avons appelé à voter Macron dès le premier tour, au vu de la situation de second tour qui se profilait déjà: nous sommes scandalisés par les contorsions de ceux qui ne donnent pas de consigne de vote, ou de ceux qui refusent de prononcer un nom en appelant à ne pas déposer un bulletin FN mais en laissant le choix entre Macron, le vote blanc ou la pêche à ligne. C’est précisément dans ce genre de cas qu’on essaye d’entraîner sa base, pas de la suivre.

 

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
  • Zahra

    Bien vu : nous vivons un mélange de négligence a historique paresseuse et de fatalisme style après moi le déluge. ..
    Le pain la paix la liberté : comment renouer avec le slogan tonique du Front populaire face aux postures anti économiques, nationalistes et liberticides du soit disant Front national?

    • Polanta
      • mareau

        Vous savez ce qu’est une gaussienne ? Il y a le corps principal (des milliers d’élus de tous bords) et une toute petite partie qui fait l’exception (Garaud, Dupond et l’intégriste, Boutin) .

        • Polanta

          C’est de la manipulation et propagande médiatique. La presse n’est pas libre. Vous ne le voyez pas. Donc vous êtes du genre, à vous ranger du côté où il sont plus nombreux. Pensant que si tous le disent c’est qu’ils ont raison. Et pourtant comme dit Coluche « ce n’est parce qu’ils sont nombreux à avoir tord qu’ils ont raison »…

  • mareau

    Je crois que la clé est de nature pédagogique. Il faut expliquer aux ouvriers que ce qui est important, c’est d’obtenir un flux fort de création d’entreprise pour avoir beaucoup d’emplois. Dans ce contexte, les salaires augmentent mécaniquement (balance de l’offre et de la demande).

    Pour ce faire il faut faire venir les investisseurs en projets d’entreprises, en leur proposant des conditions égales à celles de nos concurrents européens en matière de fiscalité et de souplesse. La seconde condition est la stabilité ! Comment faire un projet si on se doute que tout va changer sans arrêt !

    La souplesse c’est s’adapter aux conditions de l’entreprise qui elle même est obligée de s’adapter à ses propres conditions du marché. Si le carnet de commande est vide pour 6 mois par exemple, alors par le dialogue social, on peut trouver les conditions optimales pour passer le cap difficile. Vu de Paris c’est impossible on ne connait pas le détail ! Cela suppose un vrai dialogue social portant sur les vraies contraintes de l’entreprise. Cela s’appelle la transparence pragmatique et efficace.

    Mais cela ne suffit pas ! Macron propose un large plan de protection des travailleurs dans lequel la formation joue un rôle crucial !

    Il faut expliquer aussi que des entreprises sont aussi délocalisées depuis l’étranger vers la France (voir Whirpool)! Ces flux sont entrants ET sortants. Macron va mettre les conditions pour que le flux entrant soit plus grand que le flux sortant. Tout est là !

    Les vieilles lunes qui consistent à s’accrocher à des entreprises qui battent de l’aile, doivent ainsi faire place à quelque chose de bien plus positif. Accueillir encore et encore plus de nouvelles entreprises.

    On est loin du regard simpliste qui ne voit jamais les contre-parties. Faire une taxe contre un pays ou un produit, c’est s’exposer d’en recevoir une en retour ! C’est quand même facile à comprendre non ?

    Le repli sur soit est mauvais pour une personne, pour une communauté, pour un pays. C’est de la dépression et même de l’auto dépréciation !

    L’écologie, la lutte contre le terrorisme et les règles du commerce sont à l’échelle mondiale. Pour peser positivement sur le monde, il faut être puissant ! La vraie souveraineté devient effective à l’échelle européenne.

    Gens de gauche, vos idées auront un chance de passer que si vous les portez à l’échelle européenne. Les peuples de l’Europe votent à droite. Alors on fait avec dans un premier temps puis on essaye de faire passer les idées plus progressistes.

    Une dernière chose : pour que la France soit écoutée et influente en Europe, il n’y a qu’une seule condition : Il lui faut un projet pragmatique et FORT.

