Accueil » Actualités » Opinions » Politique italienne de l’immigration : Où allons-nous ?

Politique italienne de l’immigration : Où allons-nous ?

Bien sûr nous sommes en temps de crise. Bien sûr on nous l’annonce chaque soir, cela ne va pas s’arranger avant….2060 ! Alors pendant ce temps, l’Italie fait passer en infraction le fait d’être présent illégalement sur son territoire.

Je me rappelle de mes lointaines premières années de droit et je me demande alors, une infraction pénale doit elle bien comporter un élément matériel et un élément moral ? Et dans ce cas, où sont la volonté, l’imprudence ou l’omission dans le fait de ne pas avoir de papiers… Puis je me demande, en pratique, l’intérêt d’un tel texte. Comment ces personnes seraient supposées payer une amende alors qu’elles n’ont même pas eu la possibilité de garder sur elle un simple papier durant leur voyage…Cette mesure, ne serait alors qu’un moyen de faire comprendre à la population, que le gouvernement lui non plus, ne veut pas de clandestins…

 

Et l’Europe ? A-t-elle le droit de laisser passer une telle mesure…cette Europe qui se dit prête à s’harmoniser vis-à-vis de la demande d’asile, et du droit des étrangers en général soit disant pour le bien du Nord comme du Sud ! Comment considérer que cela serait possible si à peine sur le territoire d’un des Etats, la personne est considérée en infraction. Parce que soyons honnête, on ne lui demandera pas pourquoi elle est là et si par hasard elle souhaite demander l’asile.
Il faut quand même prendre conscience du chemin qu’elle a parcouru depuis l’Erythrée, l’Ethiopie ou le Soudan et du confort des prisons libyennes qu’elle a souvent visité ! Il y a peu, on déléguait les basses besognes aux pays limitrophes, maintenant il n’y a même plus de « paraître », c’est l’Italie qui s’en charge.

 

J’entends déjà les mots « Mais, on ne peut pas accueillir tout le monde ! » Ce n’est en rien la question.
Je me demande simplement ce que fait Strasbourg ? On me répondra que Strasbourg attend…Elle attend une affaire violant sa convention. Elle attend un clandestin qui aurait épuisé les voies de recours internes grâce à un avocat payé avec l’aide juridictionnelle ayant pensé à évoquer la Convention européenne des droits de l’homme et à le faire bien !

Et pendant que Strasbourg attend, que fait Bruxelles ? Bruxelles « gère harmonieusement et efficacement » les migrations….

 

Sarah DELAUNAY

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

Stand up for Europe crée the Activist

Stand up for Europe, réseau européen de militants proeuropéens, propose aujourd’hui un ...