Accueil » Actualités » Sauver l’Euro !

Sauver l’Euro !

La sortie de l’euro est devenue le nouveau débat à la mode : ce n’est plus l’apanage du seul FN, ou de quelques partisans d’extrême-gauche (Jacques Sapir, Frédéric Lordon), mais un jeu intellectuel de plus en plus prisé par les économistes, et un thème de dîner en ville.

L’euro fort handicape nos exportations : pas de problème, pour nos spin doctors, il suffit d’en sortir pour pouvoir dévaluer allègrement et retrouver ainsi les marges de manœuvre qui nous font défaut. Élémentaire, mon cher Watson… sauf que :

1. Si nos exportations hors zone euro en bénéficieraient, le problème est que l’essentiel du commerce extérieur de la France (près de 80%) se fait au sein de la zone euro. Elles seraient donc handicapées par une sortie de l’euro.
2. Nos importations, et notamment notre facture d’hydrocarbures, s’envoleraient.
3. Sans euro, d’autres pays (notamment tous ceux de l’Europe du Sud) dévalueraient aussi, et sans doute plus que nous. Nous nous retrouverions donc coincés entre leurs exportations à bas prix et les exportations allemandes à haute technicité.
4. La dette publique comme les dettes privées (celle des entreprises et des ménages)s’envoleraient, même si elles sont contractées auprès de banques françaises, car celles-ci se réescomptent sur le marché international.
Il s’agit donc d’une politique de Gribouille revenant, quand il pleut, à plonger dans la piscine pour ne pas être mouillé !

Non pas que l’Euro fonctionne au mieux : les économies de la zone euro sont trop divergentes pour fonctionner harmonieusement dans la même Union monétaire. Il faut donc lui adjoindre des outils de régulation, et en premier lieu, une politique budgétaire. Les remèdes aux difficultés de l’Euro sont connus, certains ont même commencé d’être mis en œuvre : mécanisme européen de stabilité, qui fait de la BCE la garante ultime des dettes publiques des Etats membres, Union bancaire dotée d’un fonds de résolution mutualisé. Il manque un budget conséquent doté de ressources fiscales propres, ainsi qu’une capacité européenne d’emprunt (eurobonds). Ces idées font leur chemin…
(prochain billet : l’Ukraine)

 

Joël Roman est avec Jean-Pierre Mignard l’un des deux principaux co-fondateurs de Sauvons l’Europe. Candidat en 7ème  place sur la liste Europe Ecologie Île de France qui a manifesté le souci d’ouvrir ses listes à la société civile et d’accueillir quelqu’un de Sauvons l’Europe dans ses rangs, il nous propose jusqu’au 25 mai une série de billets, qui sont le reflet de sa vision de la campagne européenne et de ses enjeux.

@JoelRoman75

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...