    Avec cette arme, la France retrouvera son pouvoir énorme d’être influente en Europe et dans le monde. Arriver en disant : malgré nos dérives d’endettement, vous devez adopter notre modèle social « par le haut », c’est se faire rejeter (à raison). En revanche, en étant FORT alors on obtiendra la fameuse harmonisation sociale. C’est cela ou la guerre. Le FN ne parle jamais de paix vous avez remarqué ?.

    .

  • bohy

    « Gens de gauche » c’est tro-gnon comme appellation !!
    Mais quand on te demande de voter à droite avec le raisonnement à double-bande : il faut rester dans l’Europe et l’Europe est à droite, alors on voit le coup- fourré!!
    Non, messieurs les faux-cils, d’autres Europes sont possibles, mais ce n’est évidemment pas M.Macron qui peut s’y aventurer, lui qui ne fait que donner un coup de jeune à un capitalisme vieux comme le continent.

    • mareau

      Non aucun argument sérieux ne vient à l’appui d’une avancée vers une autre Europe que celle que Macron propose. Amuses- toi à me le proposer et je te prouve que ça ne marche pas.

      • Polanta

        Ah oui, prouvez-nous que celle de M. Macron l’est, tout simplement. »

        • mareau

          Relis plus haut ma démonstration. Mais c’est à toi que je demandais de faire la tienne. Des faits et des arguments et pas d’affirmation. Il faut juste être responsable et honnête.

          • Polanta

            Excusez-moi mais je n’ai rien dit et avérer. Puisque je pense qu’il faut sortir de l’Europe comme le suggère Marie-France Garaud. Tous savent que cette Europe n’est pas viable. Mais en sortir ne signifie pas que l’on s’en coupe. Personne ne comprend cela. En sortir permet à chaque état de rester libre des réformes imposées par Bruxelles tout en y restant. Tapez dans google « vers la fin du cdi en France, le plan des financiers » et regardez la vidéo de Nicolas Doisy. Vous allez tout comprendre.

      • bohy

        Je ne vois pas ce qu’il y a  » d’amusant ». Mais en réfléchissant un peu, on peut-être imaginer des choses!
        Souvenez-vous de la frontière entre l’Europe et le Brésil : 750km !! C’est pas rien!

    • En même temps la droite a gagné toutes les élections européennes depuis 20 ans. Avant de jeter le bébé par la fenêtre avec tout le reste de l’appartement, si on essayait de gagner les élections?
      Et sinon, Macron, non, mais Le Pen pas de porblème?

      • Danielle Foucaut Dinis

        Faut-il toujours se soumettre à tous les chantages…. si tu ne marches pas droit, t’auras Lepen, Lepen papon !!! Ah… vous ne manquez pas d’air!!!

        • Ben en même temps c’est l’un ou l’autre. Et c’est pas nous, c’est les électeurs qui l’ont mise au deuxième tour, hein. C’est pas du chantage, c’est simplement un choix tel que les électeurs l’ont façonné.

          • Polanta

            Et oui et par contre Macron est imposteur. Tapez SVP « le coup d’Etat de la haute finance opération Macron » dans google et regardez la vidéo, vous allez tout comprendre et après on en reparle.

          • karadeli

            cette vidéo est un torchon de propos fallacieux, de mensonges, d’à peu prés! « des paroles travesties par des gueux pour exciter des sots » et tenter de rameuter des ignorants : la conjuration des imbéciles!

      • bohy

        L’énorme problème que vous ne voulez pas voir c’est qu’un nombre croissant d’électeurs a compris que le résultat des élections se fait sans lui! Que Le Pen n’est la que pour faire passer la pilule Macron.
        On a pourtant déjà gobé la pilule Chirac, donc maintenant, on sait.
        Que l’oligarchie au pouvoir ait peur de Le Pen, ça se voit tous les jours, mais c’est un jeu dont les dés sont pipés.
        M .Macron, gagnera, certes, mais il ne pourra pas se prévaloir d’une adhésion massive et ca, c’est le plus important.

