Accueil » Actualités » Un coup d’oeil outre-manche, vers le pays le plus eurosceptique
Credit Nicolas Vadot

Un coup d’oeil outre-manche, vers le pays le plus eurosceptique

 

 

Sauvons l’Europe entame sa rentrée avec une série de trois articles de Jean Comte sur la campagne des élections européennes, ailleurs. Voici le premier, qui porte l’un des pays les plus en pointe dans la construction européenne depuis l’origine, nous avons nommé la Grande-Bretagne.

 

Après avoir longuement traité de la France, il serait peut-être bon de dire un mot de nos voisins européens. Nos amis anglais, par exemple : leurs médias ont-ils suivi la campagne ? Et bien, non !

Les professeurs Simon Hix et Stuart Wilks-Heeg, respectivement de London School of Economics et de l’Université de Liverpool, ont comparé le nombre d’articles où apparaissaient à la fois les mots « Juncker » et « Schulz », dans la presse anglaise et allemande. Leurs conclusions, publiée dans le Washington Post, sont sans appel : les journalistes anglais ont très peu parlé des deux candidats, au contraire de leurs confrères allemands.

 

Graphique 1

crédit : Stuart Wilks-Heeg/The Monkey Cage

Autrement dit, le débat entre les deux principaux candidats à la présidence de la Commission a été, dans une large mesure, ignorée par la presse anglaise.

Mais a-t-elle, pour autant, traité des candidats indépendamment les uns des autres ? Le graphique suivant reprend les mêmes dates que le précédent, mais en se concentrant sur la presse anglaise et en examinant les mentions de chaque candidats.

 

Graphique 2

crédit : Stuart Wilks-Heeg/The Monkey Cage

Bizarrement, c’est surtout après le scrutin – c’est-à-dire à-partir du 26 juin -, que la presse britannique parle le plus de Juncker. Pourquoi ? Parce que c’est le moment où Cameron commence à s’opposer à ce dernier, en refusant de le nommer à la présidence de la Commission.

Autrement dit, les médias anglais n’ont que très peu suivi les élections européennes. En revanche, ils accordent une attention soutenu à la lutte de Cameron contre l’élection de Juncker à la Commission. Un bon exemple de traitement national des élections européennes.

 

CV Jean Comte

 

 

 

Jean Comte

À propos Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site
x

A lire aussi

La coupe d’Europe du Président

A peine la fierté et l’émotion de la victoire passée se dessine ...