        • Non. Le Pen est là parce que les électeur ont voté pour elle. Et Macron également. Si les électeur avait voté pour quelqu’un d’autre, nous aurions quelqu’un d’autre. « On » ne nous fait passer aucune pilule, et les candidats LR, PS et Verts ont été choisis dans des primaires ouvertes à tous les citoyens

        • polanta

          Oui c’est vrai mais pourtant je pense là que cette élection est malgré tout différente, car l’alliance de M. Dupont-Aignan montre les enjeux pour la France, d’un M. Macron au pouvoir que vous ne voyez pas. Tapez dans google « coup d’Etat de la haute finance, opération Macron » et regardez la vidéo.

          • mareau

            Le FN est passer maître dans les coups montés. C’est lui qui crée et relaye le plus de fake news !

          • bohy

            Polenta:
            Marie France Garaud!!!
            Incroyable.
            On a remis les culottes courtes !!!
            Hélas, elle a énormément vieilli et ne sais plus écouter ce qu’elle dit !!

  • Elzea

    Bonjour. Pour moi, Macron représente « les causes » d’un problème : les injustices sociales et les inégalités grandissantes. Le FN en est une des conséquences. Lutter contre un problème ne peut se faire en alimentant les causes de ce problème.
    Le jour où les entreprises auront des bénéfices répartis entre tous les salariés (à défaut de leur appartenir) l’exploitation de la misère aura été mise à mal…
    En attendant faire preuve de pédagogie pour que les esclaves appellent leurs chaines « liberté » est pour moi un bel enfumage.

    • Danielle Foucaut Dinis

      Elzea, vous avez tout à fait raison. La France a loupé le coche… DeGaulle disait que les Français étaient des veaux…. j’ai toujours pensé que c’était de l’exagération mais aujourd’hui, après avoir laissé passer la chance de voter leur colère en réfléchissant …à celui qui montrait un vrai chemin en bousculant tout sans pour autant faire appel á des guignols de fascistes, non, ils ont voté pour un Macron responsable comme vous le dites de la situation de la France et de l’Europe: Macron appartient á cette clique qui travaille pour faire prospérer un certain nombre de gros comptes bancaires. Point final. A 5 jours du scrutin, je ne sais toujours pas, si je vais voter Macron ou voter blanc! La première hypothèse va me coûter beaucoup si je la choisis enfin…

      • Polanta
        • mareau

          On se passera de l’avis des fachos !

          • Polanta

            Bravo. On se demande qui est fachos. Voilà pourquoi ce monde ne risque pas de changer avec des propos comme les vôtres, qui transpirent la haine et qui ne savent pas de quoi ils parlent. Ce sont des gens comme vous crééent la guerre. Mais heureusement qu’il y a quand même un certain nombre de personnes assez intelligentes pour accepter les débats et fustiger de tel propos et se rendrent compte de votre agressivité. Mais à quoi bon parler devant un cerveau conditionné. A votre langage l’on s’aperçoit de votre niveau de culture et d’évolution intellectuelle.

          • mareau

            L’argument vaut mieux que l’outrance. Vous égrenez un flot d’affirmations qui ne sont pas justifiées par une argumentation. Cela ne mène nul part !

        • Gerard Vernier

          Si, maintenant, on en vient à sortir Marie-France Garaud de la naphtaline, c’est que, politiquement, on est vraiment en bout de course !

      • mareau

        La caricature n’arrange rien.

        Premier amalgame (ils sont chers aux Le Pen) : banquier est un mot générique qui confond les capitalistes propriétaires et ceux qui travaillent pour eux. Ces derniers ont des contrats d’employé ou de boite privée. Macron fait parti de ceux-là qui sont des dizaines de milliers en France.

        Note en passant que Goebbels employait le même amalgame avec les juifs. Des facho, je vous dis.

        Second amalgame : la loi « travail » est faite pour faciliter l’emploi et améliore le sort des ouvriers ! La CFDT l’a votée !
        En gros elle dit que la règle doit être délocalisée (en partie) dans l’entreprise pour mieux coller au terrain. Régler des cas particuliers depuis Paris, cela ne marche pas.

    • mareau

      Il faut argumenter pour dire que MACRON est la cause. Une affirmation ne suffit pas ! Il n’y a que les dictateurs pour affirmer sans argumenter.

      • Elzea

        Je n’énonce que ma subjectivité, je peux cependant l’argumenter.
        Je ne dis pas qu’il est, mais qu’il représente le problème à son origine.

        Les injustices sociales sont des conséquences.

        1) La cause politique de ces injustices entretenues, réside dans l’absence de contrôle des pouvoirs ( = impuissance populaire).

        2) La cause de la cause :
        -Nos élus sont non-révocables et n’ont pas de comptes à rendre.
        – Nous ne disposons pas du libre choix des candidats & n’avons pas de référendum d’initiative populaire.
        – La monnaie n’est pas publique…

        3) La cause de la cause de la cause :

        Les auteurs constituant sont en conflit d’intérêt.

        4) La cause des causes

        Renoncement populaire, désintérêt & paresse.
        Ne cherchons pas de boucs-émissaires extérieurs à nous-mêmes.

    • Pas d’accord. A partir du moment où on a droit entre la révolution socialiste et le fascisme, et rien d’autre, l’exemple historique c’est qu’on finit avec le fascisme.

      • Elzea

        C’est dans l’arbitrage des contradictions de tous les citoyens que se construit une démocratie et c’est par les urnes qu’on récolte le fascisme. Libre à tous de ne pas être d’accord. L’histoire nous apprend surtout qu’un peuple (ou une civilisation) qui manque de mémoire est condamné à reproduire les mêmes erreurs. Confondre le soleil (qui brille pour tous) avec la pièce d’or (qui peut consumer jusqu’à celui qui la possède) n’est que le mythe du veau d’or qui se rejoue…

        • mareau

          l’arbitrage des contradictions se fait dans le champ de la presse diversifiées (toutes les opinions). Or Le FN n’aime pas la presse. Ils sont fascinés par Poutine qui a fait tuer nombre de ses journalistes. La méthode souvent employée : empoisonner au polonium ! En passant seuls les états ont ce type de produit !

          Bref pas de fasciste pour nous mettre au pas, on l’a déjà vécu dans la dernière guerre avec les collabos d’extrême droite. Le FN est légal mais pas républicain. Exemple pour les nuls : un parti royaliste serait légal mais pas républicain. Remarque à choisir (forcé) je prendrais le royaliste car le fascisme c’est la pire des choses.

      • Polanta

        De quel fascisme parlez-vous ? Le fascisme c’est le mondialisme, c’est ce qui nous attend et qui s’est immiscé dans notre vie, sans que l’on s’en rende compte et s’élargie d’année en année grâce aux pantins pour lesquels vous votez. Informez-vous.

        • Claude Bardot

          non Polanta. Le fascisme, c’est celui qui sévit depuis 50 ans à Cuba, depuis 20 ans au Vénézuéla, qui a plongé l’Argentine de Peron dans la misère. Lze fascisme qui s’illustre depuis un demi-siècle par le nationalisme, le repli sur soi, C’est ne rien connaître à l’histoire et à ce qu’est le fascisme de prétendre que le vrai fascisme c’est la mondialisation. Vous parliez de désinformation? Nous y sommes. mais moi je parle plutôt de mensonge.

          • Polanta

            Nous ne regardons pas les mêmes informations. Donc forcément on ne peut être d’accord. Je n’ai personne à convaincre. Mais pour être informer il faut toujours aller chercher une contre-information. On ne peut se contenter de répéter tout ce que l’on nous dit en pensant que c’est la… seule vérité. Des vérités il y en a plusieurs.
            Vous iriez dans un autre pays l’on vous dirait autre chose d’un fait divers.

        • mareau

          Ne vous laissez pas saouler de mots. Le « mondialisme »‘ c’est juste nos voisins sur la petite planète que nous partageons tous. Tout le monde a compris qu’il fallait réglementer à l’échelle de la planète les points suivants :
          1/ l’écologie (la nature n’a pas de frontière)
          2/ les règles commerciales pour éviter qu’elle soient sauvages. Or pour agir à ce niveau, c’est à l’échelle de l’Europe qu’on peut avoir les moyens d’imposer des règles.
          3/ la Paix.

          S’enfermer est très mauvais ! Les murs et barbelés, le rejet des autres, ont toujours fasciner les fascistes !

  • Boko Gounou Tamou

    Et si vous laissiez le FN gagner pour une fois les élections, histoire de le mettre à l’épreuve? De chasser tous les « indésirables » pour apprécier l’effet que ça donnera, pour enfin déduire que le FN mérite d’exister ou de disparaître à jamais, mettant ainsi fin à cette vaste comédie?

    • ça ne marche que s’ils acceptent de perdre les élections suivantes. L’exemple récent en Pologne ou en Hongrie ne plaide pas trop pour tester…

    • mareau

      On l’a déjà mis à l’épreuve sous vichy. Le désastre ! Alors on me dit « oui mais il a changé …. » Alors que trouve-t-on concrètement (les faits) dans son comportement et son projet ?
      1/ il fustige les contre-pouvoirs (justice et presse) ce qui est vraiment antidémocratique
      2/ LE PEN est mise en examen ainsi que son entourage
      3/ son projet s’appuie sur les même thème qu’en 1936 (Hitler) soit le nationalisme et l’étranger coupable. Ce sont les clés historiques de l’extrême droite.

      4/ Son programme varie d’un jour à l’autre alors qu’il faut de la stabilité

      5/ elle plagie les discours de ses anciens adversaires
      6/ son remplaçant au FN est un négationniste

      Tout cela manque de dignité et de sérieux. Donc on a déjà essayé et les éléments de son programme montrent que son « changement » n’apparait que sur l’affiche. C’est « marine » sans LE PEN sans le FN sans l’extrême droite ….

      On fait semblant, on donne le change, tout est mensonge. Tout ce que je dis là est étayé par des faits !

      Les commentaires sérieux se doivent d’argumenter et de donner des faits vérifiés et recoupés.

      • Polanta

        Je constate par vos propos votre ignorence total et forcément vous ne pouvez comprendre les propos de MLP.
        Contre-pouvoirs, la justice et la presse ? Vous pensez que ces deux « institutions » soient libres ??? Je comprends mieux pourquoi dans ce pays rien ne risquera de changer avec des électeurs qui ne sont pas capables d’avoir leur liberté de penser et qui ne font qu’avoir un opinion basé sur les médias de propagandes. Ne savez-vous pas que les médias ne sont pas là pour vous informer mais pour vous désinformer.
        J’ose espérer qu’il y a beaucoup plus de français lucides.

        • mareau

          A propos d’ignorance (a pas e) totale (avec e), merci de faire un effort sur le langage. Ma thèse dit que le langage simpliste de LE PEN prend écho surtout à ceux qui manquent de vocabulaire et de notion orthographique. C’est ici confirmé.
          Ensuite sachez que concernant les raisons évoquées par les dictatures pour emprisonner la presse, sont justement celles que vous évoquez. Les fachos font tous cela : par exemple en 1936 la propagande de Hitler disait « que la presse était aux mains des « judéo capitalistes ».

          Et puis surtout soyez bien conscient que si la presse n’était pas privée, elle sera à la botte de l’état !! De plus la presse française est faite d’opinions diverses. C’est la meilleure façon d’être démocratique. Par exemple, le Figaro défend la droite, l’Obs défend la gauche et Valeur Actuelle défend le FN. Il y a aussi le canard enchainé indépendants de la publicité, Marianne et tant d’autres. La démocratie c’est la diversité. Et le FN critique la diversité car il a peur de la vérité.

          En général les journaux français croisent leurs sources et elles sont fiables. En revanche, les fakes news internet émis ou relayés par le FN ne sont que mensonge.

          Alors vous parlez de lucidité et justement elle nécessite un vocabulaire minimum et une connaissance de l’histoire et des canons de la démocratie. .

          • mareau

            La presse déplait à LE PEN par sa diversité ! Mais en fait, elle déteste tout ce qui est diversité :
            a) les opinions; b) la couleur de la peau; c) les religions ; d) les partis politiques ; e) le monde extérieur ; f) les mœurs sexuels ; g) la culture ; h) l’histoire de France avec ses bons côtés et ses mauvais côtés. etc…

            En fait, c’est la démocratie ! C’est dans la richesse de la diversité que l’on peut juger de la bonne santé d’une démocratie.
            Par exemple sur l’histoire de France : LE FN ne veut voir que la France mono-lytique enseignée à l’ancienne où la colonisation était considérée comme un acte de civilisation.

            Alors c’est quoi la colonisation ? Tu as une armée puissante, tu te pointes chez le voisin et tu lui dis que tu es le nouveau patron ! Il résiste bien sûr et tu le massacres copieusement ! Pour le FN c’est un acte de civilisation, pour un républicain, c’est un acte barbare. Ensuite quand le peuple se révolte pour retrouver sa liberté, on le massacre et on le torture. C’est un crime contre l’humain et comme il répété à grande échelle, il devient un crime contre l’humanité.
            Bien sûr à l’époque, c’était « normal ». Mais aujourd’hui, nous avons tous évolué dans le bon sens (enfin pas tous car les cadres du FN sont fiers de cela).

          • Polanta

            OK. Aucun débat possible.

          • mareau

            Pour débattre il faut connaître l’histoire. Mais rien ne vous empêche de mieux l’apprendre. Car « débattre » sur de fausses informations » ou des réflexions simplistes ne sert à rien et nous emmène dans le mur.

        • Claude Bardot

          C’est peut-être Bd Voltaire et autres officines affiliées au FN qu’il faut suivre? Ou peut-être faire nôtres les déclarations de Trump sur la « vérité alternative »?

          • mareau

            Ah oui super on retrouve le même comportement avec LE PEN qui confond opinion et fait !

            Ah l’amalgame quel joli mot.

        • La Presse? Une « institution » monolithique?

    • Claude Bardot

      C’est exactement ce que les Allemands ont fait en 1933 en laissant le champ libre à Hitler. On ne laisse pas les fachos prendre le pouvoir « pour voir ».

    • nico

      ce serait peut etre une solution mais
      bonjour les dégats !
      même si le FN jouait le jeu démocratique
      et disparaissait de la scène politique
      on se retrouverait avec une administration truffée de fachos
      et pour des dizaines d’années …

    • mareau

      En 1936 on tenait exactement ce discours : 1/ chasser les « indésirables » ; 2/ pousser au nationalisme ! Qui est arrivé ? Monsieur Hitler ! Qui l’a défendu pendant la guerre ? L’extrême droite ! Qui reprend les mêmes éléments de propagande ? LE PEN ! Faites marcher vos neurones car vous aller en pâtir comme nous tous !

  • jlcatalan

    Si LePen et le FN n’étaient que le vide, vide des idées, vide des actions (?), vide des résultats, on pourrait gloser à l’envi.
    Le FN est le batard du régime de Vichy et de l’OAS, son discours n’est que démagogie, ses méthodes sont brutales, l’alternance n’existe pas ou peu.

    La rhétorique absurde que je lis dans ces colonnes est aussi hors du temps.

    Si on veut éviter LePen et le FN, il ne suffit pas de s’abstenir ou de voter blanc, au nom d’un « ni-ni » aussi théorique que ravageur, il faut voter Macron.

    Le reste, tout- le reste – ne vaut guère mieux que ceux qui le développent.

    • Polanta

      Inadmissible d’entendre de tels propos. Vous êtes l’exemple parfait d’un individu incapable de penser par lui-même et en plus grossier. La colère émane de votre bouche, regardez-vous avant de difffamer les autres.

      • mareau

        Non ce n’est pas une insulte de dire que le FN est fasciste. Un tribunal a récemment conclu qu’il s’agissait d’une option politique.
        Cette option est clairement cachée par la candidate qui cache son nom LE PEN rattaché au parti FN dont l’histoire dit qu’il est issu de courant d’extrême droite. Il emploie la même propagande que Goebbels basée sur la dualité : nationalisme + coupable étranger.

        • Polanta

          Alors vous diriez que Mélanchon est extrème gauche ? Cela suffit ces divisions, mettre les gens dans des cases? Cela divise les gens.

          • nico

            il ne faudrait quand même pas oublier que si le FN est classé à droite, c’est pas seulement parce qu’il y avais des places libres de ce côté là de l’émicycle….
            un parti de droite est un parti de patrons, idéologie libérale…
            un parti d’extrème droite est un parti ultra libéral avec des méthodes brutales. question de vocabulaire.
            les discours de campagne électorale, il ne sont là que pour pêcher des voix et ça fait deux siècles que la bourgeoisie française se débrouille plutôt bien pour ratisser les voix de ceux qui logiquement devraient voter pour des parties de gauche …

          • mareau

            Le FN était classé à droite et maintenant il ratisse tout azimut en ayant augmenté sa démagogie ! Mais à force d’être en contradiction, on en devient fou ! J’en juge par la danse de saint Guy de la LE PEN vers la fin du débat ! En plus de l’outrance et des mensonges (20 mensonges répertoriés) il y a la folie.

          • mareau

            Mélanchon a été félicité par LE PEN par son comportement flou vis à vis du front républicain. Il ne dit rien! C’est très grave. Il est de venu flou et fou ! Il sait très bien que voter blanc ou s’abstenir, revient à avantager LE PEN.

  • Polanta

    C’est marrant, toujours en train de fustiger le FN pour gonfler le candidat choisi par l’oligarchie financière. Et pour cela jouer sur l’immigration et transformer les propos. Votre article n’est que mensonge et vos assertions n’engagent que vous. Les journaux sont toujours en train de nous dire pour qui on doit voter mais jamais amener de vrais débats et dire la vérité aux français. Cessez donc d’infantiliser les gens et informez-les sérieusement. Mais peut-être vous est-il impossible de le faire. Vous êtes toujours dans la critique et la diffamation.
    Si M. Macron est celui qui pourra nous sortir de ce pétrin avancez-nous les arguments au lieu de fustiger sans arrêt sur le candidat adverse. M. Macron a été au pouvoir et qu’a-t-il fait ?
    M. Macron a un mépris total pour le peuple. C’est ce qui transpire de cet homme.
    Je vous remercie cependant, de réserver cet espace afin que chacun puisse s’exprimer.

    • mareau

      tiens lis le texte au dessus voilà une fois de plus, le vrai visage du FN !

  • mareau

    Dernières nouvelles chez MEDIAPART : le financement du FN par l’oligarchie russe provient de banques mafieuses !

    En plus du conflit d’intérêt que cela poserait pour le poste de président, on a un délit caractérisé car le FN était au courant ! La justice française est saisie.

    Quand on est menteur professionnel, pourquoi se limiter ! Allons-y !

    • Polanta

      Ah vous me faites rire !!! D) Michel Onfray https://www.youtube.com/watch?v=6arYISL136U. Ah oui, c’est vrai ce type n’a rien compris aussi.

      • mareau

        oui c’est vrai il n’a absolument rien compris ! Il ne connait rien de rien à l’économie. Tout comme son chantre Mélanchon le flou. Au fait ce mec est félicité par LE PEN ! Je crois qu’il ‘est devenu flou (sans le l).

  • mareau

    Petite analyse du portrait de la candidate Le PEN :

    1/ seul le prénom figure. On a honte du nom LE PEN et de la honteuse filiation FN !
    2/ la bibliothèque en toile de fond ! Comme si la LE PEN était lettrée alors que son langage est surtout nourri d’outrance et d’invectives.

    Comment mentir un max sur une affiche ! S’il y avait un concours, elle serait gagnante.

    • Polanta

      Si vous le dites, c’est que vous avez raison.

      • mareau

        non il suffit de regarder

  • seveg

    Bonne entrée en lice de Varoufakis en soutien à la démarche europositive et équilibrée d’Emmanuel Macron :
    http://www.europe1.fr/politique/varoufakis-appelle-a-voter-macron-le-seul-qui-a-tout-fait-pour-aider-la-grece-3317648

x

A lire aussi

L’Europe et le jeu d’échecs catalans

    À l’issue d’un simili-référendum, dont le taux de participation (42,3%) est